Restez connectés avec nous
Didier Deschamps fait l'éloge d'Adrien Rabiot, Presnel Kimpembe et Unai Emery

Club

Les joueurs du PSG décryptés par Deschamps

Invité du Club sur BeIN SPORT, lundi soir, Didier Deschamps s’est exprimé sur les performances et les profils de quatre joueurs du PSG.

Le sélectionneur de l’équipe de France a tout d’abord commencé par faire les éloges de Blaise Matuidi, en pleine ascension depuis le début de la saison. « Il a réalisé une grosse performance contre l’Espagne. Il est en pleine confiance. Il a un gros volume de jeu, une faculté à récupérer le ballon dans les pieds adverses sans faire de faute, et il a énormément progressé dans ce domaine », a analysé l’ancien coach de l’OM, qui semble avoir fait de Matuidi l’un des piliers de son équipe, comme a pu le faire Carlo Ancelotti au PSG.

Et là où il est également d’accord avec l’entraîneur du PSG, c’est sur le cas de Jérémy Ménez. Deschamps admet que les qualités du N°7 parisien sont indéniables mais il lui demande désormais plus de régularité. « Il suffit d’écouter Carlo Ancelotti, il le fait travailler dans ce domaine. Il a un jeu où il prend souvent des risques, et quand il n’est pas mesuré, on dit qu’il aurait dû faire un autre choix… Il joue avec ses qualités, il est capable de faire la différence et peut débloquer un match à lui tout seul. Maintenant, il doit être plus régulier. S’il joue plus haut, tant mieux pour lui, il est dans un rôle d’attaquant aux cotés de Zlatan Ibrahimovic et quand on joue attaquant, il y a beaucoup moins d’efforts défensifs à faire. Il préfère jouer dans l’axe mais même en défendant, ça ne doit pas l’empêcher d’avoir ses qualités offensives », a expliqué le champion du monde 98.

En ce qui concerne Kevin Gameiro, Deschamps l’a placé sur une short-list et serait susceptible de le sélectionneur s’il gagnait du temps de jeu au PSG. « Il fait toujours partie des joueurs pré-sélectionnés. Sur une liste d’une cinquantaine de joueurs, dans le domaine offensif, je n’ai pas énormément de possibilités. Mais même s’il arrive à marquer des buts avec son faible temps de jeu, il joue trop peu. Il a des qualités intéressantes, il sait bien prendre la profondeur et il est adroit devant le but », a-t-il observé, avant de conclure sur Mamadou Sakho, titulaire lors des cinq derniers matches de l’équipe de France. Mamadou Sakho a mûri. Il est confronté à une concurrence féroce au PSG mais il joue, c’est un guerrier. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club