Club

Lucas « très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG »

Lucas "prêt à aider l'équipe à réussir une année exceptionnelle"
Publie le 20/04/2017 a 10:30



  • Lucas Moura, ailier de 24 ans du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès du média Xtheline (britannique). Le Brésilien évoque notamment son arrivée à l’hiver de la saison 2012-2013. Un moment très difficile, mais qu’il ne regrette pas puisque cela lui permet de vivre son rêve à Paris.

    « Le changement était un peu compliqué et incertain, mais c’était un grand rêve de pouvoir être transféré au PSG et jouer en Europe, avec la Ligue des Champions et de supers joueurs. Cependant, le côté émotionnel était difficile. C’était dur de quitter mon pays, ma famille et mes amis. Encore aujourd’hui, je pense que le plus difficile c’est de vivre loin du Brésil.

    Mais cela fait partie de la vie d’un joueur professionnel, c’est ainsi pour tous les joueurs qui ont comme objectif de vivre un rêve en jouant en Europe. L’idée de jouer en Champions League et poursuivre mes objectifs était une opportunité que je ne pouvais pas refuser.

    Tout ce que je traverse, les victoires, les défaites, les joies, les peines, tout cela me sert de leçon. Cela me sert pour apprendre et grandir.

    Avec tout cela autour de moi, c’est très important pour moi de faire le plus possible durant ma saison, d’apprendre toujours plus pour grandir en tant que personne et joueur. Je vis une expérience fantastique et je suis très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG. »

    Il est normal que les premiers mois soient compliqués.

    Le fait de changer de club est déjà un moment particulier, quand c’est pour un autre pays c’est encore plus difficile, alors pour un autre continent c’est une vraie épreuve. Il n’est généralement plus possible de voir régulièrement la plupart des proches et il faut s’adapter à une culture. Sans oublier un climat très différent dans le cas Lucas, qui a n’a sans doute presque jamais eu des froids similaires à la France quane il était au Brésil. C’est aussi un autre style de football.

    C’est pourquoi les sud-américains peuvent avoir du mal lors de leurs premiers mois en Europe. Il faut donc être patient, leur donner du temps. C’est ce qui a été fait pour Lucas. Même s’il a vite joué avec le PSG et qu’il y avait beaucoup d’attentes. On a attendu que le jeune talent s’adapte, qu’il grandisse, progresse et franchisse des paliers.

    Il est temps de confirmer le potentiel et d’être enfin régulièrement bon.

    Lucas est meilleur qu’à son arrivée, certes. Mais toujours trop loin du niveau attendu pour une place importante dans un grand club. Il est capable de très belles actions, qui prouvent qu’il a du talent. Cependant, le Brésilien a des problèmes de finition (dans le choix et un peu la réalisation, que ce soit pour les passes ou les tirs). Surtout, l’ailier de 24 ans est trop irrégulier. Que ce soit dans un match ou d’une rencontre à l’autre.

    Lucas est un joueur tout de même très apprécié à Paris car il est très sympathique et montre un grand amour pour le PSG, mais cela ne peut pas toujours suffire à avoir une place. On ne peut que lui souhaiter de réussir à Paris et s’y imposer comme un grand joueur. Mais il est temps pour cela qu’il franchisse vraiment un palier. Espérons qu’il y arrive dans les prochaines semaines. Sinon il pourrait avoir encore un an avec rôle de doublure et l’espoir d’un déclic soudain. Attendons de voir la fin de saison et les possibilités sur le mercato pour le PSG.

    Publie le 20/04/2017 a 10:30

    Lucas « très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG »

    Lucas Moura, ailier de 24 ans du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès du média Xtheline (britannique). Le Brésilien évoque notamment son arrivée à l’hiver de la saison 2012-2013. Un moment très difficile, mais qu’il ne regrette pas puisque cela lui permet de vivre son rêve à Paris.

    « Le changement était un peu compliqué et incertain, mais c’était un grand rêve de pouvoir être transféré au PSG et jouer en Europe, avec la Ligue des Champions et de supers joueurs. Cependant, le côté émotionnel était difficile. C’était dur de quitter mon pays, ma famille et mes amis. Encore aujourd’hui, je pense que le plus difficile c’est de vivre loin du Brésil.

