Restez connectés avec nous

Club

Matuidi le rappelle, « il n’est pas une machine »

Cette saison, Blaise Matuidi enchaîne les matches sans montrer le moindre signe de fatigue, que ce soit avec le PSG et l’équipe de France. Didier Deschamps s’inquiète un peu de voir le milieu de terrain parisien flancher physiquement et cela est tout à fait logique selon le principal intéressé.

« C’est normal, il est le sélectionneur et il a envie d’avoir ses joueurs au top. Il a la crainte d’avoir ses joueurs moins bien physiquement à cause de l’enchaînement des matches. A moi de gérer tout ça, d’alerter quand je suis un peu moins bien. Mais jusqu’à présent, je n’ai pas eu ce problème-là, tout se passe bien contrairement aux années précédentes, où je n’ai pas été épargné des petits pépins. Cette année, j’ai l’impression qu’à chaque fois que j’enchaîne les matches, je me sens bien. Après, y’a des moments où on se sent fatigués, on n’est pas des machines. Je ne suis pas quelqu’un qui sort beaucoup dans la vie, je suis jeune, j’ai une famille, je m’occupe de mes enfants. Cela me permet de me reposer. Puis il y a le staff du PSG qui m’accorde du temps dans la récupération. Il faut aussi bien s’alimenter, on est informés par rapport à ça. Donc on est bien et on peut enchaîner », a expliqué Matuidi pour France Info, avant d’évoquer les deux matches de éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 qui attend les Bleus face à la Géorgie et l’Espagne.

« Ces deux confrontations sont très importantes pour nous, je pense que les gens ont tendance à oublier le match de la Géorgie, a noté l’ancien Stéphanois. Il ne faut surtout pas l’oublier, ne pas le négliger, parce que c’est trois points en jeu, tout comme le match de l’Espagne. Pas plus, pas moins. On a envie de prendre le maximum de points dans ces deux confrontations. Ce ne sera pas les mêmes équipes mais l’enjeu est le même. Ces deux matches seront un tournant pour la suite de la compétition. On a envie d’aller au Brésil. L’Espagne, c’est toujours difficile, à l’image du FC Barcelone, une équipe qui aime bien garder le ballon, qui a une grande qualité technique. C’est la meilleure nation au monde actuellement, on le sait. Mais on peut les mettre en difficulté, on l’a vu au match aller. On sait qu’on a des qualités à faire valoir. La difficulté va être de bien défendre, l’Espagne est une nation qui a souvent le ballon, contre n’importe qui. Lorsqu’on aura le ballon, il faudra bien s’en servir et aller viter vers l’avant. Ils se découvrent beaucoup et on a ce qu’il faut en contre, avec des joueurs qui vont très vite vers l’avant. »





Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club