Club

Menes : « Le PSG a prouvé quelque chose hier soir »

Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1
Publie le 03/04/2013 a 10:43



  • Sur son blog, Pierre Ménès a analysé le match nul obtenu par le PSG face au FC Barcelone (2-2). Le consultant du CFC estime que la qualification sera compliquée mais il a apprécié pla prestations des Parisiens.

    « Ce PSG-Barça était plus qu’un test pour Paris. A l’arrivée, et même si c’était vraiment in extremis, c’est un test réussi. D’abord parce que le PSG n’est pas mort avant le match retour, ce qui est une vraie performance. Et puis, bien au-delà du résultat, comme l’a dit Leonardo – pour une fois que je suis d’accord avec lui – le PSG a prouvé quelque chose hier soir. Car la planche à billets qui tourne sans limite, ça ne suffit pas. Certes, Manchester City a été champion d’Angleterre la saison dernière, mais n’est pas sorti des poules de LDC deux années de suite. Et que dire de Chelsea, qui a mis des années avant de gagner la Ligue des Champions ? Là, pour sa première année en Ligue des Champions, Paris a fait un très beau 2-2 contre une équipe du Barça pas toujours transcendante, mais qui reste diabolique devant. Ca pouvait même être une vraie déception pour les Parisiens de rentrer aux vestiaires en étant menés, parce que les meilleures occasions ont été parisiennes. Entre le poteau de Lavezzi – ou de Busquets, difficile de savoir -, le tir du gauche trop croisé et le coup-franc de Zlatan détourné par Valdes, on a vu un bon Paris, convaincant, qui n’avait certes pas la possession de balle, mais qui avait suffisamment de joueurs offensifs pour créer le danger. Et puis tout s’est un peu effondré sur une action où la défense parisienne n’est pas très attentive, mais en même temps, combien y a-t-il de joueurs sur la planète pour faire cette passe de l’extérieur du pied ? Une espèce de sortie de bunker de golf toute raide qui se transforme en passe sublime et décisive pour Messi, qui rate rarement ce genre d’occasion sur son pied gauche. Evidemment, ce but a fait très mal moralement aux Parisiens, en particulier à Beckham. La titularisation de l’Anglais était la surprise du chef au départ, Ancelotti ayant visiblement misé sur son calme, son expérience et son jeu long pour déstabiliser le Barça. Sauf qu’à la mi-temps, le Spice Boy avait tout donné sur le plan physique. A la reprise, malgré la sortie de Messi sur blessure, le PSG a été sevré de ballons jusqu’à l’entrée de Verratti qui a apporté un nouveau souffle aux Parisiens, qui ont égalisé sur un but de Zlatan entaché d’un hors-jeu. Derrière, il y a eu ce pénalty qu’Ancelotti conteste, ce qui m’énerve un peu. Parce qu’on ne l’a pas entendu sur le péno obtenu par Lavezzi à Saint-Etienne, un peu dans la même position, d’autant que celui-ci est encore plus flagrant. Et puis au moment où tout le monde se disait que ce quart de finale était plié dès l’aller, il y a eu cette action où le Barça est quand même très laxiste, avec cette remise d’Ibra pour la reprise de Matuidi légèrement détournée qui finit au fond grâce à une faute de main de Valdes. Mais bon, à l’arrivée, le match nul est mérité pour le PSG, qui a été à la hauteur d’un Barça vraiment très perfectible. Au final, ça reste une belle soirée pour Paris, d’autant qu’au retour dans huit jours, Messi risque d’être absent et Mascherano le sera à coup sûr. Matuidi également. De toute façon, il faudra gagner au Camp Nou, ce qui est hautement improbable. Mais pas impossible », a jugé le journaliste sportif.

    Publie le 03/04/2013 a 10:43

    Menes : « Le PSG a prouvé quelque chose hier soir »

    Sur son blog, Pierre Ménès a analysé le match nul obtenu par le PSG face au FC Barcelone (2-2). Le consultant du CFC estime que la qualification sera compliquée mais il a apprécié pla prestations des Parisiens.

    « Ce PSG-Barça était plus qu’un test pour Paris. A l’arrivée, et même si c’était vraiment in extremis, c’est un test réussi. D’abord parce que le PSG n’est pas mort avant le match retour, ce qui est une vraie performance. Et puis, bien au-delà du résultat, comme l’a dit Leonardo – pour une fois que je suis d’accord avec lui – le PSG a prouvé quelque chose hier soir. Car la planche à billets qui tourne sans limite, ça ne suffit pas. Certes, Manchester City a été champion d’Angleterre la saison dernière, mais n’est pas sorti des poules de LDC deux années de suite. Et que dire de Chelsea, qui a mis des années avant de gagner la Ligue des Champions ? Là, pour sa première année en Ligue des Champions, Paris a fait un très beau 2-2 contre une équipe du Barça pas toujours transcendante, mais qui reste diabolique devant. Ca pouvait même être une vraie déception pour les Parisiens de rentrer aux vestiaires en étant menés, parce que les meilleures occasions ont été parisiennes. Entre le poteau de Lavezzi – ou de Busquets, difficile de savoir -, le tir du gauche trop croisé et le coup-franc de Zlatan détourné par Valdes, on a vu un bon Paris, convaincant, qui n’avait certes pas la possession de balle, mais qui avait suffisamment de joueurs offensifs pour créer le danger. Et puis tout s’est un peu effondré sur une action où la défense parisienne n’est pas très attentive, mais en même temps, combien y a-t-il de joueurs sur la planète pour faire cette passe de l’extérieur du pied ? Une espèce de sortie de bunker de golf toute raide qui se transforme en passe sublime et décisive pour Messi, qui rate rarement ce genre d’occasion sur son pied gauche. Evidemment, ce but a fait très mal moralement aux Parisiens, en particulier à Beckham. La titularisation de l’Anglais était la surprise du chef au départ, Ancelotti ayant visiblement misé sur son calme, son expérience et son jeu long pour déstabiliser le Barça. Sauf qu’à la mi-temps, le Spice Boy avait tout donné sur le plan physique. A la reprise, malgré la sortie de Messi sur blessure, le PSG a été sevré de ballons jusqu’à l’entrée de Verratti qui a apporté un nouveau souffle aux Parisiens, qui ont égalisé sur un but de Zlatan entaché d’un hors-jeu. Derrière, il y a eu ce pénalty qu’Ancelotti conteste, ce qui m’énerve un peu. Parce qu’on ne l’a pas entendu sur le péno obtenu par Lavezzi à Saint-Etienne, un peu dans la même position, d’autant que celui-ci est encore plus flagrant. Et puis au moment où tout le monde se disait que ce quart de finale était plié dès l’aller, il y a eu cette action où le Barça est quand même très laxiste, avec cette remise d’Ibra pour la reprise de Matuidi légèrement détournée qui finit au fond grâce à une faute de main de Valdes. Mais bon, à l’arrivée, le match nul est mérité pour le PSG, qui a été à la hauteur d’un Barça vraiment très perfectible. Au final, ça reste une belle soirée pour Paris, d’autant qu’au retour dans huit jours, Messi risque d’être absent et Mascherano le sera à coup sûr. Matuidi également. De toute façon, il faudra gagner au Camp Nou, ce qui est hautement improbable. Mais pas impossible », a jugé le journaliste sportif.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Les pseudos analystes devraient se poser 5 minutes et faire une comparaison . City et le PSG .

      D’un coté , City : Le club qui a recu prés de 400M pour gagner 1 titre en 4 ans et s’est fait éliminé de la C1 en finissant 3ème puis 4ème . Un club sans histoire qui entasse 42 joueurs et n’a toujours aucun fond de jeu . L’archétype même du club créer qu’avec du fric et qui ne réussit pas .

      De l’autre , le PSG : Un club avec un grand passé Européen, le club de la capitale, Paris qui est connue et reconnue à travers le monde .Un investissement d’environ 200M en 2 ans qui créé un énorme engouement populaire à travers la planète . 1er de son championnat, du beau jeu qui se met en place . Un retour en LdC 6ans plus tard , en 1/4 de finale avec quasi les meilleures stats , 9 matchs pour 1 défaite dont 1 nul contre le Barça dont on dit qu’il est le top du top au monde , arraché avec le coeur et les tripes jusqu’à la dernière seconde par un joueur qui au départ était méconnu et qui a fait son nid ; Blaise Matuidi , pourtant pas bling bling .

      Alors comment peut-on encore dire ou penser que le PSG est un club de fric, de mercenaire , ou quoi que se soit d’autre ? C’est impensable !!!

    • footcrix

      A noter aussi que Manchester city a gagner le championnat mais pas au début. Ce qui montre vraiment qu’on est pas si mal embarqués là où nous sommes et que l’argent ne fait pas tout.

    • ecthelion2

      ce qui est marrant de la part des spécialistes c est qu ils disent tout et son contraire , par exemple menes avant le match il disait que pour paris c était déjà plié limite ça ne servais a rien de le jouer ce match enfin bref pour évité de passer pour des girouettes il devrait donner leur analyse juste après les match mais jamais avant par ce que franchement ils son ridicule

      • footcrix

        A force on fini par ne plus le souligner sinon toute les semaines on se repète lol.

        • ecthelion2

          oui mais c est saoulant car ce son des discours d amateur et le pire c est que parmi eux il y a des anciens joueurs donc il savent très bien que dans le football rien n est jamais gagner d avance

    • parisien28

      il faut qu’on retouve notre lavezzi,il est un peu dans le mou en ce moment…

      • magnolia

        le poteau là complétement plombé, il était trop frustré.

        • Pedromagico

          La fatigue l’a plombé oui, le poteau je pense pas car après il a continué à être dangereux pendant 25 min

          • magnolia

            un peu les deux je pense, mais seul lui le sait.

          • Il avait clairement la tête dans le seau après cette occasion, il a tenté de réagir mais en vain puis il a laissé tomber . Après y’à aussi de la fatigue bien sûr . Vivement la fin de saison ^^ .

        • ecthelion2

          salut magnolia je pense que lavezzi accuse le coup physiquement

    • Wlad79

      Je pense que le PSG doit mettre plus d’engagement physique au camp nou. Quand nous avons commencé à leur rentrer dedans en fin de match, ils étaient perdus…A l’instar de T. Silva qui a montré sa puissance physique aux défenseurs du Barça.

      Je pense qu’ils sont pas habitué à ce que leur adversaire leur monte dessus physiquement et ils ont montré beaucoup de fébrilité mentale à la fin du match.

      • Le problème c’est qu’on ne peut pas jouer comme ça pendant 90 minutes . Les mecs font tourner le ballon en permanence, et foncer tête baissée, ça dépense énormément d’énergie et ça créé des ouvertures donc pas la bonne stratégie . Le mieux c’est comme ils ont fait ,rester bien en place, en bloc et attendre l’offensive puis les bloquer. La preuve que ça a fonctionné , ils n’ont marqué aucun but dans le jeu , celui de Messi c’est dû à une passe d’extra-terrestre et Jallet qui a foiré son placement , sinon ils n’ont rien fait .

    • Thierry17

      Le titre de son analyse dit tout, oui le psg a prouvé que c’était une équipe, une vraie et non seulement une addition d’individualités. Les joueurs ont effectivement prouvé que Léo avait raison, notre équipe est plus construite pour jouer la ligue des champions que des matchs contre Reims, Sochaux ou Nice sur des terrain pourris où il est plus question de bagarre de chiffonniers que de football de haut niveau!
      Hier j’espérais que le Phoenix parisien renaisse de ses cendre après 19 ans de sommeil et il a ressuscité hier parce que même si le Barça a eu le monopole du ballon, où son les sauvetage de Sirigu, pas une seule parade exceptionnelle à réalisé quand de l’autre côté, nous avons touché le poteau et obligé Valdes à 5_6 interventions de classe!
      Comme le disait Nasser, il y a à l’intérieur du club un esprit, une âme, un club, une famille et je pense que hier nous en avons vu les premiers effets.
      Je pense que nous pouvons nous qualifié et je vois bien une victoire du psg 2-1 ou 3-2.
      J’y crois et j’y croirai encore plus si Messi doit être absent! Nous avons toujours bien réussi en Espagne et nous adorons les équipe qui attaque à 11 comme le barça parce qu’avec le vitesse des Lavezzi,Lucas et la force d’Ibra sans compter notre supériorité sur coup de pied arrêtés, nous avons de solides arguments à faire valoir à Barcelone.

    • Slash1276

      Et dire que pour d’autres « analystes » le Barça s’est fait limite voler….
      Mais la LDC c’est ça!!! C’est comme en coupe du monde, il y aura toujours des trucs un peu litigieux…donc faut arrêter de chialer et le match nul est mérité quand même! Le foot est un sport de combat même à la dernière seconde, donc quoi qu’on en dise…tout est logique!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    2 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    10 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Menes : « Le PSG a prouvé quelque chose hier soir »

    Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1 <Club , LDC

    Sur son blog, Pierre Ménès a analysé le match nul obtenu par le PSG face au FC Barcelone (2-2). Le consultant du CFC estime que la qualification sera compliquée mais il a apprécié pla prestations des Parisiens.

    « Ce PSG-Barça était plus qu’un test pour Paris. A l’arrivée, et même si c’était vraiment in extremis, c’est un test réussi. D’abord parce que le PSG n’est pas mort avant le match retour, ce qui est une vraie performance. Et puis, bien au-delà du résultat, comme l’a dit Leonardo – pour une fois que je suis d’accord avec lui – le PSG a prouvé quelque chose hier soir. Car la planche à billets qui tourne sans limite, ça ne suffit pas. Certes, Manchester City a été champion d’Angleterre la saison dernière, mais n’est pas sorti des poules de LDC deux années de suite. Et que dire de Chelsea, qui a mis des années avant de gagner la Ligue des Champions ? Là, pour sa première année en Ligue des Champions, Paris a fait un très beau 2-2 contre une équipe du Barça pas toujours transcendante, mais qui reste diabolique devant. Ca pouvait même être une vraie déception pour les Parisiens de rentrer aux vestiaires en étant menés, parce que les meilleures occasions ont été parisiennes. Entre le poteau de Lavezzi – ou de Busquets, difficile de savoir -, le tir du gauche trop croisé et le coup-franc de Zlatan détourné par Valdes, on a vu un bon Paris, convaincant, qui n’avait certes pas la possession de balle, mais qui avait suffisamment de joueurs offensifs pour créer le danger. Et puis tout s’est un peu effondré sur une action où la défense parisienne n’est pas très attentive, mais en même temps, combien y a-t-il de joueurs sur la planète pour faire cette passe de l’extérieur du pied ? Une espèce de sortie de bunker de golf toute raide qui se transforme en passe sublime et décisive pour Messi, qui rate rarement ce genre d’occasion sur son pied gauche. Evidemment, ce but a fait très mal moralement aux Parisiens, en particulier à Beckham. La titularisation de l’Anglais était la surprise du chef au départ, Ancelotti ayant visiblement misé sur son calme, son expérience et son jeu long pour déstabiliser le Barça. Sauf qu’à la mi-temps, le Spice Boy avait tout donné sur le plan physique. A la reprise, malgré la sortie de Messi sur blessure, le PSG a été sevré de ballons jusqu’à l’entrée de Verratti qui a apporté un nouveau souffle aux Parisiens, qui ont égalisé sur un but de Zlatan entaché d’un hors-jeu. Derrière, il y a eu ce pénalty qu’Ancelotti conteste, ce qui m’énerve un peu. Parce qu’on ne l’a pas entendu sur le péno obtenu par Lavezzi à Saint-Etienne, un peu dans la même position, d’autant que celui-ci est encore plus flagrant. Et puis au moment où tout le monde se disait que ce quart de finale était plié dès l’aller, il y a eu cette action où le Barça est quand même très laxiste, avec cette remise d’Ibra pour la reprise de Matuidi légèrement détournée qui finit au fond grâce à une faute de main de Valdes. Mais bon, à l’arrivée, le match nul est mérité pour le PSG, qui a été à la hauteur d’un Barça vraiment très perfectible. Au final, ça reste une belle soirée pour Paris, d’autant qu’au retour dans huit jours, Messi risque d’être absent et Mascherano le sera à coup sûr. Matuidi également. De toute façon, il faudra gagner au Camp Nou, ce qui est hautement improbable. Mais pas impossible », a jugé le journaliste sportif.

    By
    @
    OTER ?>