    Mais cela fait partie de la vie d’un joueur professionnel, c’est ainsi pour tous les joueurs qui ont comme objectif de vivre un rêve en jouant en Europe. L’idée de jouer en Champions League et poursuivre mes objectifs était une opportunité que je ne pouvais pas refuser.

    Tout ce que je traverse, les victoires, les défaites, les joies, les peines, tout cela me sert de leçon. Cela me sert pour apprendre et grandir.

    Avec tout cela autour de moi, c’est très important pour moi de faire le plus possible durant ma saison, d’apprendre toujours plus pour grandir en tant que personne et joueur. Je vis une expérience fantastique et je suis très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG. »

    Il est normal que les premiers mois soient compliqués.

    Le fait de changer de club est déjà un moment particulier, quand c’est pour un autre pays c’est encore plus difficile, alors pour un autre continent c’est une vraie épreuve. Il n’est généralement plus possible de voir régulièrement la plupart des proches et il faut s’adapter à une culture. Sans oublier un climat très différent dans le cas Lucas, qui a n’a sans doute presque jamais eu des froids similaires à la France quane il était au Brésil. C’est aussi un autre style de football.

    C’est pourquoi les sud-américains peuvent avoir du mal lors de leurs premiers mois en Europe. Il faut donc être patient, leur donner du temps. C’est ce qui a été fait pour Lucas. Même s’il a vite joué avec le PSG et qu’il y avait beaucoup d’attentes. On a attendu que le jeune talent s’adapte, qu’il grandisse, progresse et franchisse des paliers.

    Il est temps de confirmer le potentiel et d’être enfin régulièrement bon.

    Lucas est meilleur qu’à son arrivée, certes. Mais toujours trop loin du niveau attendu pour une place importante dans un grand club. Il est capable de très belles actions, qui prouvent qu’il a du talent. Cependant, le Brésilien a des problèmes de finition (dans le choix et un peu la réalisation, que ce soit pour les passes ou les tirs). Surtout, l’ailier de 24 ans est trop irrégulier. Que ce soit dans un match ou d’une rencontre à l’autre.

    Lucas est un joueur tout de même très apprécié à Paris car il est très sympathique et montre un grand amour pour le PSG, mais cela ne peut pas toujours suffire à avoir une place. On ne peut que lui souhaiter de réussir à Paris et s’y imposer comme un grand joueur. Mais il est temps pour cela qu’il franchisse vraiment un palier. Espérons qu’il y arrive dans les prochaines semaines. Sinon il pourrait avoir encore un an avec rôle de doublure et l’espoir d’un déclic soudain. Attendons de voir la fin de saison et les possibilités sur le mercato pour le PSG.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • « John Doe »

      « Champion mon frère », c’est bien sympa mais là ça suffit … bon vent !!!

    • PSG13100

      Oui mais non mon Lucas…ni dieu ni maitre! Dream bigger…

    • john-psg-for-life

      Si ce joueur jouerais avec sa tête puuutain il serait monstrueux mais c’est lucas krkrkkrkrk

      • jerm1

        départ cette été pas le choix, moi perso j’aime la personne le joueur boff il en plus je trouve qu’il a perdu ca giclette et ca folie

        • john-psg-for-life

          Des comme lui y’en a foisson, même boudebouz lui est largement supérieur c’est dire !!!!

          • En taille du nom tu veux dire ? :p

            • john-psg-for-life

              Au Brésil y’en a des centaines des lucas

            • Je sais, je t’embêtais juste ^^

            • john-psg-for-life

              Tkt j’ai deviner 😉

          • PSG13100

            Oula…he he…

            • john-psg-for-life

              Salut couille plate

            • PSG13100

              Yo Aristide…

          • jerm1

            En même temps on a ben arfa qui a un lucas dans chaque jambe mais emery il en veut pas

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Lair «rejouer au Parc des Princes. Cela permet aux joueuses de se dépasser»

    Lair «rejouer au Parc des Princes. Cela permet aux joueuses de se dépasser»

    Féminine

    Ce samedi les joueuses du Paris Saint-Germain disputeront la demi-finale retour d’UEFA Women’s Champions League face ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Mercato - Le PSG propose 10 millions d'euros par an à Aubameyang, d'après la Gazzetta dello Sport"
    2 days ago
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Le PSG propose 10 millions d'euros par an à Aubameyang"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Cruz "Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison"

    Féminines – Cruz « Nous restons concentrés et nous espérons terminer le travail à la maison »

    Actu Féminin

    Shirley Cruz, milieu de terrain de 31 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confiée ...

