Club

Leonardo : «Avoir une mentalité de vainqueur»

Zlatan Ibrahimovic / Leonardo
Publie le 23/08/2012 a 09:34



  • Après avoir passé en revue le mercato du PSG (voir article), Leonardo s’est longuement exprimé sur le début de championnat du PSG, la saison à venir et la mentalité à avoir pour gagner des matches.

    Avec deux matches nuls en deux matches face à Lorient et Ajaccio, le début du championnat des Parisiens est forcément décevant pour le directeur sportif. « C’est clair. Mais le titre de champion ne dépend pas de ces deux matches. C’est notre parcours qui va dire ce que cette équipe peut devenir, et là je ne suis pas inquiet. En France, on est peut-être la seule équipe qui a presque complètement changé son onze de départ (en fait, contre Lorient, huit des onze titulaires étaient déjà au club la saison passée et, à Ajaccio, la seule recrue alignée était Lavezzi). Les autres équipes se connaissent depuis longtemps, elles sont compactes, connaissent la L 1. Chacun a ses arguments. Nous, on a de bons joueurs. Ce qui m’a déplu ? Le manque de constance. On a fait une seule période bonne, la seconde contre Lorient, avec du feu, même parmi le public. On sent d’ailleurs qu’il y a quelque chose de plus au Parc aujourd’hui. Il pousse toujours l’équipe. Ajaccio, c’était un match bizarre. Presque tous les joueurs étaient dans un état d’esprit moyen. Mais, dans ces cas-là, on doit savoir réagir, trouver l’arme qu’il faut. Un joueur du PSG doit refuser même l’idée de match nul. (…)  Il n’y a pas Carlo d’un côté, le club de l’autre. On partage tous les mêmes idées sinon le projet n’existerait pas. Tous ceux qui signent ici savent où on veut arriver. Après, il faut maintenir un niveau d’exigence élevé constant et ça, on ne l’a pas encore. Mais le projet du PSG n’a que quatorze mois. Ce qu’il se passe au club est nouveau, ce n’est pas dans la norme, même pour vous, les médias. On ne va pas se cacher. On est tous très pressés dans la vie, et pas seulement dans le football. Le beau jeu, aujourd’hui, passe après le résultat. Qui joue bien, à part Barcelone ? Il y a, dans cette ville, une culture de l’esthétisme. C’est ma culture aussi, et celle de Carlo. Mais bon, le beau jeu ne se juge qu’avec le temps, au moins sur deux saisons. Pas dès dimanche contre Bordeaux. Mais on va y arriver doucement, a expliqué Leonardo dans L’Equipe, avant de rappeler que le PSG n’est pas le seul à affronter des équipe surmotivées. Mais le Real Madrid vit ça aussi. Sauf qu’au Real c’est dans la culture du pays. Les autres ont accepté cette idée. Nous, on doit arriver à ça aussi. Aujourd’hui, quand Ibra ou Thiago Silva signent à Paris, tout le monde est impressionné. Dans deux ou trois ans, ce ne sera peut-être plus le cas. »

    En ce qui concerne Pastore, le technicien brésilien admet que l’Argentin aura moins de pression sur les épaules cette saison et qu’il est dans les meilleurs conditions possibles pour être efficaces. A condition d’avoir le bon comportement sur le terrain. « Il est monté en intensité à l’entraînement, dans le travail physique, dans sa préparation d’avant saison. C’est un bon joueur qui peut jouer un peu partout et offre beaucoup de possibilités. Il évolue, il se montre disponible. À Ajaccio, il n’a pas été incroyable, mais c’était un match bizarre ; 85 % de l’équipe n’était pas bien. Ce qui compte, c’est d’avoir une mentalité de vainqueur. Si tu as un grand talent, tu n’as pas forcément besoin d’être plus rapide que les autres. Javier est arrivé dans la situation la plus compliquée, au début de ce projet. C’était LA recrue (l’été dernier, de Palerme, contre 42 M€). Mais, cette année, il a tous les moyens pour faire une grande saison. Ce n’est pas une question de tolérance. Ou tu entres dans le système et la culture de la gagne ou tu sors… Je ne parle pas que de lui, a lâché Leo, qui ne s’inquiète pas pour Lavezzi, auteur d’un début de saison plus que poussif. Il n’a pas fait un bon match, c’est évident, mais il n’y a aucun souci avec lui. Il a une grande expérience. Un joueur comme lui réalisera de belles choses. Là, il vient d’arriver, il est encore à l’hôtel. Il faut voir qu’il débarque de Naples. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer le quotidien d’un footballeur à Naples… Il vit et doit assimiler un changement d’univers. »

