Restez connectés avec nous
Leonardo "Il est temps de recommencer", mais ce serait plutôt à l'Inter

Club

La Ligue 1 partagée sur les propos de Leonardo

En estimant que le PSG était plus bâti pour l’Europe que pour la Ligue 1, Leonardo a provoqué de vives réactions. Mais les avis sur les propos du directeur sportif parisien sont partagés. Certains ne l’accablent pas pendant que d’autres semblent choqués par cette sortie médiatique qui a fait beaucoup de bruit. Voici quelques réactions.

Ils n’accablent pas Leonardo :

Michel Seydoux (président du LOSC) : « Ce sont des propos maladroits, certainement dus à la déception. Il a voulu faire un compliment à son équipe sans se rendre compte qu’il était en train de dénigrer le championnat. Cela reste des propos à chaud. Et même s’il faut savoir les maîtriser, ils sont donc excusables. Je suis sûr qu’il regrette déjà. On peut les interpréter soit comme de la prétention, soit comme de l’ironie. Comme j’ai beaucoup d’humour, j’opte pour la seconde option. Cela dit, cela reste vexant. Je peux vous dire que ces propos n’ont pas dû être appréciés en haut lieu. De toute façon, que ce soit en foot ou en tant que capitale de la France, Paris a une image arrogante ». (Le Parisien)

Simon Pouplin (gardien de but de Sochaux) : « Il voulait piquer leur orgueil. Je peux comprendre qu’une grosse équipe soit vexée de perdre contre nous. Cela ne veut pas dire qu’ils nous ont pris de haut. Même si ce sont de grands professionnels, c’est humain d’être davantage motivé pour jouer un match de Ligue des champions que contre Sochaux. Cela ne me vexe pas mais, maintenant, ils ont la pression mercredi contre Valence. » (Le Parisien)

Pascal Dupraz (entraîneur d’Evian Thonon-Gaillard) : « Je ne me sens pas offensé par ses propos. Ce qu’il dit n’est pas faux. C’est difficile pour une pléiade de stars d’être à chaque fois au top de la motivation, quand on est engagé dans toutes les compétitions. On le retrouve à notre niveau : la semaine avant le quart de finale de Coupe contre le PSG, je sais que je n’aurai aucun retard, personne ne boudera, tout le monde sera sur le pont… À part le Bayern, qui en Europe aujourd’hui n’a pas de ratés ? » (L’Equipe)

Eric Hély (entraîneur de Sochaux) : « Il a fait un constat, son autocritique. Oui, les conditions du match à Sochaux étaient difficiles pour Paris, comme à chaque fois qu’il joue un petit club, parce que ce jour-là le petit joue un match de Coupe. Et par définition, tous les matches de Coupe sont piège. Il a rappelé à son équipe qu’elle doit trouver les armes pour gagner ces matches. » (L’Equipe)

Joël Sami (défenseur de Nancy) : « Il a masqué les défauts de son équipe et mis en avant ce que les petits réussissent contre eux. Ce qui ennuie sans doute Leonardo quand il parle d’équipe taillée pour l’Europe, c’est que les grandes équipes comme le Real, Barcelone, Manchester et le Bayern défendent plus que Paris. Si Paris veut devenir un grand d’Europe, il a intérêt à modifier ça. Il dit que le PSG n’a pas la clé face aux petits et c’est vrai. Regardez le déroulement d’un match de Paris : sauf quand il marque vite, il n’y arrive pas. Pourquoi ? Parce qu’il ne défend pas à onze et dans ce Championnat c’est dur de gagner quand tu ne défends pas à onze comme nous, les petits, on le fait. » (L’Equipe)

Kassim Abdallah (défenseur de l’OM) : « Je pense que c’est de la communication, Leonardo se trouve des excuses,. Je ne l’ai pas pris comme une insulte en tant que joueur de Ligue 1 ; pour moi, il parle dans le vent. » (Le Parisien)

Ils critiquent Leonardo :

Mohamed Fofana (défenseur de Reims) : « C’est surprenant. Paris est une grosse équipe avec de superbes joueurs, ce n’est pas un secret. Se chercher des excuses, pourquoi pas, mais de là à dire que son équipe n’est pas faite pour ce genre de match, c’est bizarre. Le PSG veut grandir et intégrer le top5 européen. Mais des clubs comme Manchester, le Real ou Barcelone ne se plaignent pas de jouer contre des petites équipes. Lorsqu’ils perdent, ils ont l’élégance de féliciter leurs vainqueurs. Maintenant, il faut que les Parisiens assurent mercredi (contre Valence). Quand on fait ce genre de déclaration, il faut aller au bout. Sur le match d’hier, les Parisiens ne m’ont pas impressionné. Leur priorité n’était peut-être pas Reims. Tant mieux pour nous. S’ils veulent se trouver des excuses, c’est leur problème. Cela ne ternit pas notre performance, ni notre joie ». (Le Parisien)

Jean-Raymong Legrand (président de Valenciennes) : « Nous aussi, on est une petite équipe mais, si on n’existait pas, il n’y aurait pas de championnat. Le respect de l’adversaire doit passer avant tout. Si Leonardo avait eu ce genre de discours à Valenciennes, j’aurais évidemment été vexé ! Nos équipes se valent, on a autant de mérite à jouer en L1 que le PSG, voire plus parce qu’on rame pour survivre financièrement. Ça doit stimuler toutes les équipes au moment de les recevoir. Il y a un fossé financier, il ne faut pas qu’il y ait une rupture totale entre le PSG et les autres. » (Le Parisien)

José Saez (milieu de terrain de Valenciennes) : « C’est un manque de respect. Tenir ce genre de propos, c’est petit. Dire qu’on est taillés pour l’Europe, c’est bien beau, mais Paris n’est pas encore le Real. Etre un grand d’Europe, ça passe d’abord par un palmarès en France. » (Le Parisien)

Louis Nicollin (président de Montpellier) : « Pour jouer la Ligue des champions, il faut quand même passer par le titre ou être dans les trois premiers. Peut-être qu’il estime qu’aller à Reims, c’est jouer dans un traquenard, mais j’ai vu le match, les Rémois n’ont pas volé leur victoire. » (Le Parisien)

Maxime Collin (défenseur de Troyes) : « Quand il dit qu’il a taillé une équipe pour la Ligue des champions… Il faut déjà qu’il essaie de gagner le Championnat ! Nous, on se bat comme des morts de faim tous les week-ends. Eux, il faut qu’ils prouvent tous les week-ends qu’ils sont les plus forts et pour l’instant ça n’est pas toujours le cas. » (L’Equipe)

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club