Restez connectés avec nous
Des journalistes asiatiques à la découverte du PSG

Club

Des journalistes asiatiques à la découverte du PSG

Toujours en recherche de développement de sa marque à l’international le Paris Saint Germain a invité cette semaine 10 journalistes venus d’Asie pour découvrir le club de l’intérieur et assister aux rencontres PSG / Bâle et PSG / OM.

Ils viennent d’Inde, de Chine, de Thaïlande, du Vietnam ou encore d’Indonésie, ils sont au nombre de 10, sont arrivés mercredi dans la capitale française et et le club parisien est aux petits soins avec eux.

Ils ont d’abord pu assister au match de Ligue des Champions opposant Paris et les Suisses du FC Bâle (3-0), puis ont été conviés à visiter le centre d’entrainement Ooredoo. Ils ont pu s’entretenir avec Unai Emery le coach parisien ainsi que Lucas ou encore Marquinhos. Le Club leur a ensuite présenté son nouveau projet “Paris Saint Germain e-Sports” qui vise à faire du PSG un poids lourd des compétitions internationales de jeux vidéos. Le e-Sport étant particulièrement populaire chez les “gamers” en Asie, le Club a été bien inspiré d’officialiser son arrivée dans le secteur jeudi dernier en présence de ces journalistes.

Les représentants des différents médias asiatiques ont ensuite eu le droit à une visite guidée du Parc des Princes et ont été reçus par Frédéric Longuépée, directeur-général adjoint en charge des activités commerciales. Ils ont également rencontré Jonathon Calderwood. Enfin dimanche la découverte du Mégastore du Parc est au programme avant d’assister au Classico contre Marseille.

Des journalistes asiatiques à la découverte du PSG

Le moins que l’on puisse dire c’est que le PSG traite ses hôtes comme des invités de marque. Le marché asiatique constitue un immense gâteau que les plus grands clubs tentent de s’approprier. Aujourd’hui la Premier League possède une longueur d’avance, des clubs comme Arsenal ou Liverpool qui n’ont pourtant pas brillé en C1 depuis un moment jouissent d’une popularité énorme en Thaïlande ou au Vietnam. Mais avec la Chine (1.3 milliards d’habitants), l’Inde (1.2 milliards) et l’Indonésie (350 millions et 1er pays musulman au monde, ce qui n’est pas anodin quand on a un actionnaire Qatari) le PSG vise encore plus grand. Ces pays qui connaissent une croissance exponentielle disposent d’une population qui souhaite aujourd’hui consommer comme en occident et le football fait parti des sports les plus en vus. Ils représentent autant de clients potentiels pour le PSG qui veut continuer d’accroitre ses revenus.

On comprend donc mieux l’intérêt du PSG de se lancer dans l’e-sport et de soigner ces journalistes asiatiques qui travaillent tous pour des médias sportifs influents dans leurs pays. L’entreprise de séduction semble fonctionner si l’on en croit les déclarations de Anggun Pratama journaliste indonésien chez Bola :

« Je suis très impatient d’y être et de vivre ce Classique, cela doit être impressionnant, surtout l’ambiance au stade. Le Paris Saint-Germain est très populaire sur les réseaux sociaux en Indonésie. C’est important pour nous de découvrir le club sous un jour différent, pas seulement à travers les matches, mais aussi à l’entraînement et auprès des personnalités du Paris Saint-Germain. »

A aujourd’hui le PSG compte notamment 2.7 millions de fans sur le média Facebook en Indonésie, plus de 900 000 en Inde, plus d’un demi-million en Thailande ou au Vietnam et 1 500 000 en Chine. Sur 25 millions de fans sur le réseau social ces 5 pays représentent donc un quart du total. Une clientèle à soigner.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club