    Ensuite, l’ancien dirigeant de l’Inter Milan et du Milan AC a évoqué les objectifs du club, à savoir le titre de champion de France, les coupes et un beau parcours en Ligue des Champions. « On est en train de construire un moteur qui fonctionne bien, mais toutes les pièces ne fonctionnent pas ensemble. Cela va prendre un peu de temps. Après, la Ligue des champions, c’est un peu bizarre, alors… Ce qui est sûr, c’est que jouer au Parc ne sera facile pour personne. Pas grand monde ne souhaite tomber sur nous. (…) Cette équipe doit aborder chaque match pour le gagner. L’obligation de victoires doit devenir notre ADN. Il y a des investissements, un projet, on est là pour gagner, pas pour rigoler ou pour les photos. Si un joueur du PSG aujourd’hui n’a pas conscience du projet qui se met en place, il ne restera pas ici. Je ne suis pas là pour être aimé par les joueurs. Je travaille pour le club. (…) Parce que vous pensez que je pense que je suis génial et très intelligent ? Mon but n’est pas de montrer que je suis bon. On a été critiqués parce qu’on voulait l’excellence dans la gestion. Mais cette recherche d’excellence, c’est aussi tout un travail invisible comme le choix de l’hôtel des joueurs, le lit dans lequel ils dorment, un chef de cuisine, un avion qui rentre plus tôt…(…) Le Championnat ? Il est tellement équilibré. Les cinq dernières saisons, il y a eu cinq champions différents. Lyon, Lille, Marseille ont bien démarré. Montpellier n’a pas bien démarré mais il a une grande partie de son groupe de la saison dernière. Je ne sais pas. (…) Ça faisait combien de temps que le club n’avait pas participé à la Ligue des champions (depuis 2004-2005) et n’avait pas joué le titre ? En France, on ne pense même plus avoir une équipe capable d’atteindre la finale de la Ligue des champions, la preuve, la dernière journée de L 1 (le 26 mai 2013) se trouve le lendemain de la finale de la C 1… C’est culturel. Que le troisième de L 1 doive passer un barrage pour aller en Ligue des champions, c’est une catastrophe pour la France. Il y a une remontée mais le système français doit s’ouvrir un peu. Il est trop renfermé. Il faut créer un produit qui communique dans le monde entier sinon le Championnat restera comme il est. La Premier League communique partout, tout le temps, même au Japon. Nous (le PSG), on a les moyens et le talent d’être compétitifs et d’avoir des résultats en Ligue des champions mais, s’il n’y a pas un projet plus global, c’est plus difficile.»

    Publie le 23/08/2012 a 09:34

    Leonardo : «Avoir une mentalité de vainqueur»

    Après avoir passé en revue le mercato du PSG (voir article), Leonardo s’est longuement exprimé sur le début de championnat du PSG, la saison à venir et la mentalité à avoir pour gagner des matches.

    Avec deux matches nuls en deux matches face à Lorient et Ajaccio, le début du championnat des Parisiens est forcément décevant pour le directeur sportif. « C’est clair. Mais le titre de champion ne dépend pas de ces deux matches. C’est notre parcours qui va dire ce que cette équipe peut devenir, et là je ne suis pas inquiet. En France, on est peut-être la seule équipe qui a presque complètement changé son onze de départ (en fait, contre Lorient, huit des onze titulaires étaient déjà au club la saison passée et, à Ajaccio, la seule recrue alignée était Lavezzi). Les autres équipes se connaissent depuis longtemps, elles sont compactes, connaissent la L 1. Chacun a ses arguments. Nous, on a de bons joueurs. Ce qui m’a déplu ? Le manque de constance. On a fait une seule période bonne, la seconde contre Lorient, avec du feu, même parmi le public. On sent d’ailleurs qu’il y a quelque chose de plus au Parc aujourd’hui. Il pousse toujours l’équipe. Ajaccio, c’était un match bizarre. Presque tous les joueurs étaient dans un état d’esprit moyen. Mais, dans ces cas-là, on doit savoir réagir, trouver l’arme qu’il faut. Un joueur du PSG doit refuser même l’idée de match nul. (…)  Il n’y a pas Carlo d’un côté, le club de l’autre. On partage tous les mêmes idées sinon le projet n’existerait pas. Tous ceux qui signent ici savent où on veut arriver. Après, il faut maintenir un niveau d’exigence élevé constant et ça, on ne l’a pas encore. Mais le projet du PSG n’a que quatorze mois. Ce qu’il se passe au club est nouveau, ce n’est pas dans la norme, même pour vous, les médias. On ne va pas se cacher. On est tous très pressés dans la vie, et pas seulement dans le football. Le beau jeu, aujourd’hui, passe après le résultat. Qui joue bien, à part Barcelone ? Il y a, dans cette ville, une culture de l’esthétisme. C’est ma culture aussi, et celle de Carlo. Mais bon, le beau jeu ne se juge qu’avec le temps, au moins sur deux saisons. Pas dès dimanche contre Bordeaux. Mais on va y arriver doucement, a expliqué Leonardo dans L’Equipe, avant de rappeler que le PSG n’est pas le seul à affronter des équipe surmotivées. Mais le Real Madrid vit ça aussi. Sauf qu’au Real c’est dans la culture du pays. Les autres ont accepté cette idée. Nous, on doit arriver à ça aussi. Aujourd’hui, quand Ibra ou Thiago Silva signent à Paris, tout le monde est impressionné. Dans deux ou trois ans, ce ne sera peut-être plus le cas. »