    Vidéos PSG

    Lucas « très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG »

    Lucas "prêt à aider l'équipe à réussir une année exceptionnelle" <Club , Une

    Lucas Moura, ailier de 24 ans du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès du média Xtheline (britannique). Le Brésilien évoque notamment son arrivée à l’hiver de la saison 2012-2013. Un moment très difficile, mais qu’il ne regrette pas puisque cela lui permet de vivre son rêve à Paris.

    « Le changement était un peu compliqué et incertain, mais c’était un grand rêve de pouvoir être transféré au PSG et jouer en Europe, avec la Ligue des Champions et de supers joueurs. Cependant, le côté émotionnel était difficile. C’était dur de quitter mon pays, ma famille et mes amis. Encore aujourd’hui, je pense que le plus difficile c’est de vivre loin du Brésil.

    Mais cela fait partie de la vie d’un joueur professionnel, c’est ainsi pour tous les joueurs qui ont comme objectif de vivre un rêve en jouant en Europe. L’idée de jouer en Champions League et poursuivre mes objectifs était une opportunité que je ne pouvais pas refuser.

    Tout ce que je traverse, les victoires, les défaites, les joies, les peines, tout cela me sert de leçon. Cela me sert pour apprendre et grandir.

    Avec tout cela autour de moi, c’est très important pour moi de faire le plus possible durant ma saison, d’apprendre toujours plus pour grandir en tant que personne et joueur. Je vis une expérience fantastique et je suis très reconnaissant envers Dieu pour le cadeau qu’est de jouer pour un club comme le PSG. »

    Il est normal que les premiers mois soient compliqués.

    Le fait de changer de club est déjà un moment particulier, quand c’est pour un autre pays c’est encore plus difficile, alors pour un autre continent c’est une vraie épreuve. Il n’est généralement plus possible de voir régulièrement la plupart des proches et il faut s’adapter à une culture. Sans oublier un climat très différent dans le cas Lucas, qui a n’a sans doute presque jamais eu des froids similaires à la France quane il était au Brésil. C’est aussi un autre style de football.

    C’est pourquoi les sud-américains peuvent avoir du mal lors de leurs premiers mois en Europe. Il faut donc être patient, leur donner du temps. C’est ce qui a été fait pour Lucas. Même s’il a vite joué avec le PSG et qu’il y avait beaucoup d’attentes. On a attendu que le jeune talent s’adapte, qu’il grandisse, progresse et franchisse des paliers.

    Il est temps de confirmer le potentiel et d’être enfin régulièrement bon.

    Lucas est meilleur qu’à son arrivée, certes. Mais toujours trop loin du niveau attendu pour une place importante dans un grand club. Il est capable de très belles actions, qui prouvent qu’il a du talent. Cependant, le Brésilien a des problèmes de finition (dans le choix et un peu la réalisation, que ce soit pour les passes ou les tirs). Surtout, l’ailier de 24 ans est trop irrégulier. Que ce soit dans un match ou d’une rencontre à l’autre.

    Lucas est un joueur tout de même très apprécié à Paris car il est très sympathique et montre un grand amour pour le PSG, mais cela ne peut pas toujours suffire à avoir une place. On ne peut que lui souhaiter de réussir à Paris et s’y imposer comme un grand joueur. Mais il est temps pour cela qu’il franchisse vraiment un palier. Espérons qu’il y arrive dans les prochaines semaines. Sinon il pourrait avoir encore un an avec rôle de doublure et l’espoir d’un déclic soudain. Attendons de voir la fin de saison et les possibilités sur le mercato pour le PSG.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>