Club

Menez : «J’espère m’ouvrir aux gens»

Publie le 06/08/2011 a 17:21



  • A quelques heures de la première rencontre de la saison face aux Merlus, le milieu de terrain parisien Jérémy Menez, indique que l’équipe n’est pas à 100% et qu’il ne faudra pas se mettre de pression inutile. « Il ne faut pas trop se mettre de pression sur ce premier match. On a vu qu’il y a des joueurs qui sont arrivés tardivement comme moi. Donc le groupe n’est pas à 100 %. Il ne faudra pas tout jeter à l’eau si ça venait à se passer mal, mais il est vrai qu’on joue à domicile et une première victoire serait importante. Sur un premier match, les automatismes n’ont pas trop d’importance. Je pense que c’est l’état d’esprit qui va être déterminant. Si tout le monde tire dans le même sens, il y aura quelque chose de positif à la fin ».

    L’objectif de la saison est de terminer au moins dans les trois premiers afin d’accrocher une place en Ligue des Champions. Annoncé comme favori, l’ancien Romain ne le cache pas, le potentiel pour être champion est bien là. « On ne va pas se cacher, on a le potentiel pour être champions. Après c’est bien beau de l’affirmer au début du mois d’août. Ce sont les ingrédients qu’on mettra qui décideront de notre classement. Et si on termine deuxièmes, ce sera une bonne saison ».

    L’international tricolore est réputé pour jouer seulement des bouts de matchs, en réalisant de belles choses pendant dix minutes, avant de se montrer transparent le reