Club

Matuidi : « J’ai une ligne de conduite »

Joie Blaise MATUIDI
Publie le 20/11/2012 a 20:30



  • Blaise Matuidi est incontestablement le joueur parisien le plus régulier de ce premier tiers de saison. Depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, la progression de l’ancien Stéphanois n’a jamais cessé.

    Aujourd’hui, « P’tit Blaise » fait figure de titulaire indiscutable chez les Rouge et Bleu. « J’ai le sentiment de m’inscrire dans une continuité, même si la confiance accordée d’entrée par Carlo Ancelotti, lors de son arrivée, m’a beaucoup aidé mentalement. J’avais eu une grosse discussion avec lui fin janvier et ses mots m’avaient vraiment rassuré. Avant cet entretien, je ne savais pas s’il me connaissait ou s’il comptait sur moi. Après ce dialogue constructif, j’ai pu travailler dans la sérénité et donner le meilleur de moi-même », confie-t-il lors d’un entretien donné à 100% PSG. La concurrence régnant dans l’entrejeu francilien l’a poussé à se surpasser. « Au sein de l’effectif, à mon poste, il y a des joueurs expérimentés qui ont joué et gagné dans les plus grands clubs européens, comme Tiago (Motta) ou « Momo » (Sissoko). Moi, je viens de Saint-Étienne ! Par conséquent, j’ai dû m’accrocher et prouver mes qualités chaque jour en étant a 100%, voir même à 120. J’ai prit l’habitude de vivre les entraînements comme les matches, avec la même intensité dans mon investissement », indique le joueur d’origine angolaise, titularisé à douze reprises en championnat cette saison.

    A force de travailler, Matuidi a vu ses efforts être récompensés. « Il y a de la chance, mais elle se provoque. Quand je suis devenu pro, je n’étais pas le plus talentueux mais j’ai su saisir ma chance quand il le fallait. A chaque fois que mes entraîneurs m’ont donné la possibilité de m’exprimer, j’ai tout fait pour répondre a leurs attentes. C’est dans ses moments clés que j’ai fait la différence. J’en retire une certaine fierté. Les blessures conditionnent aussi l’évolution d’un joueur, que ce soit les nôtres ou celles des autres. La saison passée, ma blessure a la cuisse gauche début octobre m’avait stoppé net alors que je me sentais en pleine bourre. Cet été, c’est « Momo » et Thiago qui ont morflés. Ainsi va le football… L’important est de toujours rebondir », considère-t-il. Sur le terrain comme en dehors, le natif de Toulouse transpire la simplicité. « J’essaie juste de rester fidèle a ce que je suis. Mes valeurs sont pleines d’humilité, je souhaite qu’elles le restent. Ce sont elles qui font ma force. Dans la famille, que se soit mes parents et mes sœurs, on est tous comme çà. Papa a 22 ans, j’ai eu des responsabilités assez vite et j’ai cherché a les assumer au mieux. Je me suis fixé une ligne de conduite et je compte m’y tenir, car c’est aussi grâce a elle que j’irais au bout de mes rêves », assure l’international français, qui pourrait devenir l’un des leaders du vestiaire parisien, même s’il « n’aime pas trop prendre la parole en public ».

     

    Publie le 20/11/2012 a 20:30

    Matuidi : « J’ai une ligne de conduite »

    Blaise Matuidi est incontestablement le joueur parisien le plus régulier de ce premier tiers de saison. Depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, la progression de l’ancien Stéphanois n’a jamais cessé.

