Restez connectés avec nous

Club

Le PSG monte en puissance !

La saison du PSG est bel et bien lancée ! En s’imposant ce vendredi soir au Parc des Princes face à Toulouse (2-0), en match avancé de la cinquième journée de Ligue 1, le club de la capitale a confirmé sa victoire prometteuse à Lille, datant de douze jours. Il s’agit du premier succès francilien au Parc des Princes cette saison.

Pour cette troisième rencontre à domicile, Carlo Ancelotti alignait exactement le même onze de départ qu’à Lille, lors de la journée précédente. Comme au Grand Stade donc, Pastore occupait le poste de meneur de jeu, derrière la paire Ménez et Ibrahimovic, formant le duo d’attaque. Dès la septième minute de jeu, le géant scandinave se mettait en évidence. Servi aux vingt mètres, l’ancien Milanais effacait deux adversaires d’un superbe grand pont, pour s’ouvrir le chemin du but. Ahamada parvenait toutefois à détourner sa frappe à ras de terre en corner. Sur celui-ci, la tête piquée d’Alex passait à droite des buts toulousains (8e). Le club de la capitale continuait à dominer les débats. Comme avec les Bleus mardi soir au Stade de France face à la Biélorussie, Jallet tentait de frapper fort devant le but. Malheureusement pour cette fois, son centre ne se transformait pas en but (16e). Révélation de ce début de saison côté haut-garonnais, Ben Yedder frappait fort au but à l’entrée de la surface, obligeant Sirigu à boxer le cuir pour écarter le danger (18e). Sur son banc de touche, Ancelotti pestait après Ménez et Pastore, reprochant au premier de ne pas assez provoquer et au second de trop dézoner.

Pastore héritait d’un ballon de l’ancien Romain venu de la droite, mais son centre au cordeau pour Ibra se trouvait anéanti par le retour d’Abdennour (25e). Le défenseur tunisien intervenait à nouveau efficacement dans la surface, devant Ibrahimovic (26e). Dans le secteur défensif, Sakho se montrait à son avantage, taclant proprement un Abdennour monté aux avants-postes (29e). Servi côté gauche, Ibra temporisait avant de glisser la sphère pour Ménez, dans le dos de la défense toulousaine. Hélas, l’international français ne sentait pas le coup et ne pouvait qu’effleurer le ballon (32e). Suite à un tacle par derrière d’Abdenour sur ce dernier, Verratti écopait d’un carton jaune pour contestation (35e). Trouvé par dessus la défense toulousaine alors qu’Ibrahimovic était hors-jeu, Pastore parvenait à lober Ahamada d’un subtil extérieur du droit et à ouvrir le score (1-0, 38e). Pourtant fantomatique jusqu’à ce geste, « El Flaco » permettait aux Rouge et Bleu de rentrer au vestiaire avec un avantage au tableau d’affichage.

Zlatan a encore frappé !

A la mi-temps, Ancelotti n’opérait pas le moindre changement. Sur un coup-franc excentré côté droit, Ménez trouvait la tête d’Alex, démarqué. Le cuir fusait au-dessus de la transversale (47e). Les Parisiens poursuivaient leur bonne entame de seconde période, avec une frappe sans angle de Ménez (50e) ainsi qu’un tir lointain de Zlatan, de plus de 35 mètres (52e). Ibrahimovic décalait Jallet côté droit, lequel centrait pour le géant scandinave. Dans la surface, celui-ci tentait une aile de pigeon acrobatique. Sans succès (57e). Dans la foulée, Ben Yedder débordait Sakho dans l’axe et frappait instantanément à ras de terre. Sirigu était contraint de se coucher pour capter la sphère (58e). A l’heure de jeu, Toulouse menait au nombre de tirs au but (neuf tentatives contre huit). Servi côté droit, Ménez parvenait à entrer dans la surface de réparation toulousaine avant d’adresser un caviar à Ibrahimovic, au second poteau. Le Suédois trompait aisément Ahamada d’un plat du pied et inscrivait son cinquième but de la saison (2-0, 70e).

Juste après cette réalisation, Ancelotti entamait sa série de remplacements. Pastore cédait sa place à Chantôme (71e) et Nene succédait à Ménez (76e). Entre ces deux changements, le TFC avait intensifié sa pression offensive, sans parvenir à réduire le score. Le tempo de la rencontre baissait, jusqu’à ce que Verratti sorte sous les acclamations du Parc, remplacé par Armand (83e). Maxwell montait alors d’un cran pour prendre le poste de Matuidi, lequel se replaçait dans l’axe. Sur un corner côté droit, Nene trouvait Alex au point de penalty, qui catapultait la balle de la tête en direction de la lucarne droite. Capoue dégageait de la tête, en catastrophe (87e). Les quatre minutes de temps additionnel ne changeaient rien à l’issue de la rencontre.

Si la première mi-temps a été plutôt équilibrée, le PSG a su prendre le jeu à son compte en seconde période. A partir du moment où Ibrahimovic a inscrit son but, les hommes de Casanova ont semblé résigné. Dans la continuité de leur match à Lille, les Rouge et Bleu montent progressivement en puissance. Mardi, ils accueilleront le Dynamo Kiev au Parc des Princes, lors de la première journée des phases de poule de la Ligue des Champions, avant de se déplacer à Bastia samedi prochain (6e journée de Ligue 1).

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club