Club

Mauri : « Nous ne sommes pas à 100% »

Publie le 20/03/2013 a 12:37



  • C’est une nouvelle semaine spéciale qui se déroule au Camp des Loges puisque Carlo Ancelotti est privé de neuf de ses joueurs, actuellement en sélection. Le staff technique du PSG va donc se servir de ce comité réduit pour prendre en charge indivduellement les joueurs, comme l’a expliqué Giovanni Mauri.

    « La seule chose qui change, c’est que nous n’avons qu’une dizaine de joueurs à disposition. Il est donc difficile de s’entraîner avec les mêmes méthodes que d’habitude, mais nous avons déjà rencontré plusieurs fois cette situation. On en profite donc pour travailler plus individuellement. Nous faisons aussi très attention au repos, car cela à une place très importante dans le planning de travail. Ce sont des moments où il faut recharger les batteries.  A l’heure actuelle nous ne sommes pas à 100%. Mais nous espérons être prêts dans les prochaines semaines, a expliqué le superviseur du Projet Performance et préparateur physique du PSG, qui sait que l’équipe va débuter une période charnière de la saison après la trêve internationale. On va effectivement attaquer quatre semaines de compétition avec une rencontre tous les trois jours. Ce n’est pas facile, parce que toutes les compétitions sont importantes pour nous. On va devoir enchaîner plusieurs déplacements en avion, et on doit aussi prendre cela en compte dans notre planning de travail. Ce n’est vraiment pas facile à gérer. On le voit d’ailleurs chez certaines équipes, en France ou en Europe, qui ne sont pas habituées à gérer ces enchaînements. Cela a des répercussions sur leurs résultats. »

    Publie le 20/03/2013 a 12:37

    Mauri : « Nous ne sommes pas à 100% »

    C’est une nouvelle semaine spéciale qui se déroule au Camp des Loges puisque Carlo Ancelotti est privé de neuf de ses joueurs, actuellement en sélection. Le staff technique du PSG va donc se servir de ce comité réduit pour prendre en charge indivduellement les joueurs, comme l’a expliqué Giovanni Mauri.

    « La seule chose qui change, c’est que nous n’avons qu’une dizaine de joueurs à disposition. Il est donc difficile de s’entraîner avec les mêmes méthodes que d’habitude, mais nous avons déjà rencontré plusieurs fois cette situation. On en profite donc pour travailler plus individuellement. Nous faisons aussi très attention au repos, car cela à une place très importante dans le planning de travail. Ce sont des moments où il faut recharger les batteries.  A l’heure actuelle nous ne sommes pas à 100%. Mais nous espérons être prêts dans les prochaines semaines, a expliqué le superviseur du Projet Performance et préparateur physique du PSG, qui sait que l’équipe va débuter une période charnière de la saison après la trêve internationale. On va effectivement attaquer quatre semaines de compétition avec une rencontre tous les trois jours. Ce n’est pas facile, parce que toutes les compétitions sont importantes pour nous. On va devoir enchaîner plusieurs déplacements en avion, et on doit aussi prendre cela en compte dans notre planning de travail. Ce n’est vraiment pas facile à gérer. On le voit d’ailleurs chez certaines équipes, en France ou en Europe, qui ne sont pas habituées à gérer ces enchaînements. Cela a des répercussions sur leurs résultats. »




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Ouai enfin on a des joueurs qui ne jouent JAMAIS (Camara, Armand , Menèz , Gameiro) il serait temps de les utiliser ! Et puis on voudrait bien savoir pourquoi nos joueurs sont autant et si souvent blessés !!

    2. SEB79 on 20 mars 2013 at 14:09 said:

      Tu ferais bien de profiter de cette trêve international pour te remettre en question parce que si on a autant de blessés tu y es pour beaucoup! Au temps de problèmes musculaires c’est pas normal. Je pense qu’il doit insister sur le travail de fond et ferais mieux de repenser ses méthodes de travail!

    3. Slash1276 on 20 mars 2013 at 13:39 said:

      Oui il nous faut Motta pour la C1 c’est impératif…

      • 1.christiannie on 20 mars 2013 at 15:11 said:

        S’il n’est pas suffisament solide pour jouer sans casser au premier choc, il vaut mieux l’envoyer quelques temps au QATAR pour se refaire une santé et oublier les deux prochains mois

    4. magicraï on 20 mars 2013 at 12:55 said:

      Met nous motta sur pied ca serait bien

    5. Jusdete91 on 20 mars 2013 at 12:51 said:

      Fait le maxi l’ ami pour que nos joueurs soient en super forme pour attaquer ses 4 semaines. Nous devons etre au top.
      Allez Paris.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Mauri : « Nous ne sommes pas à 100% »

    <Club , Interviews , Une

    C’est une nouvelle semaine spéciale qui se déroule au Camp des Loges puisque Carlo Ancelotti est privé de neuf de ses joueurs, actuellement en sélection. Le staff technique du PSG va donc se servir de ce comité réduit pour prendre en charge indivduellement les joueurs, comme l’a expliqué Giovanni Mauri.

    « La seule chose qui change, c’est que nous n’avons qu’une dizaine de joueurs à disposition. Il est donc difficile de s’entraîner avec les mêmes méthodes que d’habitude, mais nous avons déjà rencontré plusieurs fois cette situation. On en profite donc pour travailler plus individuellement. Nous faisons aussi très attention au repos, car cela à une place très importante dans le planning de travail. Ce sont des moments où il faut recharger les batteries.  A l’heure actuelle nous ne sommes pas à 100%. Mais nous espérons être prêts dans les prochaines semaines, a expliqué le superviseur du Projet Performance et préparateur physique du PSG, qui sait que l’équipe va débuter une période charnière de la saison après la trêve internationale. On va effectivement attaquer quatre semaines de compétition avec une rencontre tous les trois jours. Ce n’est pas facile, parce que toutes les compétitions sont importantes pour nous. On va devoir enchaîner plusieurs déplacements en avion, et on doit aussi prendre cela en compte dans notre planning de travail. Ce n’est vraiment pas facile à gérer. On le voit d’ailleurs chez certaines équipes, en France ou en Europe, qui ne sont pas habituées à gérer ces enchaînements. Cela a des répercussions sur leurs résultats. »

    By
    @
    OTER ?>