Club

Le Crom : «Une vie de vestiaire normale»

Le Crom : "Sirigu n'a aucune raison de lâcher l'affaire"
Publie le 30/03/2012 a 18:38



  • Discret depuis son arrivée au club cet hiver, Ronan Le Crom profite de tous les moments passés dans ce PSG nouvelle version. Le gardien de but parisien ne s’attendait pas à passer une partie de sa fin de carrière à Paris, lui qui était au chômage il y a encore quelques mois.

    « Tout a commencé l’été dernier. J‘ai servi de sparring-partner pendant cinq semaines sous l’ère Kombouaré tout en cherchant un club mais je n’ai rien trouvé. Je m’étais même engagé dans un club de volley ! Bref, je m’apprêtais à refermer tranquillement le chapitre de ma carrière professionnelle quand j’ai été approché par le staff cet hiver. Paris voulait trois spécialistes du poste. J’avais le profil pour devenir le troisième gardien. Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis pas un transfert. J’étais au Pôle Emploi depuis six mois, a confié au Républicain Lorrain l’ancien gardien de Nancy, qui ne vit pas mal le fait de ne pas jouer, que ce soit au PSG ou ailleurs. Vous savez, ma carrière a été faite de hauts et de moins hauts. J’étais philosophe bien avant la fin ! Je n’ai commencé à jouer en Ligue 1 qu’à 26 ans, j’ai réussi quelques performances notables et j’ai alterné entre des postes de titulaires et des périodes creuses. Entre le placard et la lumière, j’ai connu beaucoup de phases. Pour moi, Paris est une belle surprise que je vis comme un bonus. »

    Un bonus que l’actuel troisième gardien du club de la capitale ne se prive donc pas, la nouvelle dimension prise par le PSG lui permettant d’apprendre encore beaucoup de choses. «  Il y a beaucoup de gens dans le staff et des moyens que je ne voyais pas ailleurs. Je trouve aussi que le rythme des séances est plus poussé et il y a ces GPS. C’est une avancée technologique pour que les joueurs soient encore meilleurs, a-t-il avoué, avant de confirmer que les joueurs parisiens travaillaient tout à fait normalement malgré le fait que le club attise la curiosité. Tout est amplifié. Je peux pourtant vous dire qu’on a une vie de vestiaire tout à fait normale. »

    Publie le 30/03/2012 a 18:38

    Le Crom : «Une vie de vestiaire normale»

    Discret depuis son arrivée au club cet hiver, Ronan Le Crom profite de tous les moments passés dans ce PSG nouvelle version. Le gardien de but parisien ne s’attendait pas à passer une partie de sa fin de carrière à Paris, lui qui était au chômage il y a encore quelques mois.

    « Tout a commencé l’été dernier. J‘ai servi de sparring-partner pendant cinq semaines sous l’ère Kombouaré tout en cherchant un club mais je n’ai rien trouvé. Je m’étais même engagé dans un club de volley ! Bref, je m’apprêtais à refermer tranquillement le chapitre de ma carrière professionnelle quand j’ai été approché par le staff cet hiver. Paris voulait trois spécialistes du poste. J’avais le profil pour devenir le troisième gardien. Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis pas un transfert. J’étais au Pôle Emploi depuis six mois, a confié au Républicain Lorrain l’ancien gardien de Nancy, qui ne vit pas mal le fait de ne pas jouer, que ce soit au PSG ou ailleurs. Vous savez, ma carrière a été faite de hauts et de moins hauts. J’étais philosophe bien avant la fin ! Je n’ai commencé à jouer en Ligue 1 qu’à 26 ans, j’ai réussi quelques performances notables et j’ai alterné entre des postes de titulaires et des périodes creuses. Entre le placard et la lumière, j’ai connu beaucoup de phases. Pour moi, Paris est une belle surprise que je vis comme un bonus. »

    Un bonus que l’actuel troisième gardien du club de la capitale ne se prive donc pas, la nouvelle dimension prise par le PSG lui permettant d’apprendre encore beaucoup de choses. «  Il y a beaucoup de gens dans le staff et des moyens que je ne voyais pas ailleurs. Je trouve aussi que le rythme des séances est plus poussé et il y a ces GPS. C’est une avancée technologique pour que les joueurs soient encore meilleurs, a-t-il avoué, avant de confirmer que les joueurs parisiens travaillaient tout à fait normalement malgré le fait que le club attise la curiosité. Tout est amplifié. Je peux pourtant vous dire qu’on a une vie de vestiaire tout à fait normale. »




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Shotokan94

      Bravo belle performance pour son age et sa formation seulement 6 mois de pole emploi !

