Actu Jeunes

La formation parisienne axée sur « la qualité »

Publie le 30/11/2012 a 17:17



  • A l’image d’Adrien Rabiot lors de l’été dernier, les dirigeants parisiens n’ont pas renoncé à intégrer des jeunes issus du centre de formation au groupe professionnel. Bien au contraire.

    La Masia du FC Barcelone fait figure de modèle pour QSI. Ainsi, des moyens considérables ont été apportés afin de développer la formation au PSG. Les méthodes de travail ont également évolué. « En accord avec Leonardo et la direction technique, nous avons fait le choix du travail intégré, c’est-à-dire que tous les exercices, y compris le travail athlétique, se font avec le ballon. On s’adapte à l’évolution du jeu moderne. On a fait la synthèse entre ce qui se fait à haut niveau en l’adaptant aux profils de joueurs dont nous disposons. Nous privilégions la qualité à la quantité, mais le but reste de former de très bons joueurs. On préfère avoir un ou deux joueurs intégrés au groupe pro, comme récemment Adrien Rabiot qui a pu découvrir la Ligue des Champions, que d’avoir des titres sans avoir fait monter aucun de nos jeunes », confie Bertrand Reuzeau, le directeur du centre de formation, dans les colonnes du Parisien.

    L’été dernier, les dirigeants du PSG avaient laissé partir le jeune Ilan Boccara (19 ans) à l’Ajax d’Amsterdam. A la fin du mois d’octobre, celui-ci déclarait que le club de la capitale ne se trouvait « plus dans l’optique de lancer des jeunes ». Pour Reuzeau, ce transfert « prouve que la formation francilienne intéresse les plus grands clubs européens ».

    Publie le 30/11/2012 a 17:17

    La formation parisienne axée sur « la qualité »

    A l’image d’Adrien Rabiot lors de l’été dernier, les dirigeants parisiens n’ont pas renoncé à intégrer des jeunes issus du centre de formation au groupe professionnel. Bien au contraire.

    La Masia du FC Barcelone fait figure de modèle pour QSI. Ainsi, des moyens considérables ont été apportés afin de développer la formation au PSG. Les méthodes de travail ont également évolué. « En accord avec Leonardo et la direction technique, nous avons fait le choix du travail intégré, c’est-à-dire que tous les exercices, y compris le travail athlétique, se font avec le ballon. On s’adapte à l’évolution du jeu moderne. On a fait la synthèse entre ce qui se fait à haut niveau en l’adaptant aux profils de joueurs dont nous disposons. Nous privilégions la qualité à la quantité, mais le but reste de former de très bons joueurs. On préfère avoir un ou deux joueurs intégrés au groupe pro, comme récemment Adrien Rabiot qui a pu découvrir la Ligue des Champions, que d’avoir des titres sans avoir fait monter aucun de nos jeunes », confie Bertrand Reuzeau, le directeur du centre de formation, dans les colonnes du Parisien.

    L’été dernier, les dirigeants du PSG avaient laissé partir le jeune Ilan Boccara (19 ans) à l’Ajax d’Amsterdam. A la fin du mois d’octobre, celui-ci déclarait que le club de la capitale ne se trouvait « plus dans l’optique de lancer des jeunes ». Pour Reuzeau, ce transfert « prouve que la formation francilienne intéresse les plus grands clubs européens ».




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • d1tm4r

      Ça fait plaisir de voir que le centre de formation va devenir important pour notre équipe que les dirigeants ont parié sur la durée pas comme Chelsea qui après 9 -10 ans acheté toujours des joueurs a 40 voir 60 millions €

    • Kayzer_Ibra

      Voila une bonne preuve aux aigris de « spécialiste » français que le PSG ne fait pas que d’acheter des joueurs mais prévoit aussi de s’occuper de sa formation et des filles par la même occasion mais bien sur il préféreront mille fois critiquer que de valoriser le travail des nouveaux dirigeants c’est plus vendeur ! Bref tous sa pour dire que le victoire nous sera plus jouissif !!!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    5 hours ago
    Sylvain La publié un new post."Ligue 1 - Génésio "À mon avis Paris va montrer qu’il a du ressort" face à Nice"
    5 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    La formation parisienne axée sur « la qualité »

    <Actu Jeunes , Club , Interviews

    A l’image d’Adrien Rabiot lors de l’été dernier, les dirigeants parisiens n’ont pas renoncé à intégrer des jeunes issus du centre de formation au groupe professionnel. Bien au contraire.

    La Masia du FC Barcelone fait figure de modèle pour QSI. Ainsi, des moyens considérables ont été apportés afin de développer la formation au PSG. Les méthodes de travail ont également évolué. « En accord avec Leonardo et la direction technique, nous avons fait le choix du travail intégré, c’est-à-dire que tous les exercices, y compris le travail athlétique, se font avec le ballon. On s’adapte à l’évolution du jeu moderne. On a fait la synthèse entre ce qui se fait à haut niveau en l’adaptant aux profils de joueurs dont nous disposons. Nous privilégions la qualité à la quantité, mais le but reste de former de très bons joueurs. On préfère avoir un ou deux joueurs intégrés au groupe pro, comme récemment Adrien Rabiot qui a pu découvrir la Ligue des Champions, que d’avoir des titres sans avoir fait monter aucun de nos jeunes », confie Bertrand Reuzeau, le directeur du centre de formation, dans les colonnes du Parisien.

    L’été dernier, les dirigeants du PSG avaient laissé partir le jeune Ilan Boccara (19 ans) à l’Ajax d’Amsterdam. A la fin du mois d’octobre, celui-ci déclarait que le club de la capitale ne se trouvait « plus dans l’optique de lancer des jeunes ». Pour Reuzeau, ce transfert « prouve que la formation francilienne intéresse les plus grands clubs européens ».

    By
    @
    OTER ?>