Restez connectés avec nous

Adversaires

Le PSG, une autre planète pour l’OM

Pour recruter lors de ce mois de janvier, le PSG dispose de fonds quasi-illimités tandis que des clubs comme l’OM comptent leurs sous. Didier Deschamps sait qu’il existe actuellement un gouffre financier entre son club et celui de la capitale et estime que les Parisiens sont logiquement les mieux placés pour prétendre à des trophées en France.

« Aujourd’hui, il y a Paris et les autres. Le PSG, et ce n’est pas pour leur mettre de la pression, a un pouvoir économique qu’aucun autre club de Ligue 1 n’a. En Angleterre, il y a plusieurs clubs qui ont cette capacité financière, il y a Manchester City, Chelsea, Liverpool, Manchester United. En France, dans les candidats à la première place, il y en a un qui a des moyens largement supérieurs aux autres dont on fait partie », a analysé l’entraîneur marseillais en conférence de presse.

Mais le technicien phocéen assure pourtant ne pas être jaloux du club de la capitale, tout en souhaitant que d’autres clubs français imitent le PSG à l’avenir en autorisant l’entrée de riches investisseurs dans leurs capitaux. « L’argent ne fait pas tout mais ils ont la possibilité d’acheter plus ou moins qui ils souhaitent. C’est le cas à ce mercato d’hiver, ça le sera encore cet été… Tant mieux pour eux. On peut toujours lutter mais il y a un écart qui, avec les années si cela reste comme ça, peut devenir un fossé. C’est une bonne chose pour la Ligue 1 mais si d’autres investisseurs peuvent venir, c’est volontiers », conclut-il. Au mois d’octobre 2011, la propriétaire de l’Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, se disait « libre » de céder le club olympien à un éventuel repreneur. Mais ce jeudi, Vincent Labrune, le président du club phocéen, a assuré sur que l’OM n’était pas à vendre.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires