Restez connectés avec nous
Marquinhos en conf : progression, Neymar, Brésil, Titis, défense et Kehrer

Club

Marquinhos en conf : progression, Neymar, Brésil, Titis, défense et Kehrer

Marquinhos, défenseur central de 24 ans du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse ce samedi en marge de la rencontre demain au Stade du Roudourou face à l’En Avant de Guingamp dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 17h, diffusion sur Canal+). Le Brésilien est revenu sur l’évolution du club, sa situation en Seleçao, le cas de Neymar (attaquant de 26 ans), l’idée d’une défense à 3, les Titis et Thilo Kehrer (défenseur central de 21 ans). Mais il n’y a pas eu de question sur le match de demain.

5 ans après mon arrivée, je suis le joueur que je voulais en signant ici ?

Beaucoup de choses se sont passées, même dans ma vie personnelle et bien sûr dans la vie professionnelle. Il y a beaucoup d’évolution pour moi et pour le club. Il y a beaucoup de joueurs qui sont passés et d’autres qui sont arrivés. C’est ce que je suis venu chercher ici. Je suis très heureux de mon évolution et de ce qu’est devenu le club.

Une grande déception de peu jouer à la Coupe du Monde ?

La Coupe du Monde, c’est de la magie. C’est un rêve d’enfance. Je suis allé là-bas pour le vivre, même s’il y a eu de la déception. Mais je suis allé là-bas pour servir ma sélection et mon pays. Que je commence les matchs ou non, j’étais disponible. J’ai essayé de faire le maximum pour que tout marche bien, comme avec une bonne ambiance.

« On le voit très heureux »

Neymar a besoin de soutien de ses coéquipiers pour repartir dans une bonne dynamique ?

C’est normal, il y a beaucoup de pression et d’attente autour de Neymar. Ce n’est pas toujours évident de revenir après 3 mois de blessure et de faire aussi bien que lui. Normalement, c’est très difficile d’être performant après autant de temps. Il a été mieux que les attentes. Après tout ça, il faut du temps.

On le voit très heureux à l’entraînement. Il se prépare pour une saison très importante. Il sait que nous sommes là pour lui, tous les joueurs et le staff. S’il y a quelque chose à dire, je lui dirai. Je suis un ami.

Si j’espère être convoqué pour la prochaine trêve ?

Beaucoup de choses peuvent changer après la Coupe du Monde. Je suis dans l’attente. Des compétitions vont vite arriver. On ne sait pas encore, on n’a pas parlé avec le sélectionneur.

Le PSG a retrouvé le sourire, qu’est-ce qui s’est passé pour cela ?

Je pense qu’après les vacances c’est facile de garder le sourire, on a peu de matchs et on a commencé en gagnant. Il faut garder ce sourire dans les moments difficiles. Il y a en a dans une saison. L’atmosphère est vraiment bien. Tous les joueurs sont à l’aise. Tout compte. Le coach au quotidien, l’arrivée d’un joueur important, il y a tout.

Contre Caen, 7 joueurs du centre de formation ont joué. Plus facile ou plus difficile qu’ailleurs de se faire un nom au PSG ?

Cela dépend de chacun, des personnalités. Je suis arrivé très jeune et j’étais très content d’avoir les coéquipiers qui étaient là. Il y avait des joueurs qui étaient comme des idoles. C’est très bien de grandir ici. On a vu contre Caen et Monaco que les jeunes sont déjà performants. Nous sommes très contents. On sait que si on a besoin d’eux dans la saison ils seront performants.

« On sait qu’il aime bien cette philosophie de jeu. On a les joueurs pour le faire »

Une défense à 3 ?

On n’a pas trop parlé de cela. On sait qu’il aime bien cette philosophie de jeu. On a les joueurs pour le faire. Il faut juste qu’on le travaille bien. Je l’ai déjà fait à la Roma et en formation au Brésil. Il n’y a pas de problème.

Kehrer ?

C’est un joueur polyvalent. C’est un jeune joueur qui arrive d’un championnat difficile. Malgré son jeune âge, il a déjà de l’expérience, il a joué de grands matchs. Il arrive pour nous faire du bien et c’est toujours bien d’avoir des joueurs confirmés avec un grand avenir devant eux. S’il a besoin, on sera là pour l’aider à gagner en confiance et grandir encore.

Mbappé avait dit dans une interview qu’il pensait que le regard sur lui allait changer, est-ce le cas ?

C’est le terrain qui parle, je vais lui donner une claque (rires). Après sa Coupe du Monde, c’est normal qu’il y ait du respect et que l’on soit content car il a amené le PSG très haut. Après, il a encore beaucoup de choses à aller chercher et à gagner. Cela va être avec les matchs.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club