Club

Lavezzi, l’atout fougueux du PSG

Publie le 17/11/2012 a 09:00



  • Auteur d’un début de saison compliqué en raison d’une blessure et d’une suspension, Ezequiel Lavezzi est désormais dans les meilleures dispositions pour briller au PSG.

    « El Pocho » meurt d’envie de montrer aux dirigeants et supporters parisiens ce qu’il vaut sur le terrain et effacer tout ce qui se dit sur son côté fêtard. A ce sujet, son coéquipier Alex assure qu’il n’y a absolument rien à lui reprocher. « Tu ne peux pas rentrer à 6 heures du matin et boire vingt-cinq bières mais, après un match, tu peux sortir de temps en temps. Il est très professionnel. Il a eu des débuts difficiles mais, maintenant, il est bien et veut faire mieux. C’est un très bon joueur », a souligné le défenseur brésilien dans L’Equipe. Cette réputation de bad-boy habitué des virées nocturnes le poursuit depuis son passage à Naples, où les supporters avaient l’habitude d’observer tous ses faits et gestes. « Si je bois une bière, ils diront que j’en ai bu dix. Si je rentre à 1 heure, ils diront que je suis resté jusqu’à 4 heures », avait déclaré Lavezzi dans la Gazzetta dello Sport alors qu’il portait encore le maillot du Napoli.

    C’est donc sur le terrain que l’international argentin tentera de prouver qu’il est avant tout un formidable footballeur. Si son jeu est parfois un peu brouillon, Lavezzi peut surtout offrir une grinta et une envie de vaincre inébranlable. Omar Da Fonseca, spécialiste du football argentin, décrit le jeu de son compatriote, qu’on n’a finalement pas eu beaucoup l’occasion de voir évoluer depuis le début de la saison. « Il est dans le vertige du jeu. Ce n’est pas un joueur fin dans dans ses prises et conduites de balle, qui peut dribbler dans une cabine téléphonique, mais on ne pourra jamais dire de lui qu’il ne mouille pas le maillot. C’est un bagarreur, qui aime le contact, la friction, piquer l’adversaire. C’est un fonceur. Il peut prendre un coup, deux coups, mais il continue. Il n’a pas peur. Son jeu est dans la quantité plus que dans la qualité. Il a du déchet mais il est généreux, il aime l’espace, court et propose beaucoup. Avec Ibra, ça peut faire des étincelles », a décrit le consultant de BeIn Sport.

    Après un match satisfaisant face à Montpellier, dans un contexte délicat, Lavezzi aura l’opportunité de montrer tout l’étendue de son talent ce soir face au Stade Rennais, au Parc des Princes. Carlo Ancelotti devrait le titulariser en attaque aux côtés de Guillaume Hoarau et Jérémy Ménez et peut-être aura-t-on le droit de découvrir le vrai « Pocho », celui qui a fait vibrer les supporters du Stadio San Paolo de Naples durant cinq saisons avant de rejoindre le club de la capitale.

    Publie le 17/11/2012 a 09:00

    Lavezzi, l’atout fougueux du PSG

    Auteur d’un début de saison compliqué en raison d’une blessure et d’une suspension, Ezequiel Lavezzi est désormais dans les meilleures dispositions pour briller au PSG.

    « El Pocho » meurt d’envie de montrer aux dirigeants et supporters parisiens ce qu’il vaut sur le terrain et effacer tout ce qui se dit sur son côté fêtard. A ce sujet, son coéquipier Alex assure qu’il n’y a absolument rien à lui reprocher. « Tu ne peux pas rentrer à 6 heures du matin et boire vingt-cinq bières mais, après un match, tu peux sortir de temps en temps. Il est très professionnel. Il a eu des débuts difficiles mais, maintenant, il est bien et veut faire mieux. C’est un très bon joueur », a souligné le défenseur brésilien dans L’Equipe. Cette réputation de bad-boy habitué des virées nocturnes le poursuit depuis son passage à Naples, où les supporters avaient l’habitude d’observer tous ses faits et gestes. « Si je bois une bière, ils diront que j’en ai bu dix. Si je rentre à 1 heure, ils diront que je suis resté jusqu’à 4 heures », avait déclaré Lavezzi dans la Gazzetta dello Sport alors qu’il portait encore le maillot du Napoli.

    C’est donc sur le terrain que l’international argentin tentera de prouver qu’il est avant tout un formidable footballeur. Si son jeu est parfois un peu brouillon, Lavezzi peut surtout offrir une grinta et une envie de vaincre inébranlable. Omar Da Fonseca, spécialiste du football argentin, décrit le jeu de son compatriote, qu’on n’a finalement pas eu beaucoup l’occasion de voir évoluer depuis le début de la saison. « Il est dans le vertige du jeu. Ce n’est pas un joueur fin dans dans ses prises et conduites de balle, qui peut dribbler dans une cabine téléphonique, mais on ne pourra jamais dire de lui qu’il ne mouille pas le maillot. C’est un bagarreur, qui aime le contact, la friction, piquer l’adversaire. C’est un fonceur. Il peut prendre un coup, deux coups, mais il continue. Il n’a pas peur. Son jeu est dans la quantité plus que dans la qualité. Il a du déchet mais il est généreux, il aime l’espace, court et propose beaucoup. Avec Ibra, ça peut faire des étincelles », a décrit le consultant de BeIn Sport.

    Après un match satisfaisant face à Montpellier, dans un contexte délicat, Lavezzi aura l’opportunité de montrer tout l’étendue de son talent ce soir face au Stade Rennais, au Parc des Princes. Carlo Ancelotti devrait le titulariser en attaque aux côtés de Guillaume Hoarau et Jérémy Ménez et peut-être aura-t-on le droit de découvrir le vrai « Pocho », celui qui a fait vibrer les supporters du Stadio San Paolo de Naples durant cinq saisons avant de rejoindre le club de la capitale.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • psg93210

      néné sur la feuille de match.remplaçant . revenir tranquillement .

    • MYSA92

      NENE

    • Pixie21

      Allez le « pou »! Démange-nous!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Meunier «on a été conditionné à craindre Barcelone»

    Meunier «on a été conditionné à craindre Barcelone»

    LDC

     Durant un entretien accordé au quotidien belge Sport/Foot Magazine, le latéral du Paris Saint-Germain, Thomas Meunier, ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Mercato - Le PSG propose 10 millions d'euros par an à Aubameyang, d'après la Gazzetta dello Sport"
    17 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Le PSG propose 10 millions d'euros par an à Aubameyang"
    18 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Vidéos PSG

    Lavezzi, l’atout fougueux du PSG

    <Club , Interviews , Une

    Auteur d’un début de saison compliqué en raison d’une blessure et d’une suspension, Ezequiel Lavezzi est désormais dans les meilleures dispositions pour briller au PSG.

    « El Pocho » meurt d’envie de montrer aux dirigeants et supporters parisiens ce qu’il vaut sur le terrain et effacer tout ce qui se dit sur son côté fêtard. A ce sujet, son coéquipier Alex assure qu’il n’y a absolument rien à lui reprocher. « Tu ne peux pas rentrer à 6 heures du matin et boire vingt-cinq bières mais, après un match, tu peux sortir de temps en temps. Il est très professionnel. Il a eu des débuts difficiles mais, maintenant, il est bien et veut faire mieux. C’est un très bon joueur », a souligné le défenseur brésilien dans L’Equipe. Cette réputation de bad-boy habitué des virées nocturnes le poursuit depuis son passage à Naples, où les supporters avaient l’habitude d’observer tous ses faits et gestes. « Si je bois une bière, ils diront que j’en ai bu dix. Si je rentre à 1 heure, ils diront que je suis resté jusqu’à 4 heures », avait déclaré Lavezzi dans la Gazzetta dello Sport alors qu’il portait encore le maillot du Napoli.

    C’est donc sur le terrain que l’international argentin tentera de prouver qu’il est avant tout un formidable footballeur. Si son jeu est parfois un peu brouillon, Lavezzi peut surtout offrir une grinta et une envie de vaincre inébranlable. Omar Da Fonseca, spécialiste du football argentin, décrit le jeu de son compatriote, qu’on n’a finalement pas eu beaucoup l’occasion de voir évoluer depuis le début de la saison. « Il est dans le vertige du jeu. Ce n’est pas un joueur fin dans dans ses prises et conduites de balle, qui peut dribbler dans une cabine téléphonique, mais on ne pourra jamais dire de lui qu’il ne mouille pas le maillot. C’est un bagarreur, qui aime le contact, la friction, piquer l’adversaire. C’est un fonceur. Il peut prendre un coup, deux coups, mais il continue. Il n’a pas peur. Son jeu est dans la quantité plus que dans la qualité. Il a du déchet mais il est généreux, il aime l’espace, court et propose beaucoup. Avec Ibra, ça peut faire des étincelles », a décrit le consultant de BeIn Sport.

    Après un match satisfaisant face à Montpellier, dans un contexte délicat, Lavezzi aura l’opportunité de montrer tout l’étendue de son talent ce soir face au Stade Rennais, au Parc des Princes. Carlo Ancelotti devrait le titulariser en attaque aux côtés de Guillaume Hoarau et Jérémy Ménez et peut-être aura-t-on le droit de découvrir le vrai « Pocho », celui qui a fait vibrer les supporters du Stadio San Paolo de Naples durant cinq saisons avant de rejoindre le club de la capitale.

    By
    @
    OTER ?>