    En ce qui concerne Pastore, le technicien brésilien admet que l’Argentin aura moins de pression sur les épaules cette saison et qu’il est dans les meilleurs conditions possibles pour être efficaces. A condition d’avoir le bon comportement sur le terrain. « Il est monté en intensité à l’entraînement, dans le travail physique, dans sa préparation d’avant saison. C’est un bon joueur qui peut jouer un peu partout et offre beaucoup de possibilités. Il évolue, il se montre disponible. À Ajaccio, il n’a pas été incroyable, mais c’était un match bizarre ; 85 % de l’équipe n’était pas bien. Ce qui compte, c’est d’avoir une mentalité de vainqueur. Si tu as un grand talent, tu n’as pas forcément besoin d’être plus rapide que les autres. Javier est arrivé dans la situation la plus compliquée, au début de ce projet. C’était LA recrue (l’été dernier, de Palerme, contre 42 M€). Mais, cette année, il a tous les moyens pour faire une grande saison. Ce n’est pas une question de tolérance. Ou tu entres dans le système et la culture de la gagne ou tu sors… Je ne parle pas que de lui, a lâché Leo, qui ne s’inquiète pas pour Lavezzi, auteur d’un début de saison plus que poussif. Il n’a pas fait un bon match, c’est évident, mais il n’y a aucun souci avec lui. Il a une grande expérience. Un joueur comme lui réalisera de belles choses. Là, il vient d’arriver, il est encore à l’hôtel. Il faut voir qu’il débarque de Naples. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer le quotidien d’un footballeur à Naples… Il vit et doit assimiler un changement d’univers. »

    Ensuite, l’ancien dirigeant de l’Inter Milan et du Milan AC a évoqué les objectifs du club, à savoir le titre de champion de France, les coupes et un beau parcours en Ligue des Champions. « On est en train de construire un moteur qui fonctionne bien, mais toutes les pièces ne fonctionnent pas ensemble. Cela va prendre un peu de temps. Après, la Ligue des champions, c’est un peu bizarre, alors… Ce qui est sûr, c’est que jouer au Parc ne sera facile pour personne. Pas grand monde ne souhaite tomber sur nous. (…) Cette équipe doit aborder chaque match pour le gagner. L’obligation de victoires doit devenir notre ADN. Il y a des investissements, un projet, on est là pour gagner, pas pour rigoler ou pour les photos. Si un joueur du PSG aujourd’hui n’a pas conscience du projet qui se met en place, il ne restera pas ici. Je ne suis pas là pour être aimé par les joueurs. Je travaille pour le club. (…) Parce que vous pensez que je pense que je suis génial et très intelligent ? Mon but n’est pas de montrer que je suis bon. On a été critiqués parce qu’on voulait l’excellence dans la gestion. Mais cette recherche d’excellence, c’est aussi tout un travail invisible comme le choix de l’hôtel des joueurs, le lit dans lequel ils dorment, un chef de cuisine, un avion qui rentre plus tôt…(…) Le Championnat ? Il est tellement équilibré. Les cinq dernières saisons, il y a eu cinq champions différents. Lyon, Lille, Marseille ont bien démarré. Montpellier n’a pas bien démarré mais il a une grande partie de son groupe de la saison dernière. Je ne sais pas. (…) Ça faisait combien de temps que le club n’avait pas participé à la Ligue des champions (depuis 2004-2005) et n’avait pas joué le titre ? En France, on ne pense même plus avoir une équipe capable d’atteindre la finale de la Ligue des champions, la preuve, la dernière journée de L 1 (le 26 mai 2013) se trouve le lendemain de la finale de la C 1… C’est culturel. Que le troisième de L 1 doive passer un barrage pour aller en Ligue des champions, c’est une catastrophe pour la France. Il y a une remontée mais le système français doit s’ouvrir un peu. Il est trop renfermé. Il faut créer un produit qui communique dans le monde entier sinon le Championnat restera comme il est. La Premier League communique partout, tout le temps, même au Japon. Nous (le PSG), on a les moyens et le talent d’être compétitifs et d’avoir des résultats en Ligue des champions mais, s’il n’y a pas un projet plus global, c’est plus difficile.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Jusdete94

