Restez connectés avec nous

Club

Kebano : « J’en avais marre du banc »

Prêté au Stade Malherbe de Caen cette saison, Neeskens Kebano reste toujours aussi attaché au PSG. Mais le jeune milieu offensif sait qu’il sera compliqué de percer dans la capitale et préfère se concentrer sur sa saison en Normandie.

« Quand tu grandis en région parisienne, jouer au PSG, c’est quelque chose d’énorme. C’est le club-phare d’Ile-de-France, la Capitale. C’est encore plus fort lorsque, comme moi, tu es originaire de la proche banlieue. Le PSG, c’est le souvenir des très grands joueurs, les Raï, Ronaldinho, Anelka… Porter ce maillot, c’est très symbolique. En formation, j’étais dans la promo de Jean-Christophe Bahebeck, Loïc Landre, Florian Makhedjouf ou encore Kalifa Traoré. Je suis passé pro au PSG en juin 2011. Au départ, tu ne réalises pas, tu signes sans te rendre compte de ce qui t’arrive. Et puis, tu prends ta place dans le vestiaire, tu regardes autour de toi et tu te dis : « waouh, j’y suis ». Ensuite, tu poses pour la photo officielle et, un peu plus tard, t’as ta tête sur le poster… Ça dure quelques jours et, après, j’étais dans mon quotidien et j’avais surtout envie de prouver ma valeur. T’as beau avoir n’importe qui autour de toi, tu es dans ton truc et tu veux donner le maximum… », a-t-il déclaré sur le site officiel du SM Caen, avant d’expliquer le déroulement de son prêt au club normand et d’évoquer son avenir.

« Je suis allé voir les dirigeants parisiens pour obtenir un prêt. J’en avais marre de faire du banc et puis, je m’étais rendu compte que je n’aurais jamais ma chance, vu le changement de dimension du club. Maintenant, il faut avoir de l’expérience pour jouer au PSG. C’est moi qui ai choisi Malherbe. J’ai souvent affronté Caen en formation et, à partir du moment où l’opportunité d’être prêté ici m’est parvenue, je n’ai pas hésité. C’est un club idéal pour ma progression. (…) Je suis à Caen en prêt pour un an. Ce qui se passera ensuite, je n’en sais rien, tout dépendra de ce que je vais faire cette saison (NDLR : il est lié avec le PSG jusqu’en juin 2016). Aujourd’hui, je n’ai pas spécialement de désir particulier. Vous savez, dans la vie, on a beau tout planifier, ça ne se passe jamais comme on l’a prévu… Alors, ces questions-là, je me les poserai en temps voulu. Réussir un jour au PSG, ça ne me trotte pas plus dans la tête que ça… Ce qui me préoccupe actuellement, c’est d’être le plus performant possible avec le club dont je défends les couleurs, le SM Caen », a conclu le joueur de 20 ans, qui ne sait donc pas s’il reportera les couleurs du PSG un jour.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club