Adversaires

Mariano se réjouit, Obraniak se frustre

Publie le 26/03/2012 a 16:33



  • Si Bordeaux l’avait emporté au Parc des Princes hier soir, il n’y aurait pas eu à crier au scandale, tellement le jeu parisien s’est révélé insipide.

    En ouvrant le score à la 77e minute de jeu par Diabaté, les Girondins pouvaient légitimement penser empocher les trois points à ce moment de la rencontre. « C’est dommage. A chaque fois, on fait le plus dur. Malheureusement, malgré notre bon match, on ne prend qu’un point. Ça reste un bon point. Mais on ressent un peu de frustration. Mais tant qu’on n’arrivera pas à bonifier un bon match nul comme celui-là, ce n’est même pas la peine d’y penser », a regretté Ludovic Obraniak. L’international polonais a été à l’origine du but bordelais, en lançant Maurice-Belay dans le dos de la défense parisienne, lequel a servi Diabaté sur un plateau.

    A l’issue de ce match nul (1-1), le Brésilien Mariano s’est montré nettement plus positif que son coéquipier dans son discours. « Nous avons bien joué. Faire jeu égal avec le PSG au Parc prouve la valeur de notre groupe. Nous aurions même pu gagner ce match mais nous avons dû nous contenter d’un nul », a confié le défenseur latéral, recruté par les Girondins lors du dernier mercato d’hiver en provenance de Fluminense.

    Publie le 26/03/2012 a 16:33

    Mariano se réjouit, Obraniak se frustre

    Si Bordeaux l’avait emporté au Parc des Princes hier soir, il n’y aurait pas eu à crier au scandale, tellement le jeu parisien s’est révélé insipide.

    En ouvrant le score à la 77e minute de jeu par Diabaté, les Girondins pouvaient légitimement penser empocher les trois points à ce moment de la rencontre. « C’est dommage. A chaque fois, on fait le plus dur. Malheureusement, malgré notre bon match, on ne prend qu’un point. Ça reste un bon point. Mais on ressent un peu de frustration. Mais tant qu’on n’arrivera pas à bonifier un bon match nul comme celui-là, ce n’est même pas la peine d’y penser », a regretté Ludovic Obraniak. L’international polonais a été à l’origine du but bordelais, en lançant Maurice-Belay dans le dos de la défense parisienne, lequel a servi Diabaté sur un plateau.

    A l’issue de ce match nul (1-1), le Brésilien Mariano s’est montré nettement plus positif que son coéquipier dans son discours. « Nous avons bien joué. Faire jeu égal avec le PSG au Parc prouve la valeur de notre groupe. Nous aurions même pu gagner ce match mais nous avons dû nous contenter d’un nul », a confié le défenseur latéral, recruté par les Girondins lors du dernier mercato d’hiver en provenance de Fluminense.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • il est bon ce joueur… Avec Obraniak ils ont été bon ds le recrutement les bordelais. ^^

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    10 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    10 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Mariano se réjouit, Obraniak se frustre

    <Adversaires , Club

    Si Bordeaux l’avait emporté au Parc des Princes hier soir, il n’y aurait pas eu à crier au scandale, tellement le jeu parisien s’est révélé insipide.

    En ouvrant le score à la 77e minute de jeu par Diabaté, les Girondins pouvaient légitimement penser empocher les trois points à ce moment de la rencontre. « C’est dommage. A chaque fois, on fait le plus dur. Malheureusement, malgré notre bon match, on ne prend qu’un point. Ça reste un bon point. Mais on ressent un peu de frustration. Mais tant qu’on n’arrivera pas à bonifier un bon match nul comme celui-là, ce n’est même pas la peine d’y penser », a regretté Ludovic Obraniak. L’international polonais a été à l’origine du but bordelais, en lançant Maurice-Belay dans le dos de la défense parisienne, lequel a servi Diabaté sur un plateau.

    A l’issue de ce match nul (1-1), le Brésilien Mariano s’est montré nettement plus positif que son coéquipier dans son discours. « Nous avons bien joué. Faire jeu égal avec le PSG au Parc prouve la valeur de notre groupe. Nous aurions même pu gagner ce match mais nous avons dû nous contenter d’un nul », a confié le défenseur latéral, recruté par les Girondins lors du dernier mercato d’hiver en provenance de Fluminense.

    By
    @
    OTER ?>