Restez connectés avec nous
Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1

Club

Ménès : « Le PSG a fait rire la France entière »

Pierre Ménès a analysé l’élimination du PSG par Evian Thonon-Gaillard hier soir en Coupe de France. Et le journaliste sportif ne s’est évidemment pas montré tendre avec les Parisiens.

« Il y a une semaine, le PSG enchantait l’Europe à Barcelone. Hier soir, il a fait rire la France entière à Annecy. Oui, Paris s’est fait très logiquement sortir de la Coupe de France par une équipe d’Evian qui a su mettre les ingrédients nécessaires pour gagner un match : de l’engagement, de la concentration, de la solidarité, de l’envie. Soit à peu près tout ce que le PSG a été incapable de montrer. Le club de la capitale est supposé avoir des stars. Hier soir, il avait surtout des starlettes. Et je reste pantois quant à la prestation d’Ibra, de Ménez et de quelques autres. Ce manque d’humilité, cet insupportable concours de talonnades… Paris a été en-dessous de tout et a été puni, ce qui permet quand même au club de réaliser un joli grand chelem : éliminé en quart de finale dans toutes les Coupes cette saison ! Les Parisiens avaient pourtant ouvert le score sur un très joli but de Pastore, mais se sont fait rejoindre juste avant la pause grâce à un but assez chanceux de Khlifa, la frappe ratée de Sagbo se transformant en improbable passe décisive. Malgré tout, le PSG avait encore 45 minutes – plus les prolongations – pour faire la différence et il a été incapable de le faire, avec en bonus l’expulsion de Motta, qui est un bon voire un très bon joueur mais qui reste un mec beaucoup trop violent sur un terrain. Mais là, c’est aussi le coaching d’Ancelotti qui est en cause. Le premier à avoir manqué de respect pour Evian hier soir, c’est bien lui. Franchement, aligner Motta et Beckham au milieu, ce n’est pas sérieux. Mis à part son ouverture vers Jallet sur le but parisien, l’Anglais était à la rue et ne bougeait même pas quand l’adversaire passait à deux mètres de lui. Et à la fin du temps réglementaire, quand Ancelotti a demandé à Motta s’il voulait sortir, l’Italien lui a répondu « non ». Mais il ne fallait pas lui demander son avis ! C’est sûr, c’est plus facile de sortir Gameiro… C’est vraiment dommage de gâcher la bonne impression laissée à Barcelone par une prestation aussi pitoyable. Last but not least, Paris a joué deux heures et dimanche face à Nice, ça va peut-être se voir et ça risque d’être coton pour les Franciliens. Ce le sera aussi pour les Hauts-Savoyards, qui viennent d’alourdir agréablement leur calendrier avant de jouer un match très important ce week-end à Nancy. Maintenant, vu la dose d’euphorie qu’ils viennent de s’injecter… », a écrit le consultant du CFC sur son blog.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club