      Léo à raison, la France n’a pas le culture de la gagne, ils passent leur temps à le critiquer comme s’ils savaient tout sur tout si c’était le cas le football français aurait fait partie des grands d’Europe au lieu de ça rien, ils sont même pas fichu de ramener des points d’indices UEFA. Au lieux de critiquer ils feraient mieux de se taire et d’apprendre, quand je j’entends qu’ils passent leur temps à critiquer Carlo sur ses choix tactique( MENES) alors qu’il a presque tout gagner ça me faire rire ( je sais qu’ il fait parfois des erreurs mais qui ‘en fait pas? )
      SOYEZ TOUS DEVANT LE PSG car en le critiquant vous donner raison aux rageux, vous ouvrez la porte aux polémiques et vous déstabilisez le PSG
      Allez Pris !!!!!

      • Jusdete94

        DERRIÈRE* 

    • J’adore ce mec.c’est l’homme qu’il fallait au Psg.Allez PARIS.

    • Lil’Jean

      Il faudrai tou simplement momo puit sa ca geuler sur le terrain avc ibra pour le faire devan momo au milieu et silva derriere

    • Bien parlé Léo les joueurs qui s’en tape du projet dehors on n’est pas la pour rigolé.
      VIVE LE PSG

    • Almirhasanovic

      Leo je te kiff! c’est pas pour rien que j’ai floqué Leo cette année avec le numero 7! Alors qu’Ibra est mon joueur préféré!

    • Antho-PSG-89

      L’équipe annonce Que carlo à une idée derrière la tête pour le latéral droit qui est de replacer chantome latéral droit!!!! L’équipe invente tout est nimPorte quoi pour vendre mdr

    • Parislove

      Reponse dimanche pour les joueurs allez paris

    • Ozinho

      Je trouve que c’est un discours propre… posé… Il y a une vraie ligne directrice.

      Et il faut que NOUS, nous comprenions que le projet PSG est un projet visionnaire. et que donc, on ne peut pas le mesurer à la lumière de 2 matchs contre Lorient et Ajaccio.

      Le PSG change de dimension pas seulement dans les noms ronflants qui ont été recrutés, mais à tous les étages. Administratif, communication, relationnel, médical, physique, etc. Il est impératif de passer par là pour être un grand club. quitte à perdre un peu de « folklore » qui semble manquer à certains ici.
      à MU, au Bayern, au Real, RIEN, absolument RIEN n’est laissé au hasard, et oui, ce sont des majors de promo d’école de Commerce ou de Communication qui gèrent, et non des passionnés. Avouons seulement que certaines personnes peuvent être meilleures que nous, modestes supporters, en gestion, et que nous pouvons certes donner nos avis, mais que nous n’avons certainement pas tous les ingrédients pour que cet avis soit pertinent…

      • Anelka95

        Aucun pb pour moi avec tout ce que tu dis. Et je te rassure, je reste à ma place de modeste supporter. Sur mes derniers posts, je ne parle que de ressentis et non d’aspect sportif, je n’ai donc pas besoin d’être pertinent. Je le répète donc: Leo et CA sont les plus aptes à faire du bon boulot à Paname, j’ai juste qq pbs avec le « style Leo »… mais j’te rassure, j’pense qu’il s’en fout de mon avis lol

        • Parislove

          Ce quoi le style leo anelka explique.moi?

          • Anelka95

            Hello PArislove! Au début je le trouvai sympathique mais au fur et à mesure, je le vois (et j’ai tendance à rester dans cette vision des choses) comme quelqu’un qui manque de considération envers les autres. Je te l’accorde c’est super-subjectif. Je préfère quelqu’un qui est prêt à tout pour réussir et qui le dit que quelqu’un qui tente de se faire passer pour le gendre idéal. Je me trompe peut-être mais comme je l’ai déjà dit: c’est le genre de mec que je croise dans un bar et à propos duquel je me dis « lui, il est chelou, il pense qqchose mais dit l’inverse ». On peut être secret sur des transactions lors de mercato pas de pb, mais j’ai l’impression que ses sourires sont faux et que ses paroles ne valent rien. Je n’ai pas encore d’avis definitif sur lui mais je n’aime pas l’écouter parler .

            • Parislove

              Mdr tu raison ce un tres beau parleur il fais du leo quoi mdr mais on supporte le psg non donc leo ou ca ou qun dautre un jour ou lautre partiron ou seras vire pour manque de resulta je precise et donc tn psg serad toujour la tu vois? ?

