Club

L’argent « sera bien dépensé » au PSG

Publie le 03/11/2011 a 20:18



  • Tout d’abord, l’ancien international algérien a tenu à mettre les choses au clair concernant l’argent dépensé par Nasser Al-Khelaifi et les siens, en assurant qu’ils n’avaient pas l’intention de jeter l’argent par les fenêtres. « Ce n’est pas crédit illimité, l’argent sera bien dépensé. C’est pour cela qu’ils ont confié des responsabilités à des personnes que nous espérons compétentes. C’est un travail intelligent plutôt que de construire à coup de millions d’euros. Ils investissent dans le PSG pour l’amener au plus haut niveau possible et gagner des titres, je sais de quoi je parle.»

    Et s’il semble bien informé sur le sujet, l’ancien joueur de l’OM et du PSG n’a pas souhaité intégrer l’organigramme du club. Un choix qu’il explique par le fait qu’il ne voulait pas retourner en France. « C’est vrai, on m’a proposé d’occuper un rôle au PSG. En même temps, c’est un petit  peu normal parce que je suis un ancien joueur du PSG ( il n’a joué qu’un seul match en D1), j’ai joué dans le championnat de France, je suis au Qatar, proche du Prince… Mais moi, ce n’était pas dans mes plans de retourner en France. Donc j’ai essayé d’aider d’une autre manière.

    Et l’objectif du PSG, comme annoncé depuis le début de saison, est bel et bien de remporter le championnat de France avant de construire une équipe capable de rivaliser avec les plus grosses écuries européennes. « Les gens du Qatar, par la voie de Nasser (NDLR : AL-Khelaifi, président du directoire du PSG), sont arrivés en disant qu’ils allaient construire une grosse équipe en amenant du beau monde. Ils n’ont pas menti. Dans un premier temps, il faut s’installer tout en haut de la L1 et nous aurons l’occasion ensuite de voir comment il faut améliorer l’équipe pour devenir important en Europe. Le club n’a plus été champion depuis 1994. L’objectif est là : il faut reprendre ce titre.»

    Et pour atteindre ces objectifs, les dirigeants parisiens ont déjà beaucoup investi sur le marché des transferts, ce qui ne devrait pas s’arrêter de sitôt puisque les Qataris veulent encore améliorer l’équipe, quelque soit le prix à mettre sur les joueurs ciblés. « Paris est devenu important sur le marché des transferts. On doit être la deuxième ou troisième équipe à avoir dépensé le plus d’argent cet été. Ce sont les chiffres qui parlent. Vous allez donc pouvoir compter sur nous pour améliorer cette équipe. On ne va pas dépenser pour dépenser. Mais pour avoir une grosse équipe, il faut mettre de l’argent. Regardez Pastore, ça coûte 42-43 millions d’euros, c’est énormément d’argent mais Pastore, c’est un peu l’attraction, on se déplace pour le voir jouer. Ce sont des investissements lourds, qui peuvent faire grincer des dents au début mais on se rend compte que ça valait le coup de mettre cette somme sur lui.»

    Et dans son rôle de conseiller, Belmadi est donc amené à aider le Prince et ses acolytes afin de renforcer l’équipe de la meilleure des manières. « Il y a eu un marché cet été, à ce moment-là nous en discutions beaucoup. Quand le marché arrivera, il y a de grandes chances pour qu’il vienne me demander mon avis. Mais je ne m’accorde pas plus de pouvoir que je n’en ai réellement. Je suis dans mon coin, je fais mon boulot, quand on a besoin de moi on m’appelle. Je ne cherche pas à être omniprésent.»

    Publie le 03/11/2011 a 20:18

    L’argent « sera bien dépensé » au PSG

    Tout d’abord, l’ancien international algérien a tenu à mettre les choses au clair concernant l’argent dépensé par Nasser Al-Khelaifi et les siens, en assurant qu’ils n’avaient pas l’intention de jeter l’argent par les fenêtres. « Ce n’est pas crédit illimité, l’argent sera bien dépensé. C’est pour cela qu’ils ont confié des responsabilités à des personnes que nous espérons compétentes. C’est un travail intelligent plutôt que de construire à coup de millions d’euros. Ils investissent dans le PSG pour l’amener au plus haut niveau possible et gagner des titres, je sais de quoi je parle.»

    Et s’il semble bien informé sur le sujet, l’ancien joueur de l’OM et du PSG n’a pas souhaité intégrer l’organigramme du club. Un choix qu’il explique par le fait qu’il ne voulait pas retourner en France. « C’est vrai, on m’a proposé d’occuper un rôle au PSG. En même temps, c’est un petit  peu normal parce que je suis un ancien joueur du PSG ( il n’a joué qu’un seul match en D1), j’ai joué dans le championnat de France, je suis au Qatar, proche du Prince… Mais moi, ce n’était pas dans mes plans de retourner en France. Donc j’ai essayé d’aider d’une autre manière.

    Et l’objectif du PSG, comme annoncé depuis le début de saison, est bel et bien de remporter le championnat de France avant de construire une équipe capable de rivaliser avec les plus grosses écuries européennes. « Les gens du Qatar, par la voie de Nasser (NDLR : AL-Khelaifi, président du directoire du PSG), sont arrivés en disant qu’ils allaient construire une grosse équipe en amenant du beau monde. Ils n’ont pas menti. Dans un premier temps, il faut s’installer tout en haut de la L1 et nous aurons l’occasion ensuite de voir comment il faut améliorer l’équipe pour devenir important en Europe. Le club n’a plus été champion depuis 1994. L’objectif est là : il faut reprendre ce titre.»

    Et pour atteindre ces objectifs, les dirigeants parisiens ont déjà beaucoup investi sur le marché des transferts, ce qui ne devrait pas s’arrêter de sitôt puisque les Qataris veulent encore améliorer l’équipe, quelque soit le prix à mettre sur les joueurs ciblés. « Paris est devenu important sur le marché des transferts. On doit être la deuxième ou troisième équipe à avoir dépensé le plus d’argent cet été. Ce sont les chiffres qui parlent. Vous allez donc pouvoir compter sur nous pour améliorer cette équipe. On ne va pas dépenser pour dépenser. Mais pour avoir une grosse équipe, il faut mettre de l’argent. Regardez Pastore, ça coûte 42-43 millions d’euros, c’est énormément d’argent mais Pastore, c’est un peu l’attraction, on se déplace pour le voir jouer. Ce sont des investissements lourds, qui peuvent faire grincer des dents au début mais on se rend compte que ça valait le coup de mettre cette somme sur lui.»

    Et dans son rôle de conseiller, Belmadi est donc amené à aider le Prince et ses acolytes afin de renforcer l’équipe de la meilleure des manières. « Il y a eu un marché cet été, à ce moment-là nous en discutions beaucoup. Quand le marché arrivera, il y a de grandes chances pour qu’il vienne me demander mon avis. Mais je ne m’accorde pas plus de pouvoir que je n’en ai réellement. Je suis dans mon coin, je fais mon boulot, quand on a besoin de moi on m’appelle. Je ne cherche pas à être omniprésent.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • polo la frite

      vous devriez être fiers qui se mette a genoux devant le PRINCE PSG

    • dgedge78

      Lui un ancien anti parisien notoire ,conseillé!!!!!!!! Les bras m’en tombe

    • Theglazer08

      J’hallucine !!!!!! Ce mec je me souviens au debut des années 2000 avait une haine indescriptible envers le psg quand il jouait à l’om! Il n’etait jamais avare de déclarations salaces envers nous et maintenant je lis qu’il bosse pour nous faire gagner des titres?!? Tout ce folklore autour de mon équipe commence à m’inquiéter. Préservons le des vautours.

    • Lion C

      « ..le prince et ses acolytes.. » me semble un rien irrespectueux pour qui se veut redacteur.. Diriez vs la meme chse pour des investisseurs suisses ou australiens?.. Gros doute qd même :((

    • Voilà donc cessez tous de dire que 40 M€ c est rien pour les qataris, ca represente beaucoup meme pour le qsi et ils comptent bien le depenser

    • pauletinho

      Il y a déja leonardo pour les transferts alors qu’ils s’occuepent d’autres chose lui la…

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/Nice - Cardinale "J'espère que Ben Arfa sera aligné" et "qu'il ne sera pas aussi bon qu'avec nous""
    1 hour ago
    Flavien Casinia publié un new post."Le Parisien revient sur le dernier entraînement du PSG avant Nice "on les sentait très mobilisés""
    4 hours ago

    Actualité Féminine

    Marie-Laure Delie

    Delie «c’est de bon augure pour le choc de la semaine prochaine face à Lyon»

    Actu Féminin

    Le Paris Saint-Germain disputait l’un des matchs clés qui composent le championnat féminin, et celui-ci a parfaitement ...

    Vidéos PSG

    L’argent « sera bien dépensé » au PSG

    <Club , Interviews

    Tout d’abord, l’ancien international algérien a tenu à mettre les choses au clair concernant l’argent dépensé par Nasser Al-Khelaifi et les siens, en assurant qu’ils n’avaient pas l’intention de jeter l’argent par les fenêtres. « Ce n’est pas crédit illimité, l’argent sera bien dépensé. C’est pour cela qu’ils ont confié des responsabilités à des personnes que nous espérons compétentes. C’est un travail intelligent plutôt que de construire à coup de millions d’euros. Ils investissent dans le PSG pour l’amener au plus haut niveau possible et gagner des titres, je sais de quoi je parle.»

    Et s’il semble bien informé sur le sujet, l’ancien joueur de l’OM et du PSG n’a pas souhaité intégrer l’organigramme du club. Un choix qu’il explique par le fait qu’il ne voulait pas retourner en France. « C’est vrai, on m’a proposé d’occuper un rôle au PSG. En même temps, c’est un petit  peu normal parce que je suis un ancien joueur du PSG ( il n’a joué qu’un seul match en D1), j’ai joué dans le championnat de France, je suis au Qatar, proche du Prince… Mais moi, ce n’était pas dans mes plans de retourner en France. Donc j’ai essayé d’aider d’une autre manière.

    Et l’objectif du PSG, comme annoncé depuis le début de saison, est bel et bien de remporter le championnat de France avant de construire une équipe capable de rivaliser avec les plus grosses écuries européennes. « Les gens du Qatar, par la voie de Nasser (NDLR : AL-Khelaifi, président du directoire du PSG), sont arrivés en disant qu’ils allaient construire une grosse équipe en amenant du beau monde. Ils n’ont pas menti. Dans un premier temps, il faut s’installer tout en haut de la L1 et nous aurons l’occasion ensuite de voir comment il faut améliorer l’équipe pour devenir important en Europe. Le club n’a plus été champion depuis 1994. L’objectif est là : il faut reprendre ce titre.»

    Et pour atteindre ces objectifs, les dirigeants parisiens ont déjà beaucoup investi sur le marché des transferts, ce qui ne devrait pas s’arrêter de sitôt puisque les Qataris veulent encore améliorer l’équipe, quelque soit le prix à mettre sur les joueurs ciblés. « Paris est devenu important sur le marché des transferts. On doit être la deuxième ou troisième équipe à avoir dépensé le plus d’argent cet été. Ce sont les chiffres qui parlent. Vous allez donc pouvoir compter sur nous pour améliorer cette équipe. On ne va pas dépenser pour dépenser. Mais pour avoir une grosse équipe, il faut mettre de l’argent. Regardez Pastore, ça coûte 42-43 millions d’euros, c’est énormément d’argent mais Pastore, c’est un peu l’attraction, on se déplace pour le voir jouer. Ce sont des investissements lourds, qui peuvent faire grincer des dents au début mais on se rend compte que ça valait le coup de mettre cette somme sur lui.»

    Et dans son rôle de conseiller, Belmadi est donc amené à aider le Prince et ses acolytes afin de renforcer l’équipe de la meilleure des manières. « Il y a eu un marché cet été, à ce moment-là nous en discutions beaucoup. Quand le marché arrivera, il y a de grandes chances pour qu’il vienne me demander mon avis. Mais je ne m’accorde pas plus de pouvoir que je n’en ai réellement. Je suis dans mon coin, je fais mon boulot, quand on a besoin de moi on m’appelle. Je ne cherche pas à être omniprésent.»

    By
    @
    OTER ?>