Club

Ménès : « Les Parisiens m’ont épaté »

Publie le 11/04/2013 a 10:12



  • Comme tout le monde, Pierre Ménès a été impressionné par la prestation du PSG mercredi soir face au FC Barcelone. Le consultant du CFC a été totalement séduit par les Parisiens, qui ont montré qu’ils formaient une véritable équipe et qu’ils pouvaient rivaliser avec les plus grands.

    « Pour être tout à fait honnête, je n’aurais pas misé un kopeck sur le PSG avant ce quart de finale retour face au Barça. Mais hier soir, les Parisiens m’ont épaté. Ils ont été qualifiés pendant 20 minutes et ont filé une trouille bleue au Barça. Et surtout ils ont dominé la rencontre, en se procurant les meilleures occasions, notamment au cours d’une première mi-temps qui aurait été parfaite si Paris avait transformé l’une de ses nombreuses occasions. On s’était interrogé toute la journée sur la composition du milieu parisien en l’absence de Matuidi. Titularisé alors qu’il n’avait pas joué depuis le match retour face à Valence, Thiago Motta a pourtant été impeccable. A côté de lui, Verratti a fait un grand match : concentré, technique et en ayant gommé les gestes de mauvaise humeur qu’on voit régulièrement en Ligue 1. Et devant, Lucas a montré qu’il sera très vite et à n’en pas douter l’une des grandes stars du foot mondial. Paris a non seulement obligé Barcelone à défendre, mais l’a aussi poussé à déjouer. Après, je pense souvent à ceux qui disent que sans le Barça, Messi ne serait rien. On a surtout vu que sans Messi, le Barça n’est pas la même équipe. L’argentin ne serait certainement pas rentré si son compatriote Pastore n’avait pas ouvert le score à l’issue d’un joli échange avec Ibrahimovic. A partir de là, il fallait que Leo sauve la patrie. Il l’a fait. Son entrée a transfiguré le Barça. C’est lui qui construit le but avec cette passe vers Villa qui remet en retrait sur Pedro. Après avoir tué l’équipe de France, l’attaquant catalan a tué le PSG. Alors la Coupe d’Europe s’arrête là pour Paris, mais sans avoir perdu en deux matchs face au Barça, ce qui est déjà une sacrée performance pour une équipe qui n’existait pas il y a 20 mois. Ce PSG est peut-être bâti à coups de millions, mais il a montré ce soir qu’il avait du talent et une âme. A part les plus rageux d’entre nous, Paris a certainement gagné beaucoup de coeurs hier soir en France. Quand on voit le match d’hier soir, on n’a qu’une hâte : se retrouver très vite en septembre pour la prochaine saison de Ligue des Champions, avec un PSG sans doute encore plus fort et je l’espère toujours aussi séduisant. Voilà, comme prévu les demi-finales réunissent deux clubs espagnols et deux clubs allemands. En espérant que le tirage au sort nous réservera des matchs croisés et pas les duels fratricides Barça-Real et Bayern-Dortmund. Sur ce que j’ai vu des quarts de finale, c’est tout juste si le Barça n’est pas l’équipe la plus faible des quatre. Après, le facteur X de cette équipe – et ce n’est pas une nouveauté – c’est Messi. Malheureusement, le PSG en a eu la confirmation hier soir… », a analysé le journaliste sportif sur son blog.

    Publie le 11/04/2013 a 10:12

    Ménès : « Les Parisiens m’ont épaté »

    Comme tout le monde, Pierre Ménès a été impressionné par la prestation du PSG mercredi soir face au FC Barcelone. Le consultant du CFC a été totalement séduit par les Parisiens, qui ont montré qu’ils formaient une véritable équipe et qu’ils pouvaient rivaliser avec les plus grands.

    « Pour être tout à fait honnête, je n’aurais pas misé un kopeck sur le PSG avant ce quart de finale retour face au Barça. Mais hier soir, les Parisiens m’ont épaté. Ils ont été qualifiés pendant 20 minutes et ont filé une trouille bleue au Barça. Et surtout ils ont dominé la rencontre, en se procurant les meilleures occasions, notamment au cours d’une première mi-temps qui aurait été parfaite si Paris avait transformé l’une de ses nombreuses occasions. On s’était interrogé toute la journée sur la composition du milieu parisien en l’absence de Matuidi. Titularisé alors qu’il n’avait pas joué depuis le match retour face à Valence, Thiago Motta a pourtant été impeccable. A côté de lui, Verratti a fait un grand match : concentré, technique et en ayant gommé les gestes de mauvaise humeur qu’on voit régulièrement en Ligue 1. Et devant, Lucas a montré qu’il sera très vite et à n’en pas douter l’une des grandes stars du foot mondial. Paris a non seulement obligé Barcelone à défendre, mais l’a aussi poussé à déjouer. Après, je pense souvent à ceux qui disent que sans le Barça, Messi ne serait rien. On a surtout vu que sans Messi, le Barça n’est pas la même équipe. L’argentin ne serait certainement pas rentré si son compatriote Pastore n’avait pas ouvert le score à l’issue d’un joli échange avec Ibrahimovic. A partir de là, il fallait que Leo sauve la patrie. Il l’a fait. Son entrée a transfiguré le Barça. C’est lui qui construit le but avec cette passe vers Villa qui remet en retrait sur Pedro. Après avoir tué l’équipe de France, l’attaquant catalan a tué le PSG. Alors la Coupe d’Europe s’arrête là pour Paris, mais sans avoir perdu en deux matchs face au Barça, ce qui est déjà une sacrée performance pour une équipe qui n’existait pas il y a 20 mois. Ce PSG est peut-être bâti à coups de millions, mais il a montré ce soir qu’il avait du talent et une âme. A part les plus rageux d’entre nous, Paris a certainement gagné beaucoup de coeurs hier soir en France. Quand on voit le match d’hier soir, on n’a qu’une hâte : se retrouver très vite en septembre pour la prochaine saison de Ligue des Champions, avec un PSG sans doute encore plus fort et je l’espère toujours aussi séduisant. Voilà, comme prévu les demi-finales réunissent deux clubs espagnols et deux clubs allemands. En espérant que le tirage au sort nous réservera des matchs croisés et pas les duels fratricides Barça-Real et Bayern-Dortmund. Sur ce que j’ai vu des quarts de finale, c’est tout juste si le Barça n’est pas l’équipe la plus faible des quatre. Après, le facteur X de cette équipe – et ce n’est pas une nouveauté – c’est Messi. Malheureusement, le PSG en a eu la confirmation hier soir… », a analysé le journaliste sportif sur son blog.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pastore15

      Sincèrement il a tout dit, même si il aurait pu rajouter une petite phrase sur Pastore qui est l’Homme du Match.

      J’ai adoré sa phrase : « Après, je pense souvent à ceux qui disent que sans le Barça, Messi ne serait rien. »

      Et maintenant, je dirais juste, allez Dortmund !!

    • Pixie21

      J’aurais juste apprécie qu’il en rajoute une couche de louanges pour notre Javier.

    • parisien28

      bien dit mon pierro et j’espere une final REAL – BAYERN …..et vivement l’année prochaine paris sera la….

    • emre_cwalk

      Merci Pierre ça fait plaisir de lire ton article. Un bel hommage.
      Je sais qu’au fond tu es un supporter parmi nous mais que ta profession t’amène à être par moment détestable.
      Sans rancune.

    • Hurricane Mike

      un barca/bayern pour donner une leçon aux catalans! c’est tout ce que je demande

      • Birane

        non justement le Bayern joue et ça ça arrange le Barca!! la seule equipe qui gene réellement le Barca c’est le Real

    • frakosun

      Il est de plus en plus lucide au fil du temps lui :)

    • zapata

      Pas mieux. Continue comme ça Pierrot on va être amis.

      Oui, je sais, personne ne retourne sa veste plus vite qu’un « journaliste » sportif…mais déjà lui il risque d’être gêné aux épaules (hum…) mais j’ai confiance pour qu’on arrête de prêter le flanc aussi, même si il y aura toujours des cons…

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Ménès : « Les Parisiens m’ont épaté »

    <Club , LDC

    Comme tout le monde, Pierre Ménès a été impressionné par la prestation du PSG mercredi soir face au FC Barcelone. Le consultant du CFC a été totalement séduit par les Parisiens, qui ont montré qu’ils formaient une véritable équipe et qu’ils pouvaient rivaliser avec les plus grands.

    « Pour être tout à fait honnête, je n’aurais pas misé un kopeck sur le PSG avant ce quart de finale retour face au Barça. Mais hier soir, les Parisiens m’ont épaté. Ils ont été qualifiés pendant 20 minutes et ont filé une trouille bleue au Barça. Et surtout ils ont dominé la rencontre, en se procurant les meilleures occasions, notamment au cours d’une première mi-temps qui aurait été parfaite si Paris avait transformé l’une de ses nombreuses occasions. On s’était interrogé toute la journée sur la composition du milieu parisien en l’absence de Matuidi. Titularisé alors qu’il n’avait pas joué depuis le match retour face à Valence, Thiago Motta a pourtant été impeccable. A côté de lui, Verratti a fait un grand match : concentré, technique et en ayant gommé les gestes de mauvaise humeur qu’on voit régulièrement en Ligue 1. Et devant, Lucas a montré qu’il sera très vite et à n’en pas douter l’une des grandes stars du foot mondial. Paris a non seulement obligé Barcelone à défendre, mais l’a aussi poussé à déjouer. Après, je pense souvent à ceux qui disent que sans le Barça, Messi ne serait rien. On a surtout vu que sans Messi, le Barça n’est pas la même équipe. L’argentin ne serait certainement pas rentré si son compatriote Pastore n’avait pas ouvert le score à l’issue d’un joli échange avec Ibrahimovic. A partir de là, il fallait que Leo sauve la patrie. Il l’a fait. Son entrée a transfiguré le Barça. C’est lui qui construit le but avec cette passe vers Villa qui remet en retrait sur Pedro. Après avoir tué l’équipe de France, l’attaquant catalan a tué le PSG. Alors la Coupe d’Europe s’arrête là pour Paris, mais sans avoir perdu en deux matchs face au Barça, ce qui est déjà une sacrée performance pour une équipe qui n’existait pas il y a 20 mois. Ce PSG est peut-être bâti à coups de millions, mais il a montré ce soir qu’il avait du talent et une âme. A part les plus rageux d’entre nous, Paris a certainement gagné beaucoup de coeurs hier soir en France. Quand on voit le match d’hier soir, on n’a qu’une hâte : se retrouver très vite en septembre pour la prochaine saison de Ligue des Champions, avec un PSG sans doute encore plus fort et je l’espère toujours aussi séduisant. Voilà, comme prévu les demi-finales réunissent deux clubs espagnols et deux clubs allemands. En espérant que le tirage au sort nous réservera des matchs croisés et pas les duels fratricides Barça-Real et Bayern-Dortmund. Sur ce que j’ai vu des quarts de finale, c’est tout juste si le Barça n’est pas l’équipe la plus faible des quatre. Après, le facteur X de cette équipe – et ce n’est pas une nouveauté – c’est Messi. Malheureusement, le PSG en a eu la confirmation hier soir… », a analysé le journaliste sportif sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>