Restez connectés avec nous

Club

Lugano : « Je donnerais mon sang »

Véritable guerrier sur le terrain, l’international uruguayen admet que ce sont ses origines qui lui donnent cette détermination et cette force de vaincre. « Je crois que, quand on vient d’Uruguay, c’est dans les gènes (…) Cette grande histoire vous oblige à être très professionnel, très investi dans ce que vous faites. »

Lorsqu’il a signé au PSG, l’ancien défenseur de Fenerbahçe l’a fait pour rejoindre un club très ambitieux, et il affirme vouloir tout donner pour gagner des titres avec sa nouvelle équipe. « Chaque jour, je pense aux ambitions du PSG. Mon image du PSG ? L’image d’un grand club français avec un potentiel énorme qu’il reste à exploiter. C’est ça qui est magnifique, se dire qu’il y a encore tellement de choses à gagner pour faire grandir ce club. Dix-sept sans être champion, c’est très long. C’est dire à quel point y parvenir serait excitant. (…) Je ne suis pas venu ici pour être le chef de quiconque, mais pour gagner des titres. Je donnerais mon sang pour y arriver. » 

Cependant, le capitaine de la Celeste reste prudent et sait qu’il y a encore beaucoup de choses à mettre en place au PSG, que ce soit sur ou en dehors du terrain. «  Paris a vraiment des joueurs de grand talent. C’est une chance pour nous, alors profitons de Pastore, Ménez, Nene, Gameiro… Mais le football, comme la vie, c’est une histoire d‘équilibre.  On ne pourra pas être champion sans équilibre. Je parle ici de tactique mais aussi de gestion des émotions. En tant que défenseur, j’y vois un point crucial. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a neuf recrues à intégrer. Cette équipe ne se fera pas en un mois.»

Concernant les objectifs de l’équipe, c’est clair pour l’Urugayen, le PSG se doit de terminer sur le podium en fin de saison, sans oublier la possibilité de gagner un titre de Champion de France ou même l’Europa League. « L’objectif principal, c’est une place en Ligue des Champions. Ce n’est pas arrivé depuis 2004. Après, il faut toujours être porté par un rêve. Et ce rêve, c’est d’être champion et de gagner – pourquoi pas – la Ligue Europa. Pour atteindre les sommets, il vaut mieux regarder vers le haut », a déclaré le N°15 Parisien, qui se méfie bien évidemment des gros clubs de L1 mais aussi de l’outsider montpelliérain. « Lyon, Lille et Marseille, même si l’OM a mal débuté. Et puis il faut tenir compte de Montpellier. Cette équipe possède de vraies forces. À mes yeux, c’est un ennemi direct. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club