    Aujourd’hui, « P’tit Blaise » fait figure de titulaire indiscutable chez les Rouge et Bleu. « J’ai le sentiment de m’inscrire dans une continuité, même si la confiance accordée d’entrée par Carlo Ancelotti, lors de son arrivée, m’a beaucoup aidé mentalement. J’avais eu une grosse discussion avec lui fin janvier et ses mots m’avaient vraiment rassuré. Avant cet entretien, je ne savais pas s’il me connaissait ou s’il comptait sur moi. Après ce dialogue constructif, j’ai pu travailler dans la sérénité et donner le meilleur de moi-même », confie-t-il lors d’un entretien donné à 100% PSG. La concurrence régnant dans l’entrejeu francilien l’a poussé à se surpasser. « Au sein de l’effectif, à mon poste, il y a des joueurs expérimentés qui ont joué et gagné dans les plus grands clubs européens, comme Tiago (Motta) ou « Momo » (Sissoko). Moi, je viens de Saint-Étienne ! Par conséquent, j’ai dû m’accrocher et prouver mes qualités chaque jour en étant a 100%, voir même à 120. J’ai prit l’habitude de vivre les entraînements comme les matches, avec la même intensité dans mon investissement », indique le joueur d’origine angolaise, titularisé à douze reprises en championnat cette saison.

    A force de travailler, Matuidi a vu ses efforts être récompensés. « Il y a de la chance, mais elle se provoque. Quand je suis devenu pro, je n’étais pas le plus talentueux mais j’ai su saisir ma chance quand il le fallait. A chaque fois que mes entraîneurs m’ont donné la possibilité de m’exprimer, j’ai tout fait pour répondre a leurs attentes. C’est dans ses moments clés que j’ai fait la différence. J’en retire une certaine fierté. Les blessures conditionnent aussi l’évolution d’un joueur, que ce soit les nôtres ou celles des autres. La saison passée, ma blessure a la cuisse gauche début octobre m’avait stoppé net alors que je me sentais en pleine bourre. Cet été, c’est « Momo » et Thiago qui ont morflés. Ainsi va le football… L’important est de toujours rebondir », considère-t-il. Sur le terrain comme en dehors, le natif de Toulouse transpire la simplicité. « J’essaie juste de rester fidèle a ce que je suis. Mes valeurs sont pleines d’humilité, je souhaite qu’elles le restent. Ce sont elles qui font ma force. Dans la famille, que se soit mes parents et mes sœurs, on est tous comme çà. Papa a 22 ans, j’ai eu des responsabilités assez vite et j’ai cherché a les assumer au mieux. Je me suis fixé une ligne de conduite et je compte m’y tenir, car c’est aussi grâce a elle que j’irais au bout de mes rêves », assure l’international français, qui pourrait devenir l’un des leaders du vestiaire parisien, même s’il « n’aime pas trop prendre la parole en public ».

     




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • cedpsg

      c’est clair, on a besoin de lui en championnat, il est énorme

      Repos demain, qu’on mette Sissoko à la ^place !

      • d1tm4r

         Tu veut mettre le boucher a sa place?^^ Je vais flipper a chaque intervention de sa part.
        HS : La Juventus m’impressionne contre Chelsea et la prestation de Lichsteiner aussi…dommage

        • panameraxv

          cotecotecotecotecote!! regarde pas lmatch si c sa poulette

      • Amadeus38

        Sissoko j’espère qu’il est en forme ! Ça peut être un match pour qu’il revienne !

    • Amadeus38

      Matuidi au repos demain STP Carlo !

      • d1tm4r

         Et tu met qui? Même si je suis d’accord faut le mettre au repos mais ta aucun milieu qui peut faire son job et c’est sa le véritable problème.

    • xxFaustxx

      le problème avec CA c’est que comme matuidi est assez énorme à gauche il veut le faire jouer n’importe où selon son envie
      et s’il continue à le faire jouer dans l’axe, il va le sortir et il fera parti des joueurs soit disant blessés

      • panameraxv

        eh xxfauxx cul c pas la peine de mettre des barbelés a ton psedo personne va te lvolé ilé pouri jte rassure

        • xOlivierParisx

          oulahalah on na & caumique hanalfabète parmis nous ! Bienvenue à toi :) , peu être une erreur de forum ? si je peux t’en conseiller un c’est quelque chose comme la Phosse à purin.com, ou Phocéen.com j’ai une hésitation… Anyway tu devrais trouver à qui parler là bas, à bientôt !