            • Anelka95

              C’est ce que je me dis… En fait j’analyse à ma façon ses propos et je pars en vrille dès que j’y vois les défauts de notre société (selon moi). Tu as raison, il fait partie du club, on doit le soutenir. On peut toutefois garder un oeil critique hein? Comme quoi la discussion ça a du bon lol, j’étais vite parti dans les tours ce matin mdr. En fait je ne comprends pas que Leo fasse comme s’il ne comprenait pas qu’un joueur à qui il ne reste qu’un an de contrat, qui est un des meilleurs de l’effectif et qui n’est plus tout jeune demande une prolongation. Mince, c’est normal de la part de Nene. Enfin, je suis saoulé que certain mélange « beau parleur » et « grand communiquant »… 

            • ALX932

               je comprend ce que tu veux dire mais moi je kiff Léo parce que son coté beau parleur et tout ca ne nous est pas destiné a nous supporter…il sait exactement quoi dire aux journalistes et j’ai vraiment l’impression que toutes ses paroles sont calculés c’est sur mais il s’éforce de toujours faire le mieux pour le club, en lui donnant une bonne image (a l’opposé d’aulas par exemple) donc voila moi je l’aime bien il a une classe que personne en france n’a et meme s’il semble avoir la langue de bois en apparance il fait quand meme passer les messages qu’il veut faire passer (comme les critiques d’aulas il a clairement dit « il est medecin ? non je crois pas ! » c’est pas de la langue de bois ca ! ou le fait que reveillere a été « classe » c’est très classe aussi de dire de quelqu’un qu’il a été classe lol )
              Et puis comme avec tes potes ou ta copine ou nimporte qui il faut essayer d’accepter les gens comme il sont avec leur défaut (défaut que je ne lui trouve pas moi mais c’est ton avis) et surtout ne pas oublier qu’il est probablement la meilleur recrue de toute l’histoire de notre club et que sans lui rien de tout ca n’aurait pu etre possible (on l’a dit plusieurs fois l’argent ne fait pas tout)

            • Anelka95

              Quand quelqu’un a raison, on l’écoute… donc je t’écoute (ou te lis plutot)! Mais comme je peux pas m’empêcher de l’ouvrir, je rajoute un tout petit truc lol. Si ce qu’il dit n’est pas pour nous et que dès qu’il parle ça fait le tour du monde, j’en conclus qu’il ne parle pas aux supp. et là je crois que tu as mis le doigt sur ce qui me dérange. Tout à commencer avec Ceara, puis Bisevac et Nene. Je comprends son discours aux médias et il ne pourra pas en tenir d’autre mais pinaiz au moins dans les p’tits clubs (là ou il y a encore des assos), il y a un contact entre supp et direction. A Paris, il n’y a plus cela et je crois que c’est cela qui me gêne réellement. Enfin comme certains me l’on dit, c’est le prix à payer pour être un gros club… il faut le tps que la pilule passe… les victoires aideront.

            • ALX932

               oui mais de toute facon léo ne parlera jamais directement aux supporters il s’adressera a la presse que nous lierons donc voila dans son discours il y en a pour tout le monde un peu aussi et je ne pense pas qu’il soit dans une situation ou il ait besoin de se faire aimer des supp ou se rattrapper de quelque chose de mal qu’il aurait fait car tout le monde l’aime déjà (sauf toi lol jrigole) donc voila après le dialogue avec les assoc oui il y a un problème (déja il n’y a plus d’assoc lol) mais c’est un problème qui date de colony et leproux et c’est vrai que c’est étrange que les quatari n’aient pas réintegrer les assoc de supporter au coeur du projet…mais il faut se poser la question objectivement..ont ils vraiment besoin d’assos ? leur stade est déja plein donc qu’est ce que ca changerai pour eux ? (tu me dira l’ambiance mais pour eux elle semble déja suffisante..donc bon)

              enfin voila la gestion du plan leproux par les quatari est selon moi le seul point noir car quand il sont arrivé c’était comme ca donc ils ont trouvé « normal » de laisser les choses en état…et non le manque de contact entre les supp et la direction n’est pas « le prix a payer pour etre un gros club »…va dire ca aux socios du barca ou aux supporters de liverpool etc..donc voila l’avenir nous dira s’il change de direction a ce sujet (noublie pas qu’il y a aussi des pressions politiques qui les empechent peut etre de faire ce qu’ils veulent)

            • Anelka95

              Mince!! T’as encore raison mdr!! Et là je n’ajoute rien lol! C’est clair que Leo n’a pas besoin de se faire aimer des supps. 

