Restez connectés avec nous

Club

Le PSG peut déjà remercier Ibrahimovic !

Au terme d’une rencontre contrastée entre le bon et le moins bon, le PSG a obtenu le point du match nul face au FC Lorient lors de la 1ère journée de Ligue 1 (2-2).

Les joueurs parisiens retrouvaient pour leur première rencontre les Merlus, comme la saison passée, au Parc des Princes. Dès le début de la rencontre, les Parisiens, sur une belle passe de Lavezzi, ont obtenu la première occasion du match suite à une frappe de Jérémy Menez bien arrêtée par Fabien Audard (3e). Très peu inquiétés dans les premières minutes de jeu, les joueurs de Carlo Ancelotti ont encaissé un but contre leur camp par Maxwell, après un centre du milieu de terrain Kevin Monnet-Paquet (0-1, 4e). Perturbés par cette ouverture du score rapide des Lorientais, les Parisiens se sont montrés plutôt discret par la suite sans véritablement inquiéter la défense bretonne. Sans réellement avoir la maîtrise du jeu, mise à part un superbe coup-franc d’Alain Traoré bien arrêté par Douchez (43e), les Merlus, par Jérémie Alliadière, ont inscrit un second but juste avant la pause (0-2, 48e).

Première pour Ibra, et déjà un doublé ! 

Dès le début de la seconde période, les joueurs parisiens ont montré un tout autre visage en pressant énormement devant le but lorientais. Ezequiel Lavezzi aurait même pu réduire la marque sur une remise magnifique de Zlatan Ibrahimovic. La frappe de l’attaquant argentin, un peu écrasée, n’a pas inquiété le portier breton. Quelques minutes plus tard, bien servi par Lavezzi, Ibra a vu sa frappe taper la barre transversale suite à un très beau mouvement collectif. Beaucoup plus appliqués et concentrés, les Parisiens ont été récompensés par une égalisation signée Zlatan Ibrahimovic d’une frappe à ras-de-terre imparable (1-2, 64e). Quelques minutes plus tard, Menez aurait même pu inscrire un second but suite à une belle action parisienne, mais l’attaquant du PSG, maladroit, a vu sa reprise passer largement au dessus des cages (68e). En toute fin de rencontre, les joueurs de Carlo Ancelotti auront poussé jusqu’à l’égalisation sur penalty de Zlatan Ibrahimovic (2-2, 90e).

Les Parisiens peuvent regretter leur – très – mauvais début de match. La seconde période aura cependant laisser de beaux espoirs et un match nul au vu de la première mi-temps n’est pas un mauvais résultat.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club