        • xxFaustxx

          je me doute bien que tu le trouves pourri
          Goethe doit te passer bien haut au dessus de la tête ^^

    • magicnene

      c’est vraiment un gars bien ce blaise,carlo a mis du temps à se rendre compte de sa valeur mais maintenant il a une confiance aveugle en matuidi,il continue de le faire jouer alors que blaise a besoin de repos.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Nassimaa publié un new post."Simone "Paris est prêt à gagner la Ligue des Champions""
    5 minutes ago
    Flavien Casinia publié un new post."Belhanda «il y avait des discussions avec le Paris Saint-Germain»"
    11 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Matuidi : « J’ai une ligne de conduite »

    Joie Blaise MATUIDI <Club

    Blaise Matuidi est incontestablement le joueur parisien le plus régulier de ce premier tiers de saison. Depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, la progression de l’ancien Stéphanois n’a jamais cessé.

    Aujourd’hui, « P’tit Blaise » fait figure de titulaire indiscutable chez les Rouge et Bleu. « J’ai le sentiment de m’inscrire dans une continuité, même si la confiance accordée d’entrée par Carlo Ancelotti, lors de son arrivée, m’a beaucoup aidé mentalement. J’avais eu une grosse discussion avec lui fin janvier et ses mots m’avaient vraiment rassuré. Avant cet entretien, je ne savais pas s’il me connaissait ou s’il comptait sur moi. Après ce dialogue constructif, j’ai pu travailler dans la sérénité et donner le meilleur de moi-même », confie-t-il lors d’un entretien donné à 100% PSG. La concurrence régnant dans l’entrejeu francilien l’a poussé à se surpasser. « Au sein de l’effectif, à mon poste, il y a des joueurs expérimentés qui ont joué et gagné dans les plus grands clubs européens, comme Tiago (Motta) ou « Momo » (Sissoko). Moi, je viens de Saint-Étienne ! Par conséquent, j’ai dû m’accrocher et prouver mes qualités chaque jour en étant a 100%, voir même à 120. J’ai prit l’habitude de vivre les entraînements comme les matches, avec la même intensité dans mon investissement », indique le joueur d’origine angolaise, titularisé à douze reprises en championnat cette saison.

    A force de travailler, Matuidi a vu ses efforts être récompensés. « Il y a de la chance, mais elle se provoque. Quand je suis devenu pro, je n’étais pas le plus talentueux mais j’ai su saisir ma chance quand il le fallait. A chaque fois que mes entraîneurs m’ont donné la possibilité de m’exprimer, j’ai tout fait pour répondre a leurs attentes. C’est dans ses moments clés que j’ai fait la différence. J’en retire une certaine fierté. Les blessures conditionnent aussi l’évolution d’un joueur, que ce soit les nôtres ou celles des autres. La saison passée, ma blessure a la cuisse gauche début octobre m’avait stoppé net alors que je me sentais en pleine bourre. Cet été, c’est « Momo » et Thiago qui ont morflés. Ainsi va le football… L’important est de toujours rebondir », considère-t-il. Sur le terrain comme en dehors, le natif de Toulouse transpire la simplicité. « J’essaie juste de rester fidèle a ce que je suis. Mes valeurs sont pleines d’humilité, je souhaite qu’elles le restent. Ce sont elles qui font ma force. Dans la famille, que se soit mes parents et mes sœurs, on est tous comme çà. Papa a 22 ans, j’ai eu des responsabilités assez vite et j’ai cherché a les assumer au mieux. Je me suis fixé une ligne de conduite et je compte m’y tenir, car c’est aussi grâce a elle que j’irais au bout de mes rêves », assure l’international français, qui pourrait devenir l’un des leaders du vestiaire parisien, même s’il « n’aime pas trop prendre la parole en public ».

     

    By
    @
    OTER ?>