Club

Ménez : « Avec Nenê, c’est plus facile »

Publie le 07/12/2011 a 09:30



  • Présent mardi après-midi au magasin Adidas Store des Champs-Elysées pour une séance de dédicaces avec Nenê et Kévin Gameiro, Jérémy M2nez en a profité pour glisser quelques mots sur sa complicité avec ses deux coéquipiers.

    L’ailier parisien admet que depuis le début de la saison, il a plus de facilité à s’entendre avec Nenê sur le terrain en raison du fait qu’ils se soient tous les deux côtoyés lorsqu’ils évoluaient à Monaco, mais qu’il fallait juste un peu de temps pour que les automatismes se créent avec Gameiro. « Avec Nenê, c’est plus facile car on a joué ensemble à Monaco. Avec Kevin, ce n’est que depuis cette année. On essaie de se trouver mais ça ne se fait pas du jour au lendemain, a déclaré l’ancien joueur de la Roma pour Le Parisien, avant de confirmer son soutien à Antoine Kombouaré. Il nous demande de ne pas penser à lui et de se concentrer sur le football. Pour moi, il est toujours l’homme de la situation. Il fait du bon travail. Il faut donc rester comme ça. On le soutient à 100%. Souvent, le mal ne vient pas seulement de l’entraîneur. »

    Evidemment très bien accueilli par les supporters parisiens dans le store Adidas, Jérémy Ménez sait que ce ne sera pas toujours le cas. « Ça, c’est Paris! Quand ça va, tu es le meilleur. Quand tu perds, tu deviens le plus nul. Mais on n’allait pas tout gagner non plus », a rigolé le N°7 parisien, qui sait qu’il pourra rapidement être pris en grippe dans le cas où il enchaînait, tout comme le PSG, des mauvaises performances.

    Publie le 07/12/2011 a 09:30

    Ménez : « Avec Nenê, c’est plus facile »

    Présent mardi après-midi au magasin Adidas Store des Champs-Elysées pour une séance de dédicaces avec Nenê et Kévin Gameiro, Jérémy M2nez en a profité pour glisser quelques mots sur sa complicité avec ses deux coéquipiers.

    L’ailier parisien admet que depuis le début de la saison, il a plus de facilité à s’entendre avec Nenê sur le terrain en raison du fait qu’ils se soient tous les deux côtoyés lorsqu’ils évoluaient à Monaco, mais qu’il fallait juste un peu de temps pour que les automatismes se créent avec Gameiro. « Avec Nenê, c’est plus facile car on a joué ensemble à Monaco. Avec Kevin, ce n’est que depuis cette année. On essaie de se trouver mais ça ne se fait pas du jour au lendemain, a déclaré l’ancien joueur de la Roma pour Le Parisien, avant de confirmer son soutien à Antoine Kombouaré. Il nous demande de ne pas penser à lui et de se concentrer sur le football. Pour moi, il est toujours l’homme de la situation. Il fait du bon travail. Il faut donc rester comme ça. On le soutient à 100%. Souvent, le mal ne vient pas seulement de l’entraîneur. »

    Evidemment très bien accueilli par les supporters parisiens dans le store Adidas, Jérémy Ménez sait que ce ne sera pas toujours le cas. « Ça, c’est Paris! Quand ça va, tu es le meilleur. Quand tu perds, tu deviens le plus nul. Mais on n’allait pas tout gagner non plus », a rigolé le N°7 parisien, qui sait qu’il pourra rapidement être pris en grippe dans le cas où il enchaînait, tout comme le PSG, des mauvaises performances.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Geo

      Ok moi j’prefere sa coupe en grosse touffe car sinon ca fait la coupe espagnole à l’ancienne, comme celle de Pastore, elle est horrible pouaaah, ca fait vraiment trop coupe kéké

    • Gargantua75

      1) Bonne nouvelle, j’ai vu hier que Jérémy avait tondu un peu son balais brosse.

      2) Ils essaient de trouver Gameiro, il faudrait le lui faire sentir plus souvent, il commence vraiment à faire la gueule.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Le FC Barcelone gagne en Coupe du roi mais perd Andres Iniesta sur blessure

    LDC – Le FC Barcelone gagne en Coupe du roi mais perd Andres Iniesta sur blessure

    Adversaires

    La malédiction qui voyait le FC Barcelone battu à Anoeta, terrain de la Real Sociedad, depuis ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    6 days ago
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    6 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Ménez : « Avec Nenê, c’est plus facile »

    <Club , Interviews

    Présent mardi après-midi au magasin Adidas Store des Champs-Elysées pour une séance de dédicaces avec Nenê et Kévin Gameiro, Jérémy M2nez en a profité pour glisser quelques mots sur sa complicité avec ses deux coéquipiers.

    L’ailier parisien admet que depuis le début de la saison, il a plus de facilité à s’entendre avec Nenê sur le terrain en raison du fait qu’ils se soient tous les deux côtoyés lorsqu’ils évoluaient à Monaco, mais qu’il fallait juste un peu de temps pour que les automatismes se créent avec Gameiro. « Avec Nenê, c’est plus facile car on a joué ensemble à Monaco. Avec Kevin, ce n’est que depuis cette année. On essaie de se trouver mais ça ne se fait pas du jour au lendemain, a déclaré l’ancien joueur de la Roma pour Le Parisien, avant de confirmer son soutien à Antoine Kombouaré. Il nous demande de ne pas penser à lui et de se concentrer sur le football. Pour moi, il est toujours l’homme de la situation. Il fait du bon travail. Il faut donc rester comme ça. On le soutient à 100%. Souvent, le mal ne vient pas seulement de l’entraîneur. »

    Evidemment très bien accueilli par les supporters parisiens dans le store Adidas, Jérémy Ménez sait que ce ne sera pas toujours le cas. « Ça, c’est Paris! Quand ça va, tu es le meilleur. Quand tu perds, tu deviens le plus nul. Mais on n’allait pas tout gagner non plus », a rigolé le N°7 parisien, qui sait qu’il pourra rapidement être pris en grippe dans le cas où il enchaînait, tout comme le PSG, des mauvaises performances.

    By
    @
    OTER ?>