Autour du PSG

M. Erding : « Je n’ai pas été bon »

Publie le 18/05/2011 a 19:06



  • Arrivé à Paris en 2009 chez les Doubs de Francis Gillot, Mevlüt Erding déçoit pour une grande majorité les amoureux du club parisien. En manque d’efficacité cruelle devant les buts, l’attaquant parisien stagne sur ses statistiques comptabilisant seulement 8 buts à son actif.

    Dans un entretien accordé à l’équipe, Mevlüt Erding ne se cache pas et s’estime ne pas être à la hauteur des prestations attendues et il en est bien conscient.

    Sur les deux derniers matchs effectués en ligue 1, l’international Turc retrouve peu à peu la confiance en marquant à deux reprises, et souligne par la même occasion les mérites et  la confiance gardée par Antoine Kombouaré, son premier supporter durant sa mauvaise période. « C’est vrai que j’ai traversé des semaines compliquées. Malgré tout, le coach m’a toujours soutenu. C’est en grande partie grâce à lui que la confiance est de retour (…) Lui m’a renouvelé sa confiance, en dépit de mes contre-performances, ce qui prouve qu’il croyait vraiment en moi. Quatre-vingt-dix pour cent des coaches m’auraient très vite mis sur le banc, pas lui. »

    En revenant plus précisément à la question, l’attaquant cherche des explications à une rationalité, sans pour autant se trouver des excuses et assume parfaitement ses contre-performances.

    « Je pourrais évoquer le manque de confiance, des occasions ratées, des petits pépins, etc. Mais je ne cherche pas d’excuses. Je n’ai pas été bon, c’est tout. Quand j’ai signé ici, on m’avait dit :“Tu vas voir, c’est un club à part.” Ma première année, d’un point de vue personnel, a été bonne, avec quinze buts en L 1 en trente titularisations. Ensuite, j’appellerais ça le syndrome de la deuxième saison au PSG (…) À Paris, quand tu es bon, tout le monde le voit, et quand tu n’es pas bon, tout le monde le voit aussi… Bon, les critiques sur mon jeu étaient fondées parce que j’ai été nul, je ne vais pas me cacher. Je ne pourrai pas tomber plus bas que je l’ai été. Et aujourd’hui, je retrouve le plaisir. On a un défi tellement excitant qu’on ne doit penser qu’à ça

    Dans tous les cas, l’attaquant parisien a confié avoir la motivation de continuer avec le club, et de tout donner pour accrocher la 3e place du championnat.

    Publie le 18/05/2011 a 19:06

    M. Erding : « Je n’ai pas été bon »

    Arrivé à Paris en 2009 chez les Doubs de Francis Gillot, Mevlüt Erding déçoit pour une grande majorité les amoureux du club parisien. En manque d’efficacité cruelle devant les buts, l’attaquant parisien stagne sur ses statistiques comptabilisant seulement 8 buts à son actif.

    Dans un entretien accordé à l’équipe, Mevlüt Erding ne se cache pas et s’estime ne pas être à la hauteur des prestations attendues et il en est bien conscient.

    Sur les deux derniers matchs effectués en ligue 1, l’international Turc retrouve peu à peu la confiance en marquant à deux reprises, et souligne par la même occasion les mérites et  la confiance gardée par Antoine Kombouaré, son premier supporter durant sa mauvaise période. « C’est vrai que j’ai traversé des semaines compliquées. Malgré tout, le coach m’a toujours soutenu. C’est en grande partie grâce à lui que la confiance est de retour (…) Lui m’a renouvelé sa confiance, en dépit de mes contre-performances, ce qui prouve qu’il croyait vraiment en moi. Quatre-vingt-dix pour cent des coaches m’auraient très vite mis sur le banc, pas lui. »

    En revenant plus précisément à la question, l’attaquant cherche des explications à une rationalité, sans pour autant se trouver des excuses et assume parfaitement ses contre-performances.

    « Je pourrais évoquer le manque de confiance, des occasions ratées, des petits pépins, etc. Mais je ne cherche pas d’excuses. Je n’ai pas été bon, c’est tout. Quand j’ai signé ici, on m’avait dit :“Tu vas voir, c’est un club à part.” Ma première année, d’un point de vue personnel, a été bonne, avec quinze buts en L 1 en trente titularisations. Ensuite, j’appellerais ça le syndrome de la deuxième saison au PSG (…) À Paris, quand tu es bon, tout le monde le voit, et quand tu n’es pas bon, tout le monde le voit aussi… Bon, les critiques sur mon jeu étaient fondées parce que j’ai été nul, je ne vais pas me cacher. Je ne pourrai pas tomber plus bas que je l’ai été. Et aujourd’hui, je retrouve le plaisir. On a un défi tellement excitant qu’on ne doit penser qu’à ça

    Dans tous les cas, l’attaquant parisien a confié avoir la motivation de continuer avec le club, et de tout donner pour accrocher la 3e place du championnat.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Koscielny "Le PSG n'a pas fait le travail. C'est important d'être premier"

    LDC – Koscielny « Le PSG n’a pas fait le travail. C’est important d’être premier »

    Adversaires

    Hier soir, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul au Parc des Princes face à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    8 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    M. Erding : « Je n’ai pas été bon »

    <Autour du PSG , Club , Interviews

    Arrivé à Paris en 2009 chez les Doubs de Francis Gillot, Mevlüt Erding déçoit pour une grande majorité les amoureux du club parisien. En manque d’efficacité cruelle devant les buts, l’attaquant parisien stagne sur ses statistiques comptabilisant seulement 8 buts à son actif.

    Dans un entretien accordé à l’équipe, Mevlüt Erding ne se cache pas et s’estime ne pas être à la hauteur des prestations attendues et il en est bien conscient.

    Sur les deux derniers matchs effectués en ligue 1, l’international Turc retrouve peu à peu la confiance en marquant à deux reprises, et souligne par la même occasion les mérites et  la confiance gardée par Antoine Kombouaré, son premier supporter durant sa mauvaise période. « C’est vrai que j’ai traversé des semaines compliquées. Malgré tout, le coach m’a toujours soutenu. C’est en grande partie grâce à lui que la confiance est de retour (…) Lui m’a renouvelé sa confiance, en dépit de mes contre-performances, ce qui prouve qu’il croyait vraiment en moi. Quatre-vingt-dix pour cent des coaches m’auraient très vite mis sur le banc, pas lui. »

    En revenant plus précisément à la question, l’attaquant cherche des explications à une rationalité, sans pour autant se trouver des excuses et assume parfaitement ses contre-performances.

    « Je pourrais évoquer le manque de confiance, des occasions ratées, des petits pépins, etc. Mais je ne cherche pas d’excuses. Je n’ai pas été bon, c’est tout. Quand j’ai signé ici, on m’avait dit :“Tu vas voir, c’est un club à part.” Ma première année, d’un point de vue personnel, a été bonne, avec quinze buts en L 1 en trente titularisations. Ensuite, j’appellerais ça le syndrome de la deuxième saison au PSG (…) À Paris, quand tu es bon, tout le monde le voit, et quand tu n’es pas bon, tout le monde le voit aussi… Bon, les critiques sur mon jeu étaient fondées parce que j’ai été nul, je ne vais pas me cacher. Je ne pourrai pas tomber plus bas que je l’ai été. Et aujourd’hui, je retrouve le plaisir. On a un défi tellement excitant qu’on ne doit penser qu’à ça

    Dans tous les cas, l’attaquant parisien a confié avoir la motivation de continuer avec le club, et de tout donner pour accrocher la 3e place du championnat.

    By
    @
    OTER ?>