    •  un brave gas pas prétencieux qui kiff la life (:-D

    • psgboyn1

      Une mentalité exemplaire!!

      • 1 Christiannie

        ça serait quand même de très mauvais gout s’il foutait le bordel !!!

    • Paris-SG

      Notre meilleur recrue !

      • Geoff-c

        Comment peut on dire cà? S’il suffis de ne jamais jouer et de dire je suis content d’être ici même si je joue pas pour être la meilleure recrue ils ont qu’a me recruter… C’est pas par ce  qu’on  as recruter pour presque 1XX M qu’avoir des bons joueurs c’est normal et d’encenser tout le monde qui parle en bien du psg pour s’autopersuader que Paris a toujours des valeurs même avec le Qatar!!!! Bref Sirigu ou Pastore la meilleure recrue!

        • sebo

          Toi et humour… pas compatible.! 

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Iago Aspas éloge Emery

    Aspas «Le plus important, ce n’est pas que Barcelone ait perdu, mais que le PSG ait réalisé un grand match»

    LDC

    Ancien joueur d’Unai Emery et actuellement au Celta Vigo, Iago Aspas est revenu pour le journal L’Equipe, ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    3 days ago
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Féminines – 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Actu Féminin

    Du 1er au 8 mars aura lieu un grand tournoi de football féminin qui se nomme ...

    Vidéos PSG

    Le Crom : «Une vie de vestiaire normale»

    Le Crom : "Sirigu n'a aucune raison de lâcher l'affaire" <Club , Interviews

    Discret depuis son arrivée au club cet hiver, Ronan Le Crom profite de tous les moments passés dans ce PSG nouvelle version. Le gardien de but parisien ne s’attendait pas à passer une partie de sa fin de carrière à Paris, lui qui était au chômage il y a encore quelques mois.

    « Tout a commencé l’été dernier. J‘ai servi de sparring-partner pendant cinq semaines sous l’ère Kombouaré tout en cherchant un club mais je n’ai rien trouvé. Je m’étais même engagé dans un club de volley ! Bref, je m’apprêtais à refermer tranquillement le chapitre de ma carrière professionnelle quand j’ai été approché par le staff cet hiver. Paris voulait trois spécialistes du poste. J’avais le profil pour devenir le troisième gardien. Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis pas un transfert. J’étais au Pôle Emploi depuis six mois, a confié au Républicain Lorrain l’ancien gardien de Nancy, qui ne vit pas mal le fait de ne pas jouer, que ce soit au PSG ou ailleurs. Vous savez, ma carrière a été faite de hauts et de moins hauts. J’étais philosophe bien avant la fin ! Je n’ai commencé à jouer en Ligue 1 qu’à 26 ans, j’ai réussi quelques performances notables et j’ai alterné entre des postes de titulaires et des périodes creuses. Entre le placard et la lumière, j’ai connu beaucoup de phases. Pour moi, Paris est une belle surprise que je vis comme un bonus. »

    Un bonus que l’actuel troisième gardien du club de la capitale ne se prive donc pas, la nouvelle dimension prise par le PSG lui permettant d’apprendre encore beaucoup de choses. «  Il y a beaucoup de gens dans le staff et des moyens que je ne voyais pas ailleurs. Je trouve aussi que le rythme des séances est plus poussé et il y a ces GPS. C’est une avancée technologique pour que les joueurs soient encore meilleurs, a-t-il avoué, avant de confirmer que les joueurs parisiens travaillaient tout à fait normalement malgré le fait que le club attise la curiosité. Tout est amplifié. Je peux pourtant vous dire qu’on a une vie de vestiaire tout à fait normale. »

    By
    @
    OTER ?>