Restez connectés avec nous

Club

Kombouaré : « Faire un gros match »

Concernant le match face à Lorient, le technicien parisien ne s’en veut pas d’avoir aligné un 4-4-2 avec Guillaume Hoarau et Kévin Gameiro en pointe. « Je n’ai jamais de regret. La composition d’équipe est réalisée en fonction du travail et des matches amicaux, tout en cherchant à  aligner la meilleure équipe. Après, les joueurs ne sont pas toujours en forme. On l’a vu contre Lorient. C’est la première fois que je vois Mamadou Sakho en difficulté. Mais je n’ai pas de regret de le mettre sur le terrain, car c’est le meilleur défenseur du championnat de France. Pendant deux, trois saisons, il a été énorme. C’est un compétiteur, il va relever la tête. Maintenant, ce match est derrière nous. Nous travaillons pour rectifier le tir. »

Un match difficile attend les Parisiens samedi à Rennes mais le coach et ses joueurs sont déterminés et se déplaceront en Bretagne pour faire une grosse performance. « On y va pour faire un gros match. En tout cas, j’attends de mon équipe un autre visage. Il faudra être solide, plus que face à Lorient, et être capable de proposer du jeu pour se créer des situations. Dans les intentions, j’espère un autre PSG. Les joueurs savent ce que j’attends d’eux. »

Suite à la défaite lors de la première journée, l’entraîneur kanak estime qu’il n’y a pas de recette pour redonner confiance aux joueurs. « Il n’y en a pas. La seule est le travail. On répète les séances, les situations de match… Après, il y a le discours que j’ai au quotidien. Cela fait plus de deux ans que je suis avec les joueurs. Concernant les nouveaux, il faut apprendre à se connaître. Travailler, parler, instaurer la confiance. Cela passe aussi forcément par les bons résultats. »

Pour l’instant, tous les joueurs ne sont pas encore disponibles et selon lui, l’équipe tournera bien mieux quand tout le monde sera à 100%. « Pour l’instant, le groupe n’est pas au complet. Certains sont en retard, d’autres blessés. J’ai un groupe qui a un potentiel énorme, qui est jeune, avec du talent. Mais il faut du temps, il faut que cela se mette en place. Quand tous les joueurs seront sur le terrain à l’entraînement, je serai content de dire que j’ai tout le monde sous la main. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club