Restez connectés avec nous

Club

Matuidi : « Aujourd’hui, je suis à Paris, après…»

A 25 ans, Blaise Matuidi est sûrement le joueur le plus important du dispositif de Carlo Ancelotti actuellement. Le milieu de terrain parisien ne cesse de monter en puissance, dans tous les domaines, mais n’estime toujours pas être un cadre de l’équipe au PSG.

« Non pas forcément. Cadre, ça serait beaucoup dire… J’essaie de donner le maximum. Je ne suis pas un aboyeur, je n’ai pas l’expérience pour ça. Mais je pense quand même apporter quelque chose en équipe de France comme au PSG. Ma maturité ? C’est peut-être parce que j’ai débuté très tôt en L 1 (NDLR : à 18 ans à Troyes). J’ai aussi des rencontres internationales à mon actif. J’engrange de l’expérience. Mais je ne pense pas avoir atteint ma maturité. On peut toujours aller plus haut. Il y a beaucoup d’exemples dont un (NDLR : Beckham) que vous avez pu voir mercredi et qui a 37 ans. C’est une source d’inspiration. Quand on voit le travail qu’il a pu faire face à l’OM, ça démontre qu’à 37 ans on peut encore être là. Jouer avec Beckham ? Avec le recul, c’est dingue. C’est un honneur dont je veux profiter, a confié au Parisien l’international français, qui aimerait s’inscrire dans le long terme avec le PSG et donc prolonger son contrat, qui prendra fin en juin 2014. Aujourd’hui, je suis à Paris, après, je ne sais pas ce que le PSG voudra faire avec moi. Je suis dans ce qui va peut-être se faire de mieux en Europe. Pourquoi ne pas continuer à faire partie du projet ? Il me restera un an de contrat à la fin de la saison. Je prends du plaisir à jouer à Paris. J’ai ma famille et mes amis ici, et puis le PSG est devenu un grand club. Tout se passe bien et quand la question devra se poser, on se la posera. De toute façon, ce n’est pas moi le décideur. Si le PSG peut-il envisager l’avenir sans moi ? Ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question. Pour l’instant, j’espère qu’on obtiendra les titres qu’on souhaite. Je suis heureux ici. »

Mais avant de discuter d’une prolongation de contrat avec les dirigeants, Matuidi espère bien remporter le doublé Coupe-Championnat avec le PSG. « Oui. Nous avons les moyens d’y parvenir. En Coupe de France, si on passe les quarts de finale, ce sera ouvert. En championnat, là encore on a les cartes en main et si on fait un sans-faute, on sera champions. Si Lyon peut tenir ? Honnêtement, j’ai commencé à y croire à la trêve, quand j’ai vu qu’ils étaient toujours à égalité avec nous après notre super mois de décembre. Ils ont un effectif plus conséquent que celui de l’OM, donc il est normal qu’ils soient à cette place, a noté le N°14 parisien, déjà pressé de rencontrer Valence en huitième de finale de la Ligue des Champions, mercredi prochain. Nous sommes à domicile, donc on va faire le maximum pour l’emporter. On sait qu’on va se retrouver face à une équipe de Valence qui va tout donner et, par conséquent, laisser des espaces. Et en contre, nous sommes redoutables. Des regrets après le match aller ? On ne va pas cracher sur notre victoire (2-1). Et nous sommes très satisfaits de les recevoir avec les cartes en main. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club