Restez connectés avec nous

Club

Jallet : « Rennes ? Un match compliqué »

Après une journée de repos, les joueurs parisiens ont retrouvé le chemin de l’entraînement ce mardi afin de préparer au mieux le prochain rendez-vous face à Rennes. Christophe Jallet s’attend à match difficile même s’il a u mal à cerner l’équipe bretonne, affligeante lundi soir face à Montpellier.

« Rennes ? Je ne sais pas trop quoi en penser justement. Nous nous attendions à ce qu’ils réalisent un gros match contre Montpellier car ils ont encore besoin de points en vue de l’Europa League. Ils n’ont pas su le faire sur leur terrain contre Montpellier donc je pense qu’ils viendront à Paris avec de grosses intentions. Ce sera un match hyper compliqué contre une équipe rennaise qu’on n’a pas l’habitude de battre ces dernières années. Il faudra être costaud et réaliser le même match que contre Saint-Etienne, a demandé le latéral parisien, qui a retrouvé le Camp des Loges avec le sourire avant de disputer les deux derniers matches de la saison et après avoir difficilement battu Valenciennes. Content après cette victoire à Valenciennes qui fait du bien même si nous sommes forcément un peu déçus du résultat de Montpellier à Rennes (victoire 2-0). Très contents aussi de retourner au travail pour les quinze derniers jours de la saison et les deux rencontres importantes qu’il nous reste à gagner. Mais le match contre Valenciennes, c’était compliqué ! Nous avons vraiment réalisé une entame catastrophique. Ils nous ont pressés haut, nous n’arrivions pas à ressortir les ballons et à les garder, bref un début de rencontre à oublier. Nous avons en plus été sanctionnés directement avec deux buts encaissés. On perd 2-0 et ensuite on voit la force de caractère et l’état d’esprit de l’équipe pour réussir à revenir avant la mi-temps et gagner le match à la fin.»

Jallet a également confirmé le geste de Mohamed Sissoko, qui lui a laissé son brassard de capitaine face à Valenciennes. « Oui, nous en avons surtout discuté après le match. Avant je ne savais pas. Je crois qu’il était un peu dégouté car il restait sur deux matches sans victoire avec le brassard donc par superstition il a préféré me le laisser, car quand je l’ai, pour le moment ça se passe bien », a expliqué le capitaine parisien, qui devrait donc garder le brassard jusqu’à la fin de la saison, en espérant que cela permette au PSG de finir sur deux succès et pourquoi pas de doubler Montpellier au classement.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club