Restez connectés avec nous

Adversaires

L’OM préfère Jallet à Van der Wiel

Acheté environ 8M€ à l’Ajax Amsterdam, cet été, Gregory Van der Wiel n’a pas encore convaincu tout le monde au PSG. Le latéral néerlandais s’adapte encore à son nouveau club et son nouveau championnat et n’a visiblement pas impressionné ses adversaires.

L’OM, par exemple, qui a eu l’opportunité de se confronter à Van der Wiel et Jallet cette saison, a été un peu plus séduit par les qualités de l’international français, comme l’a tout d’abord expliqué Jérémy Morel. « Van der Wiel ? Je ne peux pas dire qu’il m’ait impressionné. Aujourd’hui, c’est un joueur lambda, pas un joueur au-dessus du lot. Il y a certainement l’adaptation qui joue. Sur ce qu’on a vu, Jallet est meilleur. Défensivement, Van der Wiel est correct mais pas extraordinaire. Il est un petit peu emprunté, pas forcément à l’aise. Actuellement, c’est plus une doublure qu’un titulaire. S’il vaut son prix ? Il faut attendre, c’est beaucoup trop tôt pour juger. Le jeu et le championnat sont différents. Il a l’air plutôt timide, réservé et avec toutes les stars à Paris, ça joue en sa défaveur. Il faut lui laisser le temps de trouver ses repères », a toutefois rappelé le latéral gauche marseille dans le 10 Sport.

Un avis qui se rapproche de celui de José Anigo, qui a supervisé Van der Wiel a plusieurs reprises lorsque ce dernier évoluait à l’Ajax Amsterdam. « Comparé à Thiago Silva, qui est vraiment supérieur aux autres, je ne l’ai pas trouvé au-dessus de la moyenne. Il n’est pas extraordinaire. On trouve aussi bien en France. Surtout qu’à l’heure actuelle, c’est plutôt une doublure qu’un titulaire. A Marseille, on le connait depuis pas mal d’années puisqu’on l’a régulièrement observé durant 2-3 ans. Je pourrais vous le détailler mille fois. Il n’est pas supérieur à Jallet, ni offensivement ni défensivement. Si j’étais l’entraîneur de Paris, je ferais jouer Jallet. Il est plus complet. La transition entre le football français et néerlandais n’est pas si grande. Ce n’est pas comme ceux qui viennent d’Amérique du Sud. Les footballeurs européens, surtout néerlandais, s’adaptent très bien et très vite en France. Thiago Silva arrive, il s’impose. Pareil pour Verratti. Ce n’est pas un problème d’adaptation, c’est plutôt un problème de qualités. On a le niveau ou on ne l’a pas. S’il vaut son prix ? C’est un problème de riches. Quand on a beaucoup d’argent, on gaspille parfois…Mais – par exemple – Azpilicueta, qu’on avait acheté à peu près le même prix, c’est autre chose. Défensivement, il est très solide et il est plus complet », a observé le directeur sportif phocéen.

[poll id= »183″]

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires