Club

Lugano, seul patron du PSG ?

Publie le 23/09/2011 a 09:00



  • Les départs de Grégory Coupet, Claude Makelele et Ludovic Giuly n’ont pas été palliés et pour l’heure, aucun joueur ne ressort véritablement du lot pour endosser un rôle de patron. Un véritable problème que devra régler rapidement le PSG et pour Elie Baup, consultant sur Canal+, seul Lugano semble avoir la carrure pour devenir ce meneur d’hommes.

    « (Lugano) Il est là pour être le patron. Je ne vois que lui pour assumer ce rôle… à terme. Aujourd’hui, il y a une telle concurrence pour Matuidi, Bodmer, Ceará ou encore Armand que ces joueurs vont avant tout penser à eux avant l’organisation de l’équipe », a estimé l’ancien entraîneur de Toulouse et de Bordeaux, qui partage donc le sentiment de Robert pirès, lui aussi inquiet par le manque de patron sur le terrain.

    « Cette année, le PSG ne dispose pas de véritable patron. Claude Makelele n’a pas été remplacé. Cela se ressent dès que le match se complique. Face à Nice, en seconde période, Paris a baissé de pied physiquement, et le bloc défensif a reculé. Un patron, lui, analyse ce genre de situation et remet son équipe à l’endroit. L’absence de leader est un danger, surtout lors des gros matchs. Je trouve que Mathieu Bodmer prend de l’envergure. Il doit encore travailler défensivement, mais sa facilité technique est très intéressante. Quant à Javier Pastore, c’est le dépositaire du jeu. Tout passe par lui. Il est tellement élégant que je soupçonne certains de ses coéquipiers de vouloir l’imiter. Pour Nene, cette situation ne doit pas être évidente à vivre. Il doit avoir les boules, et je le comprends », a déclaré l’ancien international français dans Le Parisien.

    Avec tous les nouveaux joueurs recrutés cet été, il est normal que cette hiérarchie dans le groupe mette du temps à se dessiner mais il va falloir remédier au problème le plus vite possible, sous peine de se retrouver dans le dur lors des matchs non maîtrisés par les hommes d’Antoine Kombouaré. En espérant qu’avec le temps, Diego Lugano s’impose comme le véritable leader de l’équipe, comme il peut l’être avec la sélection uruguayenne.

    Publie le 23/09/2011 a 09:00

    Lugano, seul patron du PSG ?

    Les départs de Grégory Coupet, Claude Makelele et Ludovic Giuly n’ont pas été palliés et pour l’heure, aucun joueur ne ressort véritablement du lot pour endosser un rôle de patron. Un véritable problème que devra régler rapidement le PSG et pour Elie Baup, consultant sur Canal+, seul Lugano semble avoir la carrure pour devenir ce meneur d’hommes.

    « (Lugano) Il est là pour être le patron. Je ne vois que lui pour assumer ce rôle… à terme. Aujourd’hui, il y a une telle concurrence pour Matuidi, Bodmer, Ceará ou encore Armand que ces joueurs vont avant tout penser à eux avant l’organisation de l’équipe », a estimé l’ancien entraîneur de Toulouse et de Bordeaux, qui partage donc le sentiment de Robert pirès, lui aussi inquiet par le manque de patron sur le terrain.

    « Cette année, le PSG ne dispose pas de véritable patron. Claude Makelele n’a pas été remplacé. Cela se ressent dès que le match se complique. Face à Nice, en seconde période, Paris a baissé de pied physiquement, et le bloc défensif a reculé. Un patron, lui, analyse ce genre de situation et remet son équipe à l’endroit. L’absence de leader est un danger, surtout lors des gros matchs. Je trouve que Mathieu Bodmer prend de l’envergure. Il doit encore travailler défensivement, mais sa facilité technique est très intéressante. Quant à Javier Pastore, c’est le dépositaire du jeu. Tout passe par lui. Il est tellement élégant que je soupçonne certains de ses coéquipiers de vouloir l’imiter. Pour Nene, cette situation ne doit pas être évidente à vivre. Il doit avoir les boules, et je le comprends », a déclaré l’ancien international français dans Le Parisien.

    Avec tous les nouveaux joueurs recrutés cet été, il est normal que cette hiérarchie dans le groupe mette du temps à se dessiner mais il va falloir remédier au problème le plus vite possible, sous peine de se retrouver dans le dur lors des matchs non maîtrisés par les hommes d’Antoine Kombouaré. En espérant qu’avec le temps, Diego Lugano s’impose comme le véritable leader de l’équipe, comme il peut l’être avec la sélection uruguayenne.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Birane

      Pour moi Sakho capitaine c’est pas forcément une trés bonne chose je le vois mal etre le patron et recadrer tout le monde!!!!! Pour ça le talent  ne suffit pas il faut de la bouteille beaucoup d’experience et qu’on le veuille ou pas le parfait capitaine c’est Lugano même s’il est pas là depuis longtemps!!!

      • Paris c’est Nous !

        Oooh que sii ! Il a une affluence énorme ! Et il portes ces couilles ! Il parle, il booste les mecs dans les vestiaires et sur le terrains ! Y’a pas mieux ! 

    • CHAD 75

      Quand je vois déjà son attitude dans le vestiaire après la victoire contre Nice (à laquelle, il n’a même pas participé), je pense que ce Lugano sera un jour notre capitaine et le taulier du groupe…

    • Visiteur

      Y’a tout de même quelques prétendants pour ce poste de patron. Lugano, certes à la vue de son expérience, mais il ne faut pas oublier Sakho. Un enfant du club qui s’arrache à chaque match. On a aussi des mecs irréprochables par leur intégrité, en premier lieu Ceara. Certes pas le meilleur défenseur qu’on ait vu sous nos couleurs, mais certainement l’un des mecs les plus droits et respectueux qu’on ait eu depuis pas mal d’années. Après, il ne faut pas oublier Armand, Bodmer voire Camara (ne pas oublier qu’il a tout fait pour rejoindre le PSG alors qu’il était le capitaine de Sainté).

      Quand on y pense, une charnière Lugano – Sakho au niveau qu’est le leur, c’est tout simplement impressionnant. Infranchissable et d’une extrème sérénité. Ce sera bel et bien d’ici que l’équipe parisienne sera dirigée. A n’en pas douter.

    • AymPsg

      Y’a pas que lui y a aussi Armand et Ceara aussi peut avoir un rôle important dans le groupe dans les vestiaires..

      • majestik is back

        dans les vestiaires peut etre mais sur le terrain c pas leur tempérament contrairement a lugano et sakho

    • Batty

      Complètement d’accord, pour une fois Baup analyse parfaitement la situation. Cette absence de boss est en ce moment ce qui tend à pénaliser le club, et à nous distinguer des grands.
      C’est aussi le syndrome Arsenal : pas de patron sur le terrain, et quand ça tourne vinaigre, ça part en vrille total.

      L’analyse sur Armand est aussi intéressante : par son ancienneté au club Armand devrait être un leader moral pour l’équipe. Mais un leader est difficilement mettable sur le banc.
      D’où pour ma part, la nécessité de le placer durablement dans le couloir gauche à la place de Tiéné, puisque l’on sait qu’avec Sakho / Lugano / Bisevac, notre Sylvain n’a quasi aucune chance de s’installer dans un poste de titulaire.

    • Kefran77

      pour l’instant c’est néné le patron par défaut, domage qu’il perde trop le ballon pour être vraiment écouté par les joueurs surtout en attaque!!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    12 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    20 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Lugano, seul patron du PSG ?

    <Club

    Les départs de Grégory Coupet, Claude Makelele et Ludovic Giuly n’ont pas été palliés et pour l’heure, aucun joueur ne ressort véritablement du lot pour endosser un rôle de patron. Un véritable problème que devra régler rapidement le PSG et pour Elie Baup, consultant sur Canal+, seul Lugano semble avoir la carrure pour devenir ce meneur d’hommes.

    « (Lugano) Il est là pour être le patron. Je ne vois que lui pour assumer ce rôle… à terme. Aujourd’hui, il y a une telle concurrence pour Matuidi, Bodmer, Ceará ou encore Armand que ces joueurs vont avant tout penser à eux avant l’organisation de l’équipe », a estimé l’ancien entraîneur de Toulouse et de Bordeaux, qui partage donc le sentiment de Robert pirès, lui aussi inquiet par le manque de patron sur le terrain.

    « Cette année, le PSG ne dispose pas de véritable patron. Claude Makelele n’a pas été remplacé. Cela se ressent dès que le match se complique. Face à Nice, en seconde période, Paris a baissé de pied physiquement, et le bloc défensif a reculé. Un patron, lui, analyse ce genre de situation et remet son équipe à l’endroit. L’absence de leader est un danger, surtout lors des gros matchs. Je trouve que Mathieu Bodmer prend de l’envergure. Il doit encore travailler défensivement, mais sa facilité technique est très intéressante. Quant à Javier Pastore, c’est le dépositaire du jeu. Tout passe par lui. Il est tellement élégant que je soupçonne certains de ses coéquipiers de vouloir l’imiter. Pour Nene, cette situation ne doit pas être évidente à vivre. Il doit avoir les boules, et je le comprends », a déclaré l’ancien international français dans Le Parisien.

    Avec tous les nouveaux joueurs recrutés cet été, il est normal que cette hiérarchie dans le groupe mette du temps à se dessiner mais il va falloir remédier au problème le plus vite possible, sous peine de se retrouver dans le dur lors des matchs non maîtrisés par les hommes d’Antoine Kombouaré. En espérant qu’avec le temps, Diego Lugano s’impose comme le véritable leader de l’équipe, comme il peut l’être avec la sélection uruguayenne.

    By
    @
    OTER ?>