Restez connectés avec nous

Club

Leonardo évoque le titre et Pastore

Invité sur RMC ce jeudi après-midi, Leonardo est longuement revenu sur la course au titre, la situation actuelle du PSG et les difficultés de Javier Pastore.

Concernant la lutte avec Montpellier en haut du classement de la Ligue 1, le directeur sportif parisien trouve normal que la majorité du public et des acteurs du foot français veuillent voir les Montpelliérains champions à la fin de la saison. « Je crois que c’est normal, on a besoin de temps pour entrer dans le système. Pour la coupe c’est pareil, tout le monde veut que Quevilly gagne, parce qu’ils n’ont jamais rien gagné. Mais je pense aussi que les gens ont appris à aimer Montpellier, ce qu’ils font c’est très bien, c’est exceptionnel, a avoué le dirigeant brésilien, qui a toutefois un peu de mal à comprendre certaine critique concernant  le jeu et l’image de l’équipe. Regardez le Parc pour le Clasico, on a eu la 5e affluence de l’histoire du club ! Je suis sûr que les gens sont sortis du Parc très contents. Après on peut critiquer la qualité du jeu. Mais on voit du jeu, on se crée deS situations, c’était moins bien après le match de Nice mais depuis Nancy c’est mieux. On n’est pas parfaits mais on est dans la lutte. »

Leonardo assure donc que malgré les trois points d’avance de Montpellier, le PSG est encore dans la course et que tout peut arriver. « Le titre, c’est ouvert. Montpellier, dès qu’ils perdent un match, ils peuvent vite récupérer car ils ont déjà une base. Nous, on n’a pas cette base et c’est plus compliqué. Je pense qu’ils ont les moyens pour gérer la pression mais c’est toujours difficile de finir un championnat. Là ils ont trois points d’avance donc ils sont favoris.»

Enfin, l’ancien coach de l’Inter Milan a tenu à prendre la défense de Pastore, critiqué depuis quelques semaines. « Il est un peu moins bien. Il paie la situation d’être le transfert le plus cher de l’histoire du PSG et le fait que l’équipe ait une baisse de régime. Il est jeune, il a 22 ans et avec Sakho, ce sont les deux qui ont le plus de mal à vivre la transformation du club. C’est normal, mais ils ont un grand avenir devant eux », a assuré Leo, qui a donc pleinement confiance en ces deux talentueux joueurs.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club