Club

Leonardo : « On n’a pas de complexe »

Publie le 05/02/2012 a 09:30



  • Depuis le fermeture du mercato, beaucoup d’observateurs n’hésitent pas à critiquer le PSG, qui n’a pas réussi à attirer d’attaquant de classe mondiale cette hiver. Un comportement qui a tendance à agacer Leonardo, qui assure que le PSG n’a absolument aucune raison de se sentir moins attractif qu’un autre club, et qu’il y a tout à Paris pour que le club devienne l’un des plus grands d’Europe.

    « Arrêtez, on n’est pas là à supplier les joueurs de venir chez nous ! On a eu une négociation très claire avec Tévez. Il a un gros contrat à Manchester City. On a parlé de chiffres, et on a estimé que ce n’était pas opportun de faire un investissement de ce montant-là. On ne va pas surpayer pour montrer qu’on est capable de recruter. Pour le reste, on n’est pas le petit club où personne ne veut aller. Bien sûr, on n’est pas Milan, le Real ou Barcelone, mais on n’a pas de complexe. Il faut arrêter de pleurer et envisager les choses de manière positive : il y a de l’espace pour faire de Paris un centre important du football. Il y a six équipes capables de gagner la Ligue des champions aujourd’hui. Devenir la septième, ce serait pas mal. On n’en est pas là, mais c’est l’idée », a expliqué le directeur sportif parisien dans le JDD, avant de revenir sur le problème de la nationalité et de l’indentité des joueurs, qui n’a pas lieu d’être selon lui.

    « Le football n’est pas une question de nationalités. C’est un marché européen. Et sur le plan financier, c’est peut-être plus facile aujourd’hui d’acheter un étranger qu’un Français. De toute façon, les meilleurs Français sont à l’étranger. Comment je fais pour acheter Nasri ou Benzema ? On cherche des joueurs susceptibles de nous mener là où on veut aller, peu importe qu’ils soient brésiliens, uruguayens, philippins ou français. On peut avoir une équipe avec onze étrangers sur le terrain sans perdre son identité. Quoi qu’il arrive, le Paris Saint-Germain sera toujours culturellement français », a conclu le dirigeant brésilien.

    Publie le 05/02/2012 a 09:30

    Leonardo : « On n’a pas de complexe »

    Depuis le fermeture du mercato, beaucoup d’observateurs n’hésitent pas à critiquer le PSG, qui n’a pas réussi à attirer d’attaquant de classe mondiale cette hiver. Un comportement qui a tendance à agacer Leonardo, qui assure que le PSG n’a absolument aucune raison de se sentir moins attractif qu’un autre club, et qu’il y a tout à Paris pour que le club devienne l’un des plus grands d’Europe.

    « Arrêtez, on n’est pas là à supplier les joueurs de venir chez nous ! On a eu une négociation très claire avec Tévez. Il a un gros contrat à Manchester City. On a parlé de chiffres, et on a estimé que ce n’était pas opportun de faire un investissement de ce montant-là. On ne va pas surpayer pour montrer qu’on est capable de recruter. Pour le reste, on n’est pas le petit club où personne ne veut aller. Bien sûr, on n’est pas Milan, le Real ou Barcelone, mais on n’a pas de complexe. Il faut arrêter de pleurer et envisager les choses de manière positive : il y a de l’espace pour faire de Paris un centre important du football. Il y a six équipes capables de gagner la Ligue des champions aujourd’hui. Devenir la septième, ce serait pas mal. On n’en est pas là, mais c’est l’idée », a expliqué le directeur sportif parisien dans le JDD, avant de revenir sur le problème de la nationalité et de l’indentité des joueurs, qui n’a pas lieu d’être selon lui.

    « Le football n’est pas une question de nationalités. C’est un marché européen. Et sur le plan financier, c’est peut-être plus facile aujourd’hui d’acheter un étranger qu’un Français. De toute façon, les meilleurs Français sont à l’étranger. Comment je fais pour acheter Nasri ou Benzema ? On cherche des joueurs susceptibles de nous mener là où on veut aller, peu importe qu’ils soient brésiliens, uruguayens, philippins ou français. On peut avoir une équipe avec onze étrangers sur le terrain sans perdre son identité. Quoi qu’il arrive, le Paris Saint-Germain sera toujours culturellement français », a conclu le dirigeant brésilien.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Forza PSG

      J’ai du loupé quelques tonnes d’insultes en tout genre ainsi que le com d’un provocateur qui a trouvé ce qu’il était venus  chercher, pas trop difficile en même temps !!! (heureusement les modos veille (même le dimanche ?!!?))

      Sinon belle répartie de Léo qui doit se poser la question de savoir entre les Italiens et les Français, lesquels sont les plus casse burnes en tant que journaliste !!! lol

    • CHAD 75

      Tout ce que dit Léo dans cette déclaration tombe sous le bon sens et, une fois encore, cela me rassure sur le raisonnement et la politique à moyen/long terme du club… Le PSG a de vrais dirigeants à sa tête !

    • Jp64

      c est quand meme triste au 21eme siecle de devoir se justifier que l on puisse jouer uniquement avec des joueurs d autres origines…oui c est vrai ce serait bien s il y zvait des francais mais leo l a expliqué que les joueurs sont tres durs a acheter..et puis c est quand meme leur pognon non..a ceux qui sont pour le psg soit majoritairement composé de joueurs francais je leur propose d acheter une voiture francaise des habits francais de la boouffe francaise etc etc…

      • Forza PSG

        On appel ça du protectionnisme économique (les allemands sont éduqués dans cette mentalité) et même si c’est quasi impossible (voiture de marque française mais fabriqué heu … ben loin !!!), pour la nourriture plus simple mais bien plus cher, les fringues oups made in Taïwan  …
        Bref je vais peut être paraitre rétrograde mais bon … si on avait fait un peu de protectionnisme on en serait peut être pas là aujourd’hui !!!
        Mondialisation, Délocalisation, Chômage, Libéralisme, etc … = Crise Économique Mondiale !!!!!!!

        Enfin bon petite parenthèse qui ne changera pas la face du monde … mieux vaut retourner au foot loool

    • Bentherebel

      Quelle intelligence Chacha….
      En tout cas, Leonardo a vraiment la classe pour répondre comme il faut.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Leonardo : « On n’a pas de complexe »

    <Club , Interviews

    Depuis le fermeture du mercato, beaucoup d’observateurs n’hésitent pas à critiquer le PSG, qui n’a pas réussi à attirer d’attaquant de classe mondiale cette hiver. Un comportement qui a tendance à agacer Leonardo, qui assure que le PSG n’a absolument aucune raison de se sentir moins attractif qu’un autre club, et qu’il y a tout à Paris pour que le club devienne l’un des plus grands d’Europe.

    « Arrêtez, on n’est pas là à supplier les joueurs de venir chez nous ! On a eu une négociation très claire avec Tévez. Il a un gros contrat à Manchester City. On a parlé de chiffres, et on a estimé que ce n’était pas opportun de faire un investissement de ce montant-là. On ne va pas surpayer pour montrer qu’on est capable de recruter. Pour le reste, on n’est pas le petit club où personne ne veut aller. Bien sûr, on n’est pas Milan, le Real ou Barcelone, mais on n’a pas de complexe. Il faut arrêter de pleurer et envisager les choses de manière positive : il y a de l’espace pour faire de Paris un centre important du football. Il y a six équipes capables de gagner la Ligue des champions aujourd’hui. Devenir la septième, ce serait pas mal. On n’en est pas là, mais c’est l’idée », a expliqué le directeur sportif parisien dans le JDD, avant de revenir sur le problème de la nationalité et de l’indentité des joueurs, qui n’a pas lieu d’être selon lui.

    « Le football n’est pas une question de nationalités. C’est un marché européen. Et sur le plan financier, c’est peut-être plus facile aujourd’hui d’acheter un étranger qu’un Français. De toute façon, les meilleurs Français sont à l’étranger. Comment je fais pour acheter Nasri ou Benzema ? On cherche des joueurs susceptibles de nous mener là où on veut aller, peu importe qu’ils soient brésiliens, uruguayens, philippins ou français. On peut avoir une équipe avec onze étrangers sur le terrain sans perdre son identité. Quoi qu’il arrive, le Paris Saint-Germain sera toujours culturellement français », a conclu le dirigeant brésilien.

    By
    @
    OTER ?>