Restez connectés avec nous

Club

Leonardo dévoile tout sur Kombouaré

Après les rumeurs qui ont fleuri un peu partout la semaine dernière concernant un limogeage d’Antoine Kombouaré, Leonardo a tenu à mettre les choses au clair dans un entretien accordé au Parisien.

Et le directeur sportif parisien l’assure, l’objectif est de continuer avec Kombouaré et de finir la saison avec lui. « L’idée, c’est celle-là. Quand on se marie, on ne pense pas au divorce. Aujourd’hui, on veut tout gagner, et on a les moyens pour le faire. Mais ça va vite. Marseille a perdu trois matchs et certains demandaient la tête de l’entraîneur. Un joueur qui ne joue pas bien trois matchs se retrouve sur le banc, c’est la vie et ce n’est pas un problème. Aujourd’hui, on est tranquilles, rien ne nous inquiète.»

Concernant la saison prochaine, les deux hommes n’en ont pas parlé pour le moment et préfèrent se concentrer sur l’exercice en cours. « Même lui ne se pose pas cette question. Un entraîneur pense à ce qu’il vit, pas à ce qu’il va devenir. Il pense au prochain match, à son travail. Il faut penser en grand, le PSG, ce n’est pas l’avenir de l’entraîneur ou du directeur sportif, a indiqué Leonardo, qui ne sait pas forcément comment se passeront les choses dans le cas où les résultats ne suivent plus. Je ne sais pas. Je ne travaille pas comme ça, je travaille dans le présent, je cherche le meilleur pour aujourd’hui. Le rôle de l’entraîneur n’est pas facile, je suis bien placé pour le savoir. Il est l’entraîneur, point.»

En tout cas, la direction du PSG fait son maximum pour conforter Antoine Kombouaré et assure que ce dernier vit très bien la pression qui s’exercent sur lui depuis plusieurs semaines. « Il ne faut pas dévaloriser Kombouaré, parce qu’il n’a vraiment rien de fragile. Il est très fort, il a des valeurs très fortes, il connaît le métier, il connaît le PSG. J’avais la possibilité de changer d’entraîneur cet été, personne ne m’a obligé à le garder.»

Et enfin, Leonardo a affirmé qu’il n’avait aucune influence sur les décisions sportives d’Antoine Kombouaré, même s’il espère voir son équipe la meilleure possible, tout le temps. « Non, j’ai été entraîneur et dirigeant, je connais la limite et je la respecte. C’est fondamental de respecter la ligne. Etre à 80% de nos possibilités ne suffira pas toujours. Pour être à la hauteur du projet, il faut être à 100%, dans tous les secteurs. On doit tout faire pour gagner. Si on ne gagne pas, on verra.»

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club