Restez connectés avec nous
Pierre Ménès "le PSG a atomisé Toulouse au Parc", Cavani n'a réussi "que le contrôle anti-dopage"

Club

Ménès n’a pas aimé la prestation de Verratti

Publicités

Dimanche, Marco Verratti a été l’un des meilleurs parisiens sur la pelouse du Grand Stade. Très précieux dans l’animation, le jeune milieu italien a reçu une note de 7/10 dans L’Equipe de ce lundi.

Sur Canal+, Pierre Ménès lui avait mis trois points de moins hier soir. « Au milieu de terrain, ce n’était pas toujours ça. Thiago Motta a été bon, mais Verratti et Pastore se sont livrés à un concours inutile de grigris tout aussi inutiles. Reste que ce match peut être considéré comme fondateur pour Paris, même si le club de la capitale a évolué dans un contexte qu’il ne retrouvera pas souvent cette saison, à savoir affronter une équipe qui joue. Et c’est bien là tout le problème. Bordeaux et Ajaccio ont bétonné, ils ont pris un point. Lille a joué et a perdu. Le message envoyé aux autres équipes est malheureusement clair… », explique sur son blog le journaliste, qui s’attend à ce que les futurs adversaires du PSG évoluent dans un dispositif ultra-défensif face au club de la capitale.

Si Ménès pointe du doigt les prestations de Verratti et de Pastore, il souligne le retour en forme de Ménez. « Il faut dire qu’il est bien aidé par le nouveau système à deux pointes mis en place par Ancelotti. Dans cette formule et avec deux latéraux offensifs qui exploitent bien les côtés, le PSG est beaucoup plus dangereux. Et dans ce rôle de deuxième pointe, Ménez s’est avéré précieux et a fait beaucoup d’effort, y compris dans le replacement et le harcèlement défensifs. Alors bien sûr, c’est encore loin d’être parfait », analyse-t-il à propos du match de l’ancien Romain, aligné aux côtés de Zlatan Ibrahimovic en attaque hier.

Justement, le géant scandinave a illuminé la rencontre face aux Dogues. « Je terminerai ce post en revenant l’espace de quelques lignes sur le tapage et le buzz fait autour du salaire de Zlatan : hier soir, on a vu pourquoi ce genre de joueur gagne ce qu’il gagne. Et franchement, ça fait du bien d’avoir un mec comme ça dans une Ligue 1 qui s’est encore bien appauvrie pendant les derniers jours du mercato… », regrette Ménès, faisant notamment référence au départ d’Hugo Lloris pour Tottenham.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club