Restez connectés avec nous

Adversaires

Mariano se réjouit, Obraniak se frustre

Si Bordeaux l’avait emporté au Parc des Princes hier soir, il n’y aurait pas eu à crier au scandale, tellement le jeu parisien s’est révélé insipide.

En ouvrant le score à la 77e minute de jeu par Diabaté, les Girondins pouvaient légitimement penser empocher les trois points à ce moment de la rencontre. « C’est dommage. A chaque fois, on fait le plus dur. Malheureusement, malgré notre bon match, on ne prend qu’un point. Ça reste un bon point. Mais on ressent un peu de frustration. Mais tant qu’on n’arrivera pas à bonifier un bon match nul comme celui-là, ce n’est même pas la peine d’y penser », a regretté Ludovic Obraniak. L’international polonais a été à l’origine du but bordelais, en lançant Maurice-Belay dans le dos de la défense parisienne, lequel a servi Diabaté sur un plateau.

A l’issue de ce match nul (1-1), le Brésilien Mariano s’est montré nettement plus positif que son coéquipier dans son discours. « Nous avons bien joué. Faire jeu égal avec le PSG au Parc prouve la valeur de notre groupe. Nous aurions même pu gagner ce match mais nous avons dû nous contenter d’un nul », a confié le défenseur latéral, recruté par les Girondins lors du dernier mercato d’hiver en provenance de Fluminense.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires