Restez connectés avec nous

Club

Kimpembe « Ça me fait mal, très mal même. Je ressens ce que les supporters ressentent. Je vois bien leur colère »

Kimpembe "Ça me fait mal, très mal même. Je ressens ce que les supporters ressentent. Je vois bien leur colère"

Presnel Kimpembe, défenseur central de 23 ans du Paris Saint-Germain, avait des choses à dire aux supporters après l’élimination en 8e de finale de Ligue des Champions mercredi dernier contre Manchester United. Il l’a fait dans une interview accordée à la chaîne YouTube Bros. Stories.

« Ça me fait mal, très mal même. Je ressens ce que les supporters ressentent. Je vois bien leur colère. Je m’en rends compte, je la comprends et surtout, je l’assume. Pour pouvoir avaler ça, ça va être compliqué. C’est un match qui forcément reste dans les têtes mais qu’il va falloir oublier pour le reste de la saison.

« Avoir mal comme ça, ça m’est trop arrivé, pour moi ça suffit, je dis stop. »

On a perdu cette grinta et cette rage qu’on avait au match aller. Ce n’est pas le fait d’avoir vécu les expériences passées qui fait qu’on était stressés ou quoi que ce soit, c’était vraiment de la suffisance. On a pris ce match à la légère. Et c’est une chose qui ne m’arrivera plus jamais. Avoir mal comme ça, ça m’est trop arrivé, pour moi ça suffit, je dis stop. 

« Il va falloir relever la tête pour pouvoir passer à autre chose. »

Je ne renoncerai jamais à gagner la Ligue des champions. C’est sûr qu’on perdra encore des matches, mais perdre des matches comme celui-ci, c’est terminé. Je ne veux plus que ça nous arrive. Il va falloir relever la tête pour pouvoir passer à autre chose. Ça va être compliqué mais il y a encore le Championnat, la Coupe de France, qui nous tiennent à cœur aussi. Même si dans la vie et dans le monde du football tout le monde pense que gagner ces trophées, c’est facile. Ce n’est jamais facile. », propos de Kimpembe relayés par L’Equipe.

Même si cela ne change rien à la défaite, c’est appréciable de voir un joueur enfin vraiment se confier sur cette rencontre. Surtout que l’on peut croire Kimpembe, un Titi parisien souvent exemple de détermination. Les joueurs sont vraiment touchés par cette élimination. Ce n’était pas un manque d’intérêt ou de respect pour le club. Peut-être plutôt un surplus de confiance. Ce qui mène à un manque d’application et donc à des erreurs.

C’est donc au final une leçon très douloureuse. Il faudrait que ce soit la dernière du genre. Il est que l’équipe grandisse en utilisant pleinement ses échecs pour éviter de se louper encore. Comme le dit bien Kimpembe, il n’est pas question de vivre de telles déceptions dans les années à venir. C’est aux joueurs de tout donner pour cela. Il faudra jouer avec sérieux, esprit collectif et rage de vaincre. Alors les supporters ne pourront être que heureux. Et les grandes victoires arriveront.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club