Restez connectés avec nous

Club

Javier Pastore prend le large !

Classement des pointeurs, au 25 septembre 2011

Joueur

Total

Buts (L1-EL)

Passes (L1-EL)

Matchs joués (L1-EL)

Pts/match

1Pastore

8

4 (4-0)

4 (2-2)

9 (6-3)

0,89

2Gameiro

6

6 (5-1)

0

11 (8-3)

0,55

3Menez

6

3 (1-2)

3 (3-0)

11 (8-3)

0,55

4Nene

5

4 (2-2)

1 (1-0)

9 (7-2)

0,56

5Erding

4

1 (1-0)

3 (2-1)

7 (6-1)

0,57

6Bodmer

2

2(1-1)

0

11 (8-3)

0,18

7Tiéné

2

0

2(2-0)

10 (8-2)

0,20

8Ceara

1

1 (0-1)

0

10 (7-3)

0,10

9Bahebeck

1

1 (0-1)

0

5 (4-1)

0,20

 

1/ Les recrues estivales toujours au top !

Alors que les attentes envers les joueurs du club de la capitale sont énormes cette saison, ceux-ci, à défaut de briller pendant 90 minutes à chacune de leur sortie, arrivent toutefois à supporter la pression et à se montrer de plus en plus réguliers. Menez, Gameiro, et Pastore, trois des recrues phare du mercato, prennent progressivement leurs marques et sont déjà les joueurs les plus décisifs. A noter l’incroyable efficacité de Pastore, qui n’aura pas mis longtemps à s’adapter à sa nouvelle équipe : il est quasiment décisif à chaque apparition.

2/ Nenê est de retour !

Nenê, l’élément offensif le plus efficace de la saison 2010/2011, n’est pas loin derrière, et a plutôt rassuré lors des deux derniers matchs, son centre pour Gameiro contre Montpellier étant un modèle du genre. A signaler que 3 des 4 buts marqués par le n° 10 depuis début août l’ont été sur penalty. Certes, il y a plus glorieux, mais vu le nombre de fautes provoquées par les adversaires dans la surface, il est bon de pouvoir compter sur un tireur aussi efficace.

 

3/ Erding, Bodmer… remplaçants de luxe ?

Si l’on ajoute à ce quatuor le désormais remplaçant Erding, auteur de bonnes prestations malgré un faible temps de jeu, ainsi que Bodmer, capable d’éclairs venus d’ailleurs et plus souvent titulaire cette saison, l’attaque parisienne ne semble pas trouver d’équivalent en L1. Et encore, Guillaume Hoarau, titulaire habituel depuis deux saisons, n’est pas encore de la partie. Même le LOSC ne paraît pas aussi bien armé.

De bons gardiens, ça aide !

MJ (L1-EL)

V

N

D

Buts encaissés (L1-EL)

Buts/match

% victoires

Sirigu

9 (8-1)

6

2

1

7 (7-0)

0,78

67%

Douchez

2 (0-2)

2

0

0

1 (0-1)

0,50

100%

 

Quel changement ! Sirigu/Douchez vs Coupet/Edel… Il n’y a pas photo. Si le but n’est pas de critiquer Coupet (grand joueur bien qu’en fin de carrière au PSG) ou Edel (il a fait ce qu’il a pu), il faut reconnaître que cette année, Paris s’est clairement renforcé sur le poste.

Si l’on savait que Douchez était une valeur sûre du championnat français, on avait forcément plus d’interrogations sur Salvatore Sirigu, méconnu en France et sur lequel les avis divergent. Le bilan, après 9 rencontres disputées, c’est que l’Italien impressionne et progresse à chaque apparition. Les statistiques parlent d’ailleurs pour lui, puisqu’il encaisse en moyenne moins d’un but par match. Sans parler du nombre d’arrêts décisifs effectués depuis le début de la saison, comme par exemple sa double intervention du début de match contre Montpellier, qui a permis au PSG de rester dans le match. Il est d’ailleurs le gardien le mieux noté par le quotidien L’Equipe, avec une moyenne de 6,50/10. Seul problème finalement, ses performances plus que satisfaisantes obligent Douchez à cirer le banc… Un problème de riche, me direz-vous…

En résumé, si le jeu collectif est encore largement perfectible, les individualités font pour l’instant la différence, et suffisent au PSG pour occuper la tête du championnat. On n’ose à peine imaginer ce que cela donnera lorsque le collectif sera rodé…

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club