Restez connectés avec nous

Club

Leonardo : «Pastore n’a pas coûté 42M€»

Depuis l’été dernier, la référence au prix du transfert de Javier Pastore ne fait que revenir sur le devant de la scène lorsque l’Argentin ne se montre pas aussi efficace qu’espéré. Mais Leonardo a tenu à faire savoir que le chiffre de 42M€ paru dans la presse était faux et que le joueur n’était pas privilégié au PSG.

« Je comprends qu’on pense cela parce qu’il a coûté beaucoup d’argent et qu’on devrait tout faire pour que ça marche bien. L’important, ce sont les résultats. Mais Pastore n’est pas protégé. S’il n’est pas bon, il ne jouera pas. Il a très bien démarré. Après, il a eu un moment plus difficile et il s’est blessé (cuisse). Après sa blessure, cela a été plus difficile de revenir sur le plan physique. Mais on ne peut pas oublier qu’il a vingt-deux ans et qu’il est arrivé dans une équipe en construction. Prenons l’exemple de Messi. Si on le met là, ce n’est pas évident qu’il joue aussi bien qu’à Barcelone. Même si c’est Messi. Mais je ne le compare pas à Messi, hein, attention. (…) Je sais qu’il se dit beaucoup de choses sur le coût de Pastore. Ce que je peux vous dire, c’est que son transfert n’a pas coûté 42 M€, a annoncé le directeur sportif parisien dans l’equipe, avant donc d’assurer que le prix de Pastore était inférieur à 42M€. Moins. Mais une clause de confidentialité m’interdit de révéler le vrai chiffre. On parle de Pastore, mais Alexis Sanchez, Barcelone l’a acheté 27 M€ à l’Udinese. David Villa, le Barça l’a payé 42 M€ (au Valence CF). Daniel Alves, ils l’avaient acheté 41 M€ (au Séville FC), dont 8 M€ de bonus. Un marché existe et ce n’est pas le PSG qui l’a inventé. Et puis, je rappelle que Pastore faisait partie d’une liste très réduite de talents très prometteurs, aux côtés de Sanchez, Neymar et Ganso (Santos). Ces quatre joueurs de vingt, vingt-deux ans, tout le monde les voulait

En tout cas, le PSG a gagné une grosse bataille l’été dernier en recrutant El Flaco, courtisé par des grosses écuries. « Tous les clubs européens. Chelsea, Manchester City… Après, Pastore serait-il meilleur à Barcelone qu’ici ? Je ne sais pas. Comme j’ignore ce qu’il se passera quand il jouera la Ligue des champions avec nous. S’il se montre très fort, tout le monde trouvera le prix justifié.»

Le club de la capitale a donc pris une nouvelle dimension sur le marché des transferts et le médias ou les agents en profitent pour vendre leur journal ou leur joueur. « À chaque fois qu’il y a un joueur à vendre, on sait que le PSG est susceptible de pouvoir l’acheter. Alors, il est facile de se servir de nous. Parfois, un agent fait “fuiter” que le PSG s’intéresse soi-disant à son joueur, tout ça pour revaloriser son contrat dans un club russe, par exemple. Le top, ce sont les gens qui nous appellent vraiment. L’agent me dit : “Leo, ça va ?” Je réponds : “Oui et toi ?” On échange deux ou trois banalités et, à la fin, l’agent va dire qu’il a parlé avec le PSG. Il n’a parlé de rien, mais il peut toujours affirmer en dehors qu’il a discuté avec le PSG… C’est comme le jeu des rumeurs à la Bourse.»

Mais Leonardo reste prudent et ne laisse personne s’immiscer dans les négociations avec les agents, même si le propriétaire du PSG aime donner son avis sur certains joueurs. Chose normale selon le directeur sportif parisien, qui n’a cependant pas contacté les joueurs annoncés par la presse récemment. « L’actionnaire est le propriétaire. Avec eux, je parle de football et de la gestion du club. Heureusement que l’actionnaire est passionné. Le cheikh Tamim a pu dire à un de ses amis que Belhanda était un bon joueur. Et alors ? C’est vrai, c’est un bon joueur. Mais ça ne signifie pas qu’on le convoite. Carlo Ancelotti a dit que Giroud était un bon joueur. Tout de suite, on a dit : “le PSG veut Giroud…” On n’a jamais contacté un joueur de L 1, français ou étranger, pour tenter de déstabiliser un concurrent. Giroud, Belhanda, Hazard, M’vila, on ne les a jamais approchés. Il faut arrêter de penser que, parce qu’on est riche, on se permet de tourner la tête des joueurs adverses. On a un respect absolu du Championnat, surtout à ce moment de la saison », a expliqué le dirigeant brésilien, qui annonce donc ici que seule la presse est à l’origine des tentatives de déstabilisation.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club