Restez connectés avec nous
Kehrer se confie à propos de son quotidien durant le confinement, la Ligue des Champions et ses inquiétudes
©IconSport

Club

Kehrer se confie à propos de son quotidien durant le confinement, la Ligue des Champions et ses inquiétudes

Thilo Kehrer, défenseur de 23 ans du Paris Saint-Germain et de l’Allemagne, s’est confié au micro de beIN SPORTS ce mercredi soir. L’occasion de parler de sa vie durant le confinement et la suspension de la saison 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus, de rappeler de suivre les mesures de sécurité, d’évoquer son travail quotidien, ses inquiétudes et la Ligue des Champions.

Kehrer « Il y a des programmes pour chacun, et d’autres pour le groupe. »

Je suis où ?

Je suis en Allemagne, dans la maison de ma famille. Autour, je vois la forêt.

Les mesures ?

C’est un peu comme en France, mais moins stricte. On peut sortir à 2 ou en famille, il faut respecter la distance avec les autres. C’est une situation dure, triste. Il y a beaucoup de malades, des gens qui meurent. J’ai eu la possibilité de rentrer, de m’occuper de mes parents, de passer du temps avec mes proches. C’est important pour moi.

Mes journées ?

Je n’ai pas besoin de cuisiner, mais j’aime bien.

Notre programme d’entraînement ?

Il y a des programmes pour chacun, et d’autres pour le groupe. J’ai ramené du matériel ici, donc je fais un peu des choses qui ne sont pas sur le programme, mais que j’aime bien faire.

Kehrer « ce sont des images inoubliables, des émotions très fortes. »

Comment ça se passe avec Tuchel ?

Ce n’est pas facile pour lui, il nous fait des messages de temps en temps sur l’importance de rester en forme et en bonne santé.

La qualification en quart de finale de la Ligue des Champions ?

Il y a eu beaucoup d’émotions. Il y a eu le 8e de finale avec l’accueil des supporters avant le match, dans la rue. Le match était très important, il y avait de la pression de dehors et en nous. On voulait réussir et continuer. Après le match, la folie en dehors du stade avec tous les supporters ce sont des images inoubliables, des émotions très fortes. Les heures et les jours après c’était un sentiment de relâchement, de joie.

Après, on a eu un entraînement, puis cela a été annulé. Il y a eu un choc, mais on a pu le voir venir, comme avec l’Italie. On savait que ça pouvait arriver.

Encore une chose pour nous stopper ? On se projette sur le quart de finale ? Difficile de reprendre les compétitions ?

Mentalement, c’est un peu plus difficile. Les choses les plus importantes auxquelles je pense en ce moment ce n’est pas le football, c’est la santé de tout le monde. Je ne pense pas trop au quart de finale, à la reprise. Je reste en forme. Je prie pour que l’on élimine le virus bientôt.

Kehrer « je pense que c’était une décision nécessaire. »

Inquiet pour mes proches ?

Je suis inquiet surtout pour les gens âgés. Je vois que quand il fait beau tout le monde veut sortir, mais il faut vraiment penser à ses proches, aux autres et à soi-même. Il faut rester à la maison et respecter les restrictions. Il faut aussi remercier tous les gens qui travaillent pour le système de santé. Ce n’est pas facile pour eux, c’est dangereux aussi. Il faut respecter les règles. Sinon, ça va être encore plus dur à contrôler.

Le football me manque ?

Oui, chaque jour, beaucoup. Les sentiments, les émotions sur le terrain, même les petits matchs durant l’entraînement.

Le report de l’Euro ? 

Je ne pouvais pas m’imaginer que l’on joue l’Euro cette année. Donc je pense que c’était une décision nécessaire.

Ma Fondation pour aider le Burundi ?

Je prie pour que cela n’arrive pas là-bas. Il n’y a pas les mêmes systèmes de santé, les possibilités pour soigner les gens. Ce sera dur aussi d’avoir un confinement, car des gens ont besoin de sortir pour avoir des ressources afin de vivre. Cela peut être en kilomètres. J’espère que le virus ne va pas contaminer les gens là-bas.

Je vais faire quoi quand ce sera fini ?

Je vais aller sur un terrain et je vais inviter des amis, on va jouer au foot, direct.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club