            • Parislove

              Moi la meilleur recru ce Nasser mdr

    • Ribouxka

      En revanche il a grave raison sur un truc : C’est fou que la Ligue ai mis la dernière journée le lendemain de la finale de la C1, c’est même hallucinant. Et Thiriez qui nous sert des interviews, à base de Locomotive PSG, mais lui il joue les chefs de gare et fout le bordel dans le calendrier pour mettre sa coupe de la ligue en carton. IL me semble que dans certains pays, la coupe de la ligue (quand il y en a une) se joue en début de saison … Mais ça Thiriez n’en veut pas, donc il préfère faire un calendrier de L1 pourri … encore une plaie du foot français celui-là avec sa moustache de brin !

    • Wlad

      Personnellement, je retiens 2 choses que j’ai déjà écrit sur ce site : » Un joueur du PSG doit refuser même l’idée de match nul. » – « c’est d’avoir une mentalité de vainqueur »

      Pour moi le seul qui a montré cela aujourd’hui c’est Ibra contre Lorient…Je le répète quand le groupe au complet aura cette mentalité on sera inaretable. Il faut être des mort de faim de victoire, de pressing sur le porteur du ballon et sur le ballon…

    • Ribouxka

      Lavezzi n’a pas dit il y a qq jours qu’il habitait Neuilly ? 

    • Gargantua75

      Un vrai sophiste !!

    • 972

      Je préfère lire Léo que ancelotti tout est plus fluide.il pourrai te vendre du vent tellement c’est un beau parleur du bon sens car il le fait pour nous.

      • Anelka95

        Non, il le fait pour lui mais s’il arrive à te faire croire le contraire….. Sa réussite perso passe par celle du PSG mais dans le fond, si Nasser avait acheté St Etienne, ça n’aurait pas changé grand chose pour Leo. Ce qu’il cherche, c’est qu’on dise que son passage à Paris a été une réussite et qu’il rentre donc dans le cercle des grands dirigeants européens.

        • 972

          C’est un peu normal je te rappel que c’est son travail avec un contrat juteu.tout homme même passionné du club va regarder sa carrière .cest comme j’ai pu te lire sur la carrière de sakho je suis tout à fait d’accord mais c’est la même chose pour Léo tu pense qu’il fera sa Life à Paris?une foi qu’il en aura fini avec nous il retournera en Italie.je dit juste que c’est un beau parleur .cest pour sa que nasser le paie.

          • Anelka95

            J’t’avais répondu longuement mais la page a été raffraichie et tout a sauté. Bref, je suis ok avec toi. C’est juste que si c’était vraiment un bon communiquant, on aurait l’impression que Paname c’est sa vie mais là c’est parfois tellement gros qu’on dirait un mec qui sort d’une école de commerce, certes major de sa promotion mais quand même.

        • Sors un peu de cocon Français, qui ne voi que des defaut à quelqu’un qu’il n’aime pas pour des raison perso, Léo n’a pas été embauché pour être un grand, mais parce que dans le monde du football il était déjà reconnu comme un grand

          • Anelka95

            Personne n’est grand éternellement. Tu peux avoir été et ne plus être. C’est la règle partout dans la vie comme dans le travail. Leo a pris un très gros risque en venant, celui de ne pas réussir avec un tel investisseur, puis un tel entraineur. Enfin, je ne lui vois pas que des défauts et suis tout à fait conscient que son nom et son influence ont été essentiels dans l’arrivée des nouvelles recrues. 

            • Olmec971

              Que lui reproches tu précisément ?

            • Anelka95

              Salut! Regarde ce que j’ai répondu à Parislove au-dessus.

        • Airforcemad

          Salut mec, j’ai lu plusieurs de tes commentaires Ce matin concernant Leo je partage en partie ta vision de la world Company mais moins les reproches que tu lui fais quant à son désir de réussite perso… Je m’explique je pense que tout salarié et moi le premier voit son épanouissement personnel ds l’accomplissement des objectifs fixés par son employeur car c la dessus qu’il sera jugé, oui il n’est sûrement pas aussi amoureux de Paris que nous, mais sérieux je m’en tape, si au bout de tout ça le Graal est entre nos mains, personne j’aurai un sourire et une joie incommensurable, car tu stigmatises Leo mais tu pourrais stigmatiser les Qataris, tu crois qu’ils ne sont pas là pour leur exposition personnelle ?? A la base ils s’en foutent de Paris, c un peu politique cette acquisition mais sérieux moi je suis pas dupe, mais je suis la pr le football et je veux que mon équipe me fasse vibrer, le reste pour moi c de la littérature, Ibrahimovic m’a fait vibrer contre Lorient , ils m’ont fait vomir contre Ajaccio, je demande à vibrer contre Bordeaux Et que notre saison soit lancée et surtout qu’à la fin je puisse me dire « au dessus c’est le soleil »… ^^ Allez Psg

