Restez connectés avec nous
Roche, content de retrouver "le rouleau compresseur" au PSG, ne croit pas à un exploit face au Real

Club

Le PSG victime de « l’effet Qatar »

Le plus gros point d’interrogation, celui qui fait parler un peut tout le monde, le montant de l’enveloppe qui sera allouée aux transferts du Paris Saint-Germain. L’arrivée des qatariens dans la capitale laisse à penser que son montant sera assez important.

« On parle de 30 M€ ou 40 M€, voire plus », souffle un agent.

Du coup, les agents sont sur le coup pour caser leurs protégés et Alain Roche n’a jamais autant travaillé. Les appels et les propositions de joueurs ne cessent d’affluer depuis les quatre coins d’Europe. Ainsi on apprend dans les colonnes du Parisien que l’argentin du Benfica, Javier Saviola, aurait été proposé au Paris Saint-Germain alors que l’international uruguayen Diego Forlan devrait l’être d’ici peu. L’agent de Balmont, Rémy et Mounier nous explique que le club de la capitale est en train de « recommencer à faire peur ».

« Depuis deux jours, j’ai reçu plein d’appels d’Italie, d’Espagne et d’Angleterre de la part d’agents me demandant si Paris serait intéressé par un de leurs joueurs. C’est un signe qui ne trompe pas. L’attractivité du PSG va être renforcée. Avant, ce club faisait un peu sourire dans le milieu. Là, il va recommencer à faire peur. »

Alors oui, le PSG semble avoir, enfin, les moyens de ses ambitions grâce à son nouveau statut acquit par le rachat de la société Qatarienne. Cependant ce statut pourrait faire grimper le prix des joueurs qu’ils souhaitent acheter. Un agent explique que le club de la capitale était prêt à négocier chaque euro pour faire baisser le prix des joueurs qu’il convoitait. Désormais la tendance pourrait être l’inverse avec des agents et des clubs qui négocieront chaque euro de plus.

« Ces dernières années, faute de moyens, on savait tous que cela ne servait à rien de proposer au PSG des transferts à plus de 10 M€. Les dirigeants parisiens pouvaient aussi passer des semaines à négocier pour obtenir 500 000 € de moins. Désormais, c’est l’effet inverse qui va se produire. »

Mais selon l’agent de Camara et Tiéné, les dirigeants parisiens ne devrait pas rentrer dans ce jeu en restant prudent et vigilants comme à leur habitude. Ils restent figés à leurs objectifs principaux, à savoir les signatures de Gamerio, Diarra, Payet et Bisevac sans céder à la folie du marché… pour le moment du moins.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club