Restez connectés avec nous
Pierre Ménès : Ibrahimovic, avant le critiquer "essayez simplement d’avoir au moins 10% de son talent"

Autour du PSG

Ménès : «Gilbert Montagné ferait l’affaire»

Après avoir appris l’éviction d’Antoine Kombouaré, Pierre Ménès s’est lâché sur son blog en évoquant tous les sujets qui entourent cet évènement, avec en particulier les choix des propriétaires qataris, les mérites de Kombouaré et l’arrivée de Carlo Ancelotti.

« Antoine Kombouaré n’est plus l’entraîneur du PSG. Comme tout le monde, vous avez appris cette nouvelle aujourd’hui sur le Web. A Canal, on avait cette info depuis quelques jours et on savait que ce match du PSG à Geoffroy-Guichard serait le dernier sur le banc parisien pour le technicien kanak. De là à imaginer qu’il serait remercié dès le lendemain matin, il y avait un pas. Un pas que les dirigeants du club ont franchi sans état d’âme. Comme je le disais déjà dans mon dernier post, son bilan chiffré depuis le début de la saison est impeccable. Champion d’automne avec 40 points – dont 3 d’avance sur le deuxième – et la meilleure défense du championnat. Honnêtement, avec un effectif renouvelé à 50 %, neuf arrivées dont certaines très tardives et une pression multipliée par dix, je trouve qu’il s’en est vraiment bien sorti. Après, sur le plan du jeu c’est autre chose », a expliqué le consultant de Canal+, avant de revenir en détails sur le parcours d’Antoine Kombouaré depuis deux ans et demi.

« On pourra toujours lui reprocher, sans pour autant dédouaner totalement les joueurs concernés, de ne pas avoir optimisé le rendement de certains éléments offensifs, comme Pastore ou Gameiro. Mais il faut du temps pour donner une identité de jeu à une équipe et Antoine n’en a jamais eu. D’un point de vue « gestion d’effectif », rien à dire. Malgré les égos hypertrophiés de certains, aucun conflit notable n’est venu ternir l’ambiance générale. A mi-parcours, on peut donc affirmer que sa mission était parfaitement remplie. Une performance d’autant plus méritante que ce qu’il a vécu depuis le mois d’août confine pour moi au harcèlement moral. Malgré les rumeurs et les tentatives de déstabilisation, il est resté calme, classe et digne. De toute façon, quiconque a déjà croisé Kombouaré sait que c’est un type bien, juste et droit. Au-delà des performances de son équipe, c’est aussi grâce à ça qu’il sort grandi de cette expérience. (…) Quant au bilan chiffré de ses deux ans et demi à Paris, il parle pour lui : une Coupe de France, une finale, une quatrième place en L1 l’an passé – qui se serait sans doute transformée en 3e place avec un vrai gardien -, le tout avec une équipe version Colony Capital assez moyenne. C’est mieux qu’honorable. Je souhaite donc bonne chance à son successeur, qui sera selon toute vraisemblance Carlo Ancelotti puisque tout le staff d’AK va être viré et que Rijkaard n’en a pas, contrairement à l’Italien.»

Si Carlo Ancelotti est un entraîneur renommé, Pierre Ménès estime que n’importe quel entraîneur pourra faire du bon boulot si le PSG se met à recruter du lourd pendant le prochain mercato hivernal. « L’ancien coach de la Juve, du Milan et de Chelsea va donc débarquer avec tout son petit monde. Si vous ajoutez là-dessus un Tevez et un Kolo Touré (par exemple), il est bien évident que ça ne va pas être très compliqué d’être champion. Avec un effectif pareil, même Gilbert Montagné ferait l’affaire. Maintenant il y a aussi l’arrivée de Beckham et là, j’avoue que suis assez dubitatif. Pour toucher 800 000 euros par mois et faire joli en slip Armani sur les affiches, pas de problème. Pour le terrain, wait and see. Au final, l’impression qui ressort de ces six derniers mois, c’est un certain manque de savoir-vivre et une méconnaissance des choses du foot inquiétants pour la suite. Avec des millions, on peut tout acheter. Tout sauf l’âme d’un club. Je n’ai pas aimé la sortie médiatique anti-Parc des Princes de Leonardo. Ce qui est bien, c’est qu’il va maintenant se retrouver en première ligne. Quand on se comporte de cette façon le châtiment n’est jamais loin. D’un autre côté, s’il y avait une justice immanente dans le foot, ça se saurait, a indiqué le journaliste sportif, qui ne plaint pas non plus Antoine Kombouaré, qui va partir la tête haute et toucher une indemnité de licenciement d’environ 3M€. Voilà, on ne va pas non plus pleurer sur le sort de Kombouaré, qui avait eu la bonne idée de faire prolonger son contrat par Robin Leproux. Les Qataris ne vont certainement pas batailler, du coup AK va partir avec un gros chèque et pouvoir faire de beaux cadeaux de Noël à ses enfants. Mais dans l’esprit, cette manière de faire déplaît à beaucoup de monde. Dépenser beaucoup d’argent, ce n’est pas choquant. Mais le faire sans classe ni finesse, ça peut vraiment l’être..

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG