Restez connectés avec nous

Club

Matuidi : « Pastore est très heureux à Paris »

Avant la séance d’entraînement du jour, Blaise Matuidi s’est présenté en conférence de presse, au Camp des Loges. L’occasion pour le milieu de terrain de faire un petit bilan à demi-saison et de prendre la défense de Javier Pastore.

Après un mois de novembre compliqué, le PSG a repris du poil de la bête en retrouvant une place de leader du championnat. Matuidi ne vise pas forcément le titre de champion d’automne mais une victoire à Brest, vendredi soir, sera très importante pour l’équipe. « On réalise un bon début de saison, même si le mois de novembre a été difficile, c’est une habitude à Paris. On est repartis avec de bonnes intentions en décembre, on a obtenu de bons résultats, maintenant on veut bien finir et passer de très bonnes fêtes. Etre champion d’automne ? Oui, c’est un peu pourri, c’est anecdotique. On l’a été l’année dernière…Le plus important , c’est d’être premier en mai. On a envie de bien finir, on sera content si on gagne ce match, on ne pense pas à un mauvais résultat. Si on gagne, on sera en tête du championnat et on reviendra en confiance, a déclaré le milieu de terrain parisien, avant de s’exprimer sur ses performances individuelles. C’est vrai que je ne m’attendais pas forcément à jouer autant de matches, 27 je crois. Ca fait beaucoup en une demi-saison, mais je suis très heureux d’avoir pu les jouer, je profite de ces moments. Je travaille au quotidien pour satisfaire le staff, le club, ça se passe bien. Je suis content d’avoir franchi des paliers mais il ne faut pas que je m’arrête là, rien n’est acquis, la saison est longue et il me reste beaucoup d’étapes à franchir. J’espère être heureux en fin d’année en fêtant le titre, c’est le plus important pour moi. Mon apport offensif ? C’est grâce au fait de jouer avec des joueurs de classe mondiale, comme Zlatan, il m’offre trois buts sur les quatre, et la liberté que me donne le coach à me projeter vers l’avant, même si mon rôle est plus défensif dans le 4-4-2. Etre décisif, c’est une valeur ajoutée, c’était un domaine dans lequel il fallait que je progresse. J’espère que ça va continuer. »

Suite aux propos tenus par Javier Pastore dans la presse italienne, notamment les critiques envers la presse française, Matuidi a tenu à prendre la défense de son coéquipier argentin, même s’il n’a pas l’impression que les joueurs français du PSG soient protégés par les médias. « Non, je n’ai pas ce sentiment. Javier, on lui a peu tapé dessus et c’est dommage. On oublie souvent que c’est un jeune joueur, on parle beaucoup du prix de son transfert mais il n’a que 23 ans. Laissons-lui le temps de démontrer toute l’étendue de son talent. Dans une carrière, il y a des hauts et des bas, j’espère que les bas sont derrière lui et qu’il va continuer dans sa lancée, dans sa forme du moment. Les critiques sont toujours bonnes à prendre, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais. C’est ce qui fait avancer, je raisonne comme ça. En tout cas, il est très heureux à Paris, il est souriant dans le vestiaire, il rigole avec tout le monde. En plus, il essaie de parler un peu plus français, je parle français avec lui sur le terrain et en dehors. Il adore la ville de Paris et je le vois heureux sur le terrain », a assuré l’international français, afin de faire taire les rumeurs annonçant un Pastore peu épanoui à Paris.

Et d’ailleurs, c’est tout le groupe parisien qui semble soudé, contrairement à ce qu’il peut se dire dans la presse. « Vous le voyez sur le terrain, il n’y a pas de Français, d’Italiens, d’Espagnols, de Brésiliens….On joue tous avec le même objectif, c’est le football. Après, oui, il y a des affinités dans le vestiaire mais c’est normal, c’est pareil dans tous les clubs. Il y a une bonne entente, une bonne ambiance, tout se passe bien. On est heureux ensemble, déçus ensemble, on forme un groupe, une unité », a assuré Matuidi.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club