Club

Mauri : « Comme un vieux couple avec Carlo »

Publie le 10/09/2012 a 11:15



  • Très discret depuis son arrivée à Paris en janvier dernier, Giovanni Mauri, adjoint de Carlo Ancelotti et préparateur physique, a dévoilé sa philosophie de travail et expliqué sa relation spéciale avec l’entraîneur du PSG.

    Arrivé à Paris en provenance de Milan, Mauri compte évidemment se servir des méthodes utilisées en Italie, qui ont porté leurs fruits. « Il y a eu des résultats au Milan. On a joué trois finales de Ligue des champions en quelques années. Le propriétaire ici a une vision à 360° pour le club. Cette saison, l’équipe réserve et les jeunes travaillent, par exemple, comme les professionnels. Les sept préparateurs physiques attachés aux pros et aux jeunes échangent beaucoup. Chaque semaine, on se voit pour pallier les défaillances et trouver des solutions », a expliqué le préparateur physique italien, qui n’a pas été surpris par le niveau de la Ligue 1 et qui sait que les joueurs doivent être très costauds physiquement pour évoluer dans ce championnat. « J’ai vu beaucoup de matchs de Ligue 1 et j’ai entraîné beaucoup de Français dans ma carrière, comme Bravo ou Pedros à Parme. Les Français ou les joueurs opérant ici ont une grande puissance physique. Ce sont des athlètes très forts physiquement. Après, la difficulté, c’est d’être capable d’enchaîner toutes les semaines à ce niveau. (…) L’objectif principal afin d’améliorer les qualités des footballeurs est, selon moi, la souplesse. On n’en parle pas beaucoup, mais c’est plus déterminant que la puissance, la vitesse ou encore les capacités cardiaques. C’est la principale qualité que doit posséder un joueur. »

    Enfin, Giovanni Mauri s’est exprimé sur sa relation avec Carlo Ancelotti, qu’il connait très bien pour le côtoyer depuis de nombreuses années. « On est comme un vieux couple. On se connaît depuis seize ans. On se comprend sans se parler. Une confiance professionnelle s’est créée pendant toutes ces années. Mais aussi une amitié. Tous les jours passés avec Carlo, notre relation progresse. Nous avons la volonté de gagner chaque match. Je suis très curieux, on se ressemble. On aime la culture française, les cuisines française et italienne et les bons vins », a-t-il confié dans les colonnes du Parisien.

    Publie le 10/09/2012 a 11:15

    Mauri : « Comme un vieux couple avec Carlo »

    Très discret depuis son arrivée à Paris en janvier dernier, Giovanni Mauri, adjoint de Carlo Ancelotti et préparateur physique, a dévoilé sa philosophie de travail et expliqué sa relation spéciale avec l’entraîneur du PSG.

    Arrivé à Paris en provenance de Milan, Mauri compte évidemment se servir des méthodes utilisées en Italie, qui ont porté leurs fruits. « Il y a eu des résultats au Milan. On a joué trois finales de Ligue des champions en quelques années. Le propriétaire ici a une vision à 360° pour le club. Cette saison, l’équipe réserve et les jeunes travaillent, par exemple, comme les professionnels. Les sept préparateurs physiques attachés aux pros et aux jeunes échangent beaucoup. Chaque semaine, on se voit pour pallier les défaillances et trouver des solutions », a expliqué le préparateur physique italien, qui n’a pas été surpris par le niveau de la Ligue 1 et qui sait que les joueurs doivent être très costauds physiquement pour évoluer dans ce championnat. « J’ai vu beaucoup de matchs de Ligue 1 et j’ai entraîné beaucoup de Français dans ma carrière, comme Bravo ou Pedros à Parme. Les Français ou les joueurs opérant ici ont une grande puissance physique. Ce sont des athlètes très forts physiquement. Après, la difficulté, c’est d’être capable d’enchaîner toutes les semaines à ce niveau. (…) L’objectif principal afin d’améliorer les qualités des footballeurs est, selon moi, la souplesse. On n’en parle pas beaucoup, mais c’est plus déterminant que la puissance, la vitesse ou encore les capacités cardiaques. C’est la principale qualité que doit posséder un joueur. »

    Enfin, Giovanni Mauri s’est exprimé sur sa relation avec Carlo Ancelotti, qu’il connait très bien pour le côtoyer depuis de nombreuses années. « On est comme un vieux couple. On se connaît depuis seize ans. On se comprend sans se parler. Une confiance professionnelle s’est créée pendant toutes ces années. Mais aussi une amitié. Tous les jours passés avec Carlo, notre relation progresse. Nous avons la volonté de gagner chaque match. Je suis très curieux, on se ressemble. On aime la culture française, les cuisines française et italienne et les bons vins », a-t-il confié dans les colonnes du Parisien.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • PatrickMazzucotelliChellouf

      des gens très compétent dans notre club, c’est vraiment rassurant.
      allez messieurs faites nous une équipe de fous furieux capable d’enchainer les matchs et de détruire tout obstacle se trouvant sur notre chemin.
      Allez Paris

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Johana mis à jour un page"Politique de confidentialité"
    9 days ago
    Johana publié un new page."Politique de confidentialité"
    9 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Mauri : « Comme un vieux couple avec Carlo »

    <Club , Interviews

    Très discret depuis son arrivée à Paris en janvier dernier, Giovanni Mauri, adjoint de Carlo Ancelotti et préparateur physique, a dévoilé sa philosophie de travail et expliqué sa relation spéciale avec l’entraîneur du PSG.

    Arrivé à Paris en provenance de Milan, Mauri compte évidemment se servir des méthodes utilisées en Italie, qui ont porté leurs fruits. « Il y a eu des résultats au Milan. On a joué trois finales de Ligue des champions en quelques années. Le propriétaire ici a une vision à 360° pour le club. Cette saison, l’équipe réserve et les jeunes travaillent, par exemple, comme les professionnels. Les sept préparateurs physiques attachés aux pros et aux jeunes échangent beaucoup. Chaque semaine, on se voit pour pallier les défaillances et trouver des solutions », a expliqué le préparateur physique italien, qui n’a pas été surpris par le niveau de la Ligue 1 et qui sait que les joueurs doivent être très costauds physiquement pour évoluer dans ce championnat. « J’ai vu beaucoup de matchs de Ligue 1 et j’ai entraîné beaucoup de Français dans ma carrière, comme Bravo ou Pedros à Parme. Les Français ou les joueurs opérant ici ont une grande puissance physique. Ce sont des athlètes très forts physiquement. Après, la difficulté, c’est d’être capable d’enchaîner toutes les semaines à ce niveau. (…) L’objectif principal afin d’améliorer les qualités des footballeurs est, selon moi, la souplesse. On n’en parle pas beaucoup, mais c’est plus déterminant que la puissance, la vitesse ou encore les capacités cardiaques. C’est la principale qualité que doit posséder un joueur. »

    Enfin, Giovanni Mauri s’est exprimé sur sa relation avec Carlo Ancelotti, qu’il connait très bien pour le côtoyer depuis de nombreuses années. « On est comme un vieux couple. On se connaît depuis seize ans. On se comprend sans se parler. Une confiance professionnelle s’est créée pendant toutes ces années. Mais aussi une amitié. Tous les jours passés avec Carlo, notre relation progresse. Nous avons la volonté de gagner chaque match. Je suis très curieux, on se ressemble. On aime la culture française, les cuisines française et italienne et les bons vins », a-t-il confié dans les colonnes du Parisien.

    By
    @
    OTER ?>