Restez connectés avec nous

Club

Les supporters du PSG pointés du doigt

Dimanche soir, lors de la dernière journée de Ligue 1, la rencontre entre Auxerre et Montpellier a été interrompue à deux reprises en raison des jets de projectiles de la part des supporters auxerrois, énervés par la relégation de leur club. A Lorient, des individus se qualifiant de supporters du PSG ont également dépassé les bornes sans aucune raison valable.

Antoine Boutonnet, Chef de la Division Nationale de Lutte contre l’Hooliganisme (DNLH), a souhaité pointer du doigt ce comportent des supporters parisiens, qui ont lancé des fumigènes et des pétards sur la pelouse du Moustoir (Photo Paristeam). Pourtant, la situation du club de la capitale n’a pas lieu d’énerver ses supporters, contrairement à celle de l’AJ Auxerre. « En effet, c’est très différent. Le PSG pouvait même être champion dimanche soir. C’est pourquoi on peut s’interroger sur les réelles intentions de ces pseudo-supporters, qui s’étaient installés en marge de la tribune visiteurs. Ils ont lancé des engins pyrotechniques sur une pelouse synthétique, ce qui aurait pu poser un problème de sécurité. Leur évacuation à la mi-temps s’est faite sans problème. Ils étaient 197. Tous ont subi un contrôle d’identité et huit d’entre eux ont été interpellés. Les images vidéo des incidents permettront d’engager des procédures administratives ou judiciaires pouvant aboutir à des interdictions de stade (IDS) d’une durée de deux ans. L’idée majeure, c’est d’éviter qu’un certain nombre de personnes revienne au stade, a expliqué Boutonnet dans L’Equipe, avant de se réjouir du Plan Leproux mis en place depuis maintenant deux saisons par le PSG. Le PSG a mis en place un plan de sécurité depuis deux ans. On l’accompagne dans cette stratégie qu’on estime assez payante puisqu’il n’y a quasiment plus d’incidents au Parc des Princes. A l’extérieur, il faut rester extrêmement vigilant et ne rien lâcher. Ce sera notre ligne de conduite lors des déplacements de supporters liés à la prochaine Ligue des Champions. »

En tout cas, si la direction du PSG reste très ferme concernant ce plan de sécurité, elle risque de l’être encore un peu plus après les incidents observés à Lorient dimanche soir et au Camp des Loges un peu plus tôt dans la saison.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club