Restez connectés avec nous
Marquinhos souligne qu'il "déteste" perdre et à hâte de retrouver les supporters au stade
©Iconsport

Club

Marquinhos souligne qu’il « déteste » perdre et à hâte de retrouver les supporters au stade

Marquinhos, le capitaine du Paris Saint-Germain de 26 ans, s’est exprimé dans So Foot sur son rapport à la défaite et l’idée qu’il se fait du football sans les supporters dans les stades (en plus de son avis sur le rôle qu’il a eu au milieu). Dans ses mots, on ressent le compétiteur qu’il est en même temps qu’il montre ses émotions face à la crise de la Covid 19 qui chamboule tout dans le monde y compris le football.

Marquinhos « Qui aime perdre ? Personne »

« Si en allant au stade, tu penses déjà aux éventuels enseignements que tu vas tirer d’une défaite, mieux vaut que tu restes chez toi. Qui aime perdre ? Personne. Et surtout pas moi. Je vais être clair : perdre, c’est nul. Je déteste ça. »

Les mots de Marquinhos sur la défaite font écho en chacun de nous, « qui aime perdre ? Personne ». Mais le numéro 5 parisien est un vrai compétiteur, c’est aussi un gentleman, mais il a cette rage qui lui permet d’être compétitif et surtout de se battre à chaque instant pour empêcher son équipe de perdre. Des défaites, il en a connu. Des vrais traumatismes aux « petites défaites », c’est le lot de tout joueur de football.

Mais il a le talent et il évolue dans une équipe qui ne perd pas souvent. La défaite est encore moins routinière que pour d’autres. C’est le fruit de l’ambition de marquer à jamais son sport. Là où il est fort, c’est dans sa capacité à rester humble et joueur sans coups bas. Il commet peu de fautes et en plus de haïr la défaite, il veut gagner avec style. Son discours est fort et sonne de plus comme le ferait un capitaine confirmé. Il l’est depuis cette année et l’on sent que ce rôle est taillé pour lui. De plus, pour le bonheur des Parisiens, Marquinhos est « amoureux » du PSG.

Marquinhos « Se faire des passes dans un stade vide, ce n’est pas l’idée que je me fais du football »

« Se faire des passes dans un stade vide, ce n’est pas l’idée que je me fais du football. Sans public, il y a moins d’émotions, donc forcément, le football est beaucoup moins intéressant. J’ai hâte que ce virus soit derrière nous pour que l’on puisse de nouveau rejouer dans des stades pleins. Ça me manque vraiment. »

Depuis bientôt un an, le football est en crise. La Covid 19 a chamboulé le paysage et ne laisse aux joueurs que leur seul rôle d’acteur sur une pelouse de football. Tout le folklore dans les stades, les supporters a disparu. Marquinhos le rappelle, le football se joue devant des supporters, c’est l’essence du spectacle que les joueurs veulent donner en retour. Ces sentiments autour de l’absence de public doivent résonner dans chacun des footballeurs de la planète habitués à se produire devant des stades plus ou moins remplis.

Le numéro 5 Rouge et Bleu n’est pas n’importe qui. Il est le défenseur de l’équipe nationale brésilienne et capitaine du PSG. Il a joué devant les publics les plus « chauds ». Mais pour l’heure, la crise bat son plein et ne semble pas prête de donner du répit à la planète. Mais voir, le brésilien rappeler l’importance du public rappelle aussi aux supporters que ne plus pouvoir aller au stade est un « crève-cœur ». Marquinhos ne fait que mettre en lumière l’importance d’une relation entre les supporters et les acteurs sur le terrain, cette synergie qui donne de l’émotion et qui rend le spectacle encore plus grandiose. Il arrivera un moment où tout repartira comme avant, en attendant le football continue non sans âme, mais avec beaucoup moins d’émotions.

Retrouvez ici notre Podcast « PSG – Un mercato acceptable compte tenu de la crise ? » 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club