Restez connectés avec nous

Club

Lavezzi : « Je n’ai pas été à la hauteur »

Depuis son arrivée à Paris, Ezequiel Lavezzi n’a pas encore eu l’occasion de démontrer toute l’étendue de son talent. L’attaquant argentin est donc un peu frustré mais réclame un peu de patience avant de le voir briller sous le maillot du PSG, un club qui a lui aussi besoin de temps avant d’être compétitif.

« Même si je n’ai joué que deux matches, je trouve que je n’ai pas été à la hauteur. Au niveau où je voulais être. Mais bon, il y a beaucoup de choses nouvelles pour moi, comme la langue française. Cela ira mieux d’ici quelques mois, mais pour l’instant, je n’ai pas le rendement escompté. J’ai encore besoin de temps. C’est un nouveau championnat. Mes coéquipiers ne me connaissent pas encore, tout est donc nouveau. Mais avec le temps, je vais trouver mes marques, des automatismes vont se créer avec mes coéquipiers. Toutes ces petites choses vont s’arranger, et ce sera mieux pour l’équipe », a assuré El Pocho lors d’un entretien accordé au magazine Surface, avant de s’exprimer sur la montée en puissance du PSG.

« C’est une équipe encore en construction, avec beaucoup de pression à cause des joueurs qui sont arrivés dernièrement, notamment avec beaucoup de grands noms comme Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Silva. L’équipe a évidemment besoin de temps pour réussir à relever tous les défis que l’on s’est fixés, mais aussi vis-à-vis de ce que les gens nous pensent capables de faire. Mais tout le monde tire dans le même sens, et on va essayer d’atteindre nos objectifs. C’est ce que veulent tous les joueurs de l’équipe. Et on va y arriver. (…) C’est nécessaire de faire ces changements. Si le club veut devenir un grand club mondial, il doit changer et tout faire pour évoluer, changer de dimension. Manchester City et Chelsea l’ont bien fait auparavant en recrutant de bons joueurs à chaque mercato. (…) Ce n’est pas trop ambitieux. On va s’améliorer chaque jour, peaufiner notre jeu et les bons résultats vont nous permettre de faire une bonne saison. Quand on veut gagner, qu’on a plusieurs objectifs, il faut évidemment être ambitieux. Pour progresser, grandir, évoluer, c’est nécessaire », a expliqué l’ancien joueur de Naples.

Et s’il jouait aux côtés de très bons joueurs en Italie, tels que Cavani et Hamsik, il avoue que le PSG se situe dans une autre dimension, du moins sur le papier. « Si le PSG est la meilleure équipe dans laquelle j’ai jamais joué ? Quand on voit les grands noms qu’il y a dans l’équipe, oui. Sur le papier, il n’y a pas de soucis. Mais pour l’instant, tout est encore frais. En termes de jeu, ce n’est pas encore cela, il y a encore des approximations, car on apprend chaque jour à se connaître. Mais si tu reviens la saison prochaine, je te dirai sûrement oui », a confié l’international argentin, qui pourrait être titularisé samedi à Bastia.

Enfin, concernant l’ambiance des stades de Ligue 1, Lavezzi avoue que la différence est notable avec l’Italie. Il admire toutefois la ferveur du Parc des Princes. « C’est clairement différent, je l’ai toujours dit. Quand je jouais à San Paolo, c’est le stade qui ressemblait le plus aux ambiances qu’il y a dans les stades en Argentine. Mais la sensation que j’ai lorsque je joue au Parc est vraiment très belle. L’atmosphère du Parc est vraiment exceptionnelle. Quand j’ai joué pour la première fois dans ce stade, j’ai vraiment aimé l’ambiance. Elle était encore meilleure que ce qu’on m’a dit, avant que j’arrive à Paris. La ferveur du stade me pousse à donner le meilleur de moi-même. Et puis je préfère jouer dans un stade avec beaucoup d’ambiance, plutôt qu’un stade silencieux. Et je préfère quand un stade pousse toute l’équipe plutôt que lorsqu’il crie mon nom », a conclu Lavezzi, qui a eu l’occasion de fouler la pelouse du Parc durant quelques minutes hier soir en Ligue des Champions en remplaçant Ibrahimovic en fin de match.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club