Restez connectés avec nous

Club

Le PSG prend un point…et c’est tout

Lors de son deuxième match de Ligue 1 de la saison, le PSG a concédé un nouveau match nul à Ajaccio après un match médiocre (0-0).

Après le match nul concédé à domicile face à Lorient lors de la première journée, le Paris Saint-Germain se devait de prendre trois points sur la pelouse d’Ajaccio, afin de ne pas se lancer dans une saison avec des points de retards sur ses rivaux les plus sérieux. En raison de l’absence de Zlatan Ibrahimovic, Carlo Ancelotti décidait d’aligner une attaque sans véritable pointe, avec une association entre Ménez, Lavezzi et Nene. Une composition alléchante sur le papier mais qui devait toutefois concrétiser sur le terrain tous les espoirs placés en elle.

Et malheureusement, la première période n’allait pas vraiment nous rassurer à ce niveau-là. Face à des Corses morts de faim, les Parisiens ne parvenaient pas à poser le pied sur le ballon et faisaient preuve d’une maladresse incroyable dans la circulation du ballon. Les Ajacciens se montraient d’ailleurs les premiers dangeureux lorsque Diarra, laissé seul par Jallet au second poteau, butait sur Sirigu. Il fallait quasiment attendre la demi-heure de jeu pour voir les hommes de Carlo Ancelotti inquiéter la défense corse. Bien lancé par Pastore, Nene offrait un caviar à Ménez qui, à bout portant, ne faisait pas mieux que tirer sur Ochoa (27e) ! Une occasion incroyable qui démontrait une fois de plus les lacunes du N°7 parisien dans la finition et qui représentait la seule véritable incursion parisienne dans la surface corse dans cette première période. Chantôme tentait bien de pousser le ballon de la tête au fond des filets avant la pause mais Ochoa restait vigilant.

Le PSG et Lavezzi voient rouge 

Après la mi-temps, lors de laquelle Carlo Ancelotti a sûrement dû taper sur les doigts de ses joueurs, la rencontre redémarrait sur un rythme un peu plus élevé. Mais de leur côté, les Parisiens ne se montraient pas plus rassurants. Après un mauvaise relance de Sakho, Eduardo entrait dans la surface et déclenchait une frappe du droit croisée que Sirigu déviait légèrement sur son poteau (53e). Un véritable avertissement pour une équipe francilienne incapable de prendre le jeu à son compte. Et comme si les difficultés dans le jeu ne suffisaient pas, Lavezzi récoltait un carton rouge après avoir violemment percuté André avec les deux pieds décollés (61e). Une expulsion qui forçait Ancelotti à revoir ses plans et à sortir Ménez pour Gameiro, auteur d’un triplé la saison dernière sur cette même pelouse. L’attaquant parisien était d’ailleurs le prochain joueur à se mettre en évidence grâce à une frappe puissante repoussée par Ochoa (77e). Après l’expulsion de Carlo Ancelotti (81e), pour avoir contesté une décision arbitrale en donnant un coup de pied dans une bouteille d’eau, Jallet réussissait à se mettre en position de frappe sur un corner mais sa reprise de volée terminait au-dessus des buts d’Ochoa (84e). Mais réduits à dix, et malgré la bonne entrée en jeu de Verratti, les Parisiens ne parvenaient pas à inquiéter Ochoa et se contentaient de ne pas encaisser de but face à une équipe corse décidée à créer l’exploit. Après une panne de courant de plusieurs minutes au Stade François-Coty, les deux équipes rejoignaient donc les vestiaires sur un score de parité.

Auteur d’un match assez médiocre, le PSG doit donc se contenter de ce point pris en Corse et se retrouve avec seulement deux unités au compteur après deux journées de Ligue 1. Il va falloir désormais que les Parisiens soient beaucoup plus séduisants dans le jeu pour éviter de perdre trop de points en ce début de saison. Une première victoire dimanche prochain face à Bordeaux ferait beaucoup de bien à Carlo Ancelotti et ses hommes. Car pour l’instant, déjà quatre points séparent le PSG des équipes de tête que sont Lyon, Marseille, Bordeaux et Bastia.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club