          • Anelka95

            Hello! JE crois que ds le fond c’est toi qui a raison. Je vais me reconcentrer sur le terrain lol. Je n’ai jamais cru que QSI était fan du PSG mais Nasser on en l’entend jamais donc…. alors que Leo m’agace un peu. M’enfin, c’est clair que tout ça c’est de la littérature comme tu le dis et que je préférerais débattre du contenu des matchs mais il n’y a eu que 2 journées…c’est un peu léger pour se faire une idée. Pour conclure sur Leo, je suis d’accord avec ce que tu dis mais mon seul pb c’est que c’est lui qui représente (forcément par son rôle de dir. sportif) ce côté World Company qui me déplaît.

            • Airforcemad

              Oui je peux comprendre, sans problèmes
               

    • Dicidentpsg

      Rien à dire leo est le maitre dans la communication. Je pense que le soucis que l’on a c’est que les joueurs francais vivent mal la pression, et ils ont du mal a se faire mal… ( menez, chantome, gameiro, hoarau, bodmer ) une voir deux exceptions ( matuidi ) et sakho meme s’il est loin d’avoir retrouvé son meilleur niveau. Je pense qu’ac ce discours les joueurs vont se sortir les doigts du …. Qui a des news de zlatan svp ?

      • Wlad

        Le problème des français en général est que nous pensons toujours que nous sommes les meilleurs et que nous dominons toujours tous. Un célèbre politicien a écrit il y a quelques années sur les français la chose suivante : « Les français croient toujours qu’ils sont sous le roi soleil ou napoleon voir le General De Gaulle qu’ils dirigent le monde et que tout le monde se prosterne devant eux, malheureusement les choses ont changé »

        On le voit à la coupe du monde de football, on se prend pour des stars et on se fait sortir comme des clochards et je ne parle pas des autres domaines….

    • Avoir la culture de la gagne et une mentalité de vainqueur voila ce que doit représenter le PSG et ses joueurs.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    20 hours ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Leonardo : «Avoir une mentalité de vainqueur»

    Zlatan Ibrahimovic / Leonardo <Club , Interviews , Une

    Après avoir passé en revue le mercato du PSG (voir article), Leonardo s’est longuement exprimé sur le début de championnat du PSG, la saison à venir et la mentalité à avoir pour gagner des matches.

    Avec deux matches nuls en deux matches face à Lorient et Ajaccio, le début du championnat des Parisiens est forcément décevant pour le directeur sportif. « C’est clair. Mais le titre de champion ne dépend pas de ces deux matches. C’est notre parcours qui va dire ce que cette équipe peut devenir, et là je ne suis pas inquiet. En France, on est peut-être la seule équipe qui a presque complètement changé son onze de départ (en fait, contre Lorient, huit des onze titulaires étaient déjà au club la saison passée et, à Ajaccio, la seule recrue alignée était Lavezzi). Les autres équipes se connaissent depuis longtemps, elles sont compactes, connaissent la L 1. Chacun a ses arguments. Nous, on a de bons joueurs. Ce qui m’a déplu ? Le manque de constance. On a fait une seule période bonne, la seconde contre Lorient, avec du feu, même parmi le public. On sent d’ailleurs qu’il y a quelque chose de plus au Parc aujourd’hui. Il pousse toujours l’équipe. Ajaccio, c’était un match bizarre. Presque tous les joueurs étaient dans un état d’esprit moyen. Mais, dans ces cas-là, on doit savoir réagir, trouver l’arme qu’il faut. Un joueur du PSG doit refuser même l’idée de match nul. (…)  Il n’y a pas Carlo d’un côté, le club de l’autre. On partage tous les mêmes idées sinon le projet n’existerait pas. Tous ceux qui signent ici savent où on veut arriver. Après, il faut maintenir un niveau d’exigence élevé constant et ça, on ne l’a pas encore. Mais le projet du PSG n’a que quatorze mois. Ce qu’il se passe au club est nouveau, ce n’est pas dans la norme, même pour vous, les médias. On ne va pas se cacher. On est tous très pressés dans la vie, et pas seulement dans le football. Le beau jeu, aujourd’hui, passe après le résultat. Qui joue bien, à part Barcelone ? Il y a, dans cette ville, une culture de l’esthétisme. C’est ma culture aussi, et celle de Carlo. Mais bon, le beau jeu ne se juge qu’avec le temps, au moins sur deux saisons. Pas dès dimanche contre Bordeaux. Mais on va y arriver doucement, a expliqué Leonardo dans L’Equipe, avant de rappeler que le PSG n’est pas le seul à affronter des équipe surmotivées. Mais le Real Madrid vit ça aussi. Sauf qu’au Real c’est dans la culture du pays. Les autres ont accepté cette idée. Nous, on doit arriver à ça aussi. Aujourd’hui, quand Ibra ou Thiago Silva signent à Paris, tout le monde est impressionné. Dans deux ou trois ans, ce ne sera peut-être plus le cas. »

    En ce qui concerne Pastore, le technicien brésilien admet que l’Argentin aura moins de pression sur les épaules cette saison et qu’il est dans les meilleurs conditions possibles pour être efficaces. A condition d’avoir le bon comportement sur le terrain. « Il est monté en intensité à l’entraînement, dans le travail physique, dans sa préparation d’avant saison. C’est un bon joueur qui peut jouer un peu partout et offre beaucoup de possibilités. Il évolue, il se montre disponible. À Ajaccio, il n’a pas été incroyable, mais c’était un match bizarre ; 85 % de l’équipe n’était pas bien. Ce qui compte, c’est d’avoir une mentalité de vainqueur. Si tu as un grand talent, tu n’as pas forcément besoin d’être plus rapide que les autres. Javier est arrivé dans la situation la plus compliquée, au début de ce projet. C’était LA recrue (l’été dernier, de Palerme, contre 42 M€). Mais, cette année, il a tous les moyens pour faire une grande saison. Ce n’est pas une question de tolérance. Ou tu entres dans le système et la culture de la gagne ou tu sors… Je ne parle pas que de lui, a lâché Leo, qui ne s’inquiète pas pour Lavezzi, auteur d’un début de saison plus que poussif. Il n’a pas fait un bon match, c’est évident, mais il n’y a aucun souci avec lui. Il a une grande expérience. Un joueur comme lui réalisera de belles choses. Là, il vient d’arriver, il est encore à l’hôtel. Il faut voir qu’il débarque de Naples. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer le quotidien d’un footballeur à Naples… Il vit et doit assimiler un changement d’univers. »

    Ensuite, l’ancien dirigeant de l’Inter Milan et du Milan AC a évoqué les objectifs du club, à savoir le titre de champion de France, les coupes et un beau parcours en Ligue des Champions. « On est en train de construire un moteur qui fonctionne bien, mais toutes les pièces ne fonctionnent pas ensemble. Cela va prendre un peu de temps. Après, la Ligue des champions, c’est un peu bizarre, alors… Ce qui est sûr, c’est que jouer au Parc ne sera facile pour personne. Pas grand monde ne souhaite tomber sur nous. (…) Cette équipe doit aborder chaque match pour le gagner. L’obligation de victoires doit devenir notre ADN. Il y a des investissements, un projet, on est là pour gagner, pas pour rigoler ou pour les photos. Si un joueur du PSG aujourd’hui n’a pas conscience du projet qui se met en place, il ne restera pas ici. Je ne suis pas là pour être aimé par les joueurs. Je travaille pour le club. (…) Parce que vous pensez que je pense que je suis génial et très intelligent ? Mon but n’est pas de montrer que je suis bon. On a été critiqués parce qu’on voulait l’excellence dans la gestion. Mais cette recherche d’excellence, c’est aussi tout un travail invisible comme le choix de l’hôtel des joueurs, le lit dans lequel ils dorment, un chef de cuisine, un avion qui rentre plus tôt…(…) Le Championnat ? Il est tellement équilibré. Les cinq dernières saisons, il y a eu cinq champions différents. Lyon, Lille, Marseille ont bien démarré. Montpellier n’a pas bien démarré mais il a une grande partie de son groupe de la saison dernière. Je ne sais pas. (…) Ça faisait combien de temps que le club n’avait pas participé à la Ligue des champions (depuis 2004-2005) et n’avait pas joué le titre ? En France, on ne pense même plus avoir une équipe capable d’atteindre la finale de la Ligue des champions, la preuve, la dernière journée de L 1 (le 26 mai 2013) se trouve le lendemain de la finale de la C 1… C’est culturel. Que le troisième de L 1 doive passer un barrage pour aller en Ligue des champions, c’est une catastrophe pour la France. Il y a une remontée mais le système français doit s’ouvrir un peu. Il est trop renfermé. Il faut créer un produit qui communique dans le monde entier sinon le Championnat restera comme il est. La Premier League communique partout, tout le temps, même au Japon. Nous (le PSG), on a les moyens et le talent d’être compétitifs et d’avoir des résultats en Ligue des champions mais, s’il n’y a pas un projet plus global, c’est plus difficile.»

    By
    @
    OTER ?>