Restez connectés avec nous

Club

Le PSG et Monaco, acteurs d’un mercato de folie ?

Le 9 juin, le marché des transferts estival 2013 ouvrira officiellement ses portes. Mais les choses sérieuses débutent déjà et ce mercato s’annonce tout simplement bouillant, grâce notamment à deux acteurs principaux : le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco.

L’énorme puissance financière des deux clubs français va leur permettre se renforcer et de recruter des stars de niveau international, du jamais vu en Ligue 1. Mais pendant que le PSG attend d’être fixé sur l’avenir de Carlo Ancelotti, l’AS Monaco s’active et impressionne.

Leonardo et Ancelotti attendent, le PSG temporise

Le flou est donc toujours total en ce qui concerne l’avenir de Carlo Ancelotti. Désireux de rejoindre le Real Madrid, le technicien italien se voit dans l’obligation d’attendre. En effet, rien ne devrait évoluer avant la fin de la semaine et surtout avant la décision de la LFP, qui devrait suspendre Leonardo jeudi suite à sa bousculade sur l’arbitre Alexandre Castro après le match face à Valenciennes. Dans le cas où la sanction serait légère, soit inférieure à six mois, Leonardo pourrait alors être invité à remplacer Ancelotti au poste d’entraîneur. A moins que les dirigeants parisiens ne privilégient une autre piste. Mais pour le moment, aucune information ne va dans ce sens. Annoncé comme favori, Rafael Benitez a d’ailleurs été officiellement nommé entraîneur de Naples, lundi soir.

Par conséquent, le mercato du PSG n’a pas commencé. Evidemment, plusieurs rumeurs ont déjà parcouru l’Europe mais pour l’heure, rien de concret. Edinson Cavani, Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo feraient partie des priorités du club de la capitale mais ces trois pistes s’annoncent compliquées, surtout pour les deux derniers. Florentino Pérez, le président du Real Madrid, a annoncé lundi soir sur les ondes de la Cadena SER qu’il avait l’intention de « construire le Real autour de Cristiano Ronaldo ». Le tout après avoir officialisé la nouvelle fonction de directeur sportif de Zinedine Zidane, qui a dîné récemment avec…Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. Concernant Cavani, il devrait quitter Naples cet été contre une somme proche de 60M€ mais Manchester City et Chelsea auraient actuellement une longueur d’avance sur le PSG selon la presse italienne. Enfin pour Rooney, les dirigeants de Manchester United ont fait part à plusieurs reprises de leur envie de conserver leur attaquant et ce dernier serait assez réticent à l’idée de quitter l’Angleterre.

Mais rappelons-le, le mercato n’ouvrira ses portes que le 9 juin. L’heure n’est donc pas à l’inquiétude pour le PSG, qui a démontré depuis l’arrivée de Leonardo et des propriétaires qataris qu’il était devenu un poids lourd européen sur le marché des transferts. Seulement, il ne faudra pas tarder à s’activer si le club parisien ne veut pas se retrouver devant un panel de stars trop réduit pour se renforcer. Car dans le même temps, l’AS Monaco a commencé à faire ses emplettes de manière impressionnante.

L’AS Monaco, un départ canon !

Grâce à la puissance financière de son propriétaire russe Dimitri Rybolovlev et au régime fiscal avantageux de la Principauté, l’AS Monaco ne semble avoir aucune difficulté à attirer des stars, même sans qualification en Ligue des Champions. Après avoir officiellement annoncé les arrivées de João Moutinho et James Rodriguez, les deux stars du FC Porto recrutées contre 70M€, les dirigeants monégasques sont sur le point d’accueillir deux nouveaux renforts de poids : Radamel Falcao et Victor Valdès. L’attaquant de l’Atletico Madrid est arrivé hier dans le sud de la France et pourrait passer sa visite médicale dans la journée, avant de s’engager pour cinq ans et toucher un salaire annuel d’environ 10M€. Montant du transfert : 60M€. De son côté, Victor Valdes n’a pas encore rejoint la Principauté contrairement aux informations qui ont circulé lundi soir. Mais son arrivée est imminente. Le gardien de but du FC Barcelone, séduit par le projet de l’ASM et par la proximité entre Monaco et la Catalogne, où vit sa famille, pourrait s’engager dans la semaine. Et le champion de Ligue 2 n’a pas l’intention de s’arrêter là puisque deux nouveaux noms sont apparus sur ses tablettes : Angel Di Maria et Fabio Coentrao. Selon RMC, une offre de 30M€ pourrait être adressée au Real Madrid pour le premier, et une autre de 18M€ pour le deuxième. Si les négociations en sont encore au stade de l’intérêt pour Di Maria, Coentrao serait tout proche de trouver un accord avec l’ASM.

Mais un autre homme pourrait se cacher derrière toutes ces tractations : Jorge Mendes, l’un des plus grands agents de joueurs du monde. Le représentant de José Mourinho, Cristiano Ronaldo, Radamel Falcao ou Fabio Coentrao, entre autres, a décidé de s’implanter dans le marché français. Les puissances financières du PSG et de l’AS Monaco l’attirent et la volonté du club de la Principauté de construire une équipe de rêve rapidement le pousse à privilégier l’ASM au PSG, qui n’a pas encore lancé son mercato.

Faut-il avoir peur de Monaco ?

Mais on le sait, il faut du temps avant de voir une équipe reconstruite devenir très compétitive. Sur le terrain, le PSG aura une belle longueur d’avance sur Monaco et Vadim Vasilyev, le directeur sportif du club de la Principauté, en est conscient. « Si on va jouer le titre la saison prochaine ? Non, non. Le PSG a une grande équipe, il y en a d’autres comme Lyon, l’OM, Bordeaux, Lille…Ce sera difficile. Même quand on prend des grands joueurs, il faut constituer une équipe et ça prend du temps. C’est encore trop tôt pour envisager un titre de champion de France », a-t-il estimé dans les colonnes de L’Equipe.

Un avis assez différent de celui d’Eric Di Meco, qui pense que l’ASM deviendra très rapidement un rival sérieux pour le PSG. « Un vrai concurrent du Paris Saint-Germain va émerger. Car avec cinq ou six joueurs du niveau de ceux récemment recrutés, il n’y aura pas besoin de beaucoup de temps pour que cela fonctionne. On nous dit qu’il faut souvent un moment pour que des membres d’une équipe se trouvent, mais ce n’est pas vrai, les grands joueurs se trouvent toujours sur le terrain. Au pire, cette équipe va finir seconde, derrière le PSG. Qui va pouvoir les en empêcher ? Même en partant du principe que Monaco serait moyen dans le jeu, les grands joueurs finissent toujours par gagner », a analysé l’ancien joueur de Monaco et Marseille sur RMC.

Une chose est certaine, si l’entraîneur monégasque Claudio Ranieri n’est pas près d’avoir une équipe rodée, il faudra se méfier de cette formation de Monaco dans les prochaines années, du moins sur le plan national. Mais pour le football français et donc indirectement pour le PSG, l’arrivée de grands joueurs à l’ASM est une très bonne chose. Car plus les investisseurs seront nombreux dans l’hexagone, plus les équipes seront compétitives en Ligue 1 ainsi que sur la scène européenne, du tout bon pour l’indice UEFA et l’attractivité du championnat.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club