Restez connectés avec nous

Amicaux

Le PSG s’incline mais ne rougit pas

Au stade Al Rashid de Dubaï, le PSG s’est incliné sur le plus petit des scores face au Milan AC, à cause d’un but d’entrée de jeu d’Alexandre Pato (1-0). Avec un peu plus de réussite, les Parisiens auraient très bien pu accrocher ou même battre une équipe milanaise peu séduisante.

Lors de cette cinquième édition de la Dubaï Challenge Cup, le PSg et le Milan AC s’affrontaient et Carlo Ancelotti se retrouvait donc pour la première fois sur le banc du PSG face à une de ses anciennes équipes, à la tête de laquelle il est resté durant huit saisons.

Le technicien italien avait donc à cœur de montrer de belles choses avec sa nouvelle équipe et mettait déjà en place son schéma tactique préféré, un 4-3-2-1 dit « arbre de Noël » qu’il avait l’habitude d’utiliser à Milan et à Chelsea. Mais malgré un début de match encourageant, les Parisiens étaient cueillis à froid dès la quatrième minute de jeu lorsque Zlatan Ibrahimovic décalait Alexandre Pato, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon du talon dans le but vide (1-0, 4e). Mais ce but ne faisait pas trembler les joueurs de Carletto, qui continuaient à développer un jeu très intéressant, fait de petites passes rapides et précises et de dédoublements sur les ailes. Et grâce à une frappe enroulée, Nene inquiétait une première fois le portier milanais, qui repoussait ensuite une frappe du gauche de Pastore, plutôt en vue ce soir dans ce rôle de deuxième milieu offensif. Mis à part un retourné de Nocerino sur la barre transversale, les Rossoneri ne se montraient pas inquiétants et les Parisiens dominaient territorialement, sans pour autant trouver un Guillaume Hoarau très esseulé.

Sirigu, Sakho, Bisevac et Hoarau laissaient leur place à Douchez, Lugano, Camara et Erding à la pause et le match redémarrait sur des bases beaucoup plus lentes. Il fallait attendre de longues minutes pour vibrer dans ce match, jusqu’à deux tentatives milanaise sd’Inzaghi et El Shaarawy, que Douchez repoussait parfaitement. Mais les Parisiens n’abdiquaient pas et à la 77e minute de jeu, Nene débutait un véritable festival. Après deux superbes frappes coup sur coup repoussées par Abbiati, le N°10 parisien tirait un corner direct et trompait le portier italien. Malheureusement pour le PSG, l’arbitre refusait le but pour une raison inconnue. Nene tentait bien de se venger quelques secondes plus tard mais trouvait la barre transversale milanaise d’une superbe frappe enroulée avant qu’Erding, signalé en position de hors-jeu, trouve le poteau d’une bonne tête. Dominé, le Milan AC gérait sa fin de match et l’emportait malgré une prestation plutôt moyenne de leur part.

Carlo Ancelotti a donc débuté son aventure avec le PSG sur une défaite mais le jeu développé par ses joueurs semble très prometteur et après plusieurs matches dans ce schéma tactique, on devrait observer une équipe parisienne efficace et séduisante, en attendant peut-être des renforts de poids, notamment sur les côtés de la défense et en attaque.

Derniers articles

Autres articles présents dans Amicaux