Restez connectés avec nous

Club

Jallet : «J’espère avoir un avenir à Paris»

Plus de deux mois après l’arrivée de Carlo Ancelotti, les joueurs du PSG commencent à bien connaître leur nouvel entraîneur. Christophe Jallet, par exemple, est même capable de dresser un petit portait du technicien italien, un homme qui apporte une grande sérénité dans le groupe parisien.

« Il a toujours confiance en lui et en nous. On dirait qu’il ne panique jamais. A la mi-temps du match à Lyon par exemple, il pensait qu’on pouvait revenir au score et même gagner. C’est quelqu’un de très humain et qui sent bien le football. Pour l’instant, cela fonctionne puisque nous sommes toujours invaincus sous ses ordres, a observé le latéral droit parisien, qui sait que le PSG reste sur 10 matches sans défaite toutes compétitions confondues, et qui semble impressionné de voir qu’Ancelotti ne s’est quasiment jamais énervé depuis son arrivé à la tête de l’équipe. Jamais. Sauf une fois, après le match de Coupe de France à Dijon (victoire 1-0). Il nous avait passé un petit savon en italien. On ne comprenait pas dans le détail, mais le message était quand même bien passé.»

De plus, Jallet a remarqué que Carletto pouvait facilement se remettre en question puisqu’il n’a pas mis longtemps à abandonner son système fétiche en Sapin de Noël. Un choix compréhensible selon Jallet. « C’est un système exigeant pour tout le monde et en particulier pour les trois milieux défensifs. Il permet de contrôler l’axe du terrain mais laisse pas mal d’espaces libres sur les côtés. Du coup, les deux milieux excentrés doivent à la fois défendre sur les côtés, resserrer dans l’axe et attaquer. Bref, physiquement, c’est très dur. (…) Peut-être que le coach n’a pas apprécié le contenu de la rencontre contre Montpellier.»

En tout cas, que ce soit sous les ordres d’Antoine Kombouaré et de Carlo Ancelotti, Jallet a toujours été utile pour l’équipe et il compte le rester le plus longtemps possible. « J’espère avoir un avenir à Paris. Il me reste trois années de contrat et je me sens très bien au PSG. Pour l’instant, je me concentre sur les objectifs de fin de saison. Ensuite, ce seront aux dirigeants de me dire si j’ai encore ma place dans le projet du club », a confié au Parisien l’ancien Lorientais, qui sait que le statut de chaque joueur peut change à n’importe quel moment dans ce PSG qui cherche avant tout à construire l’équipe la plus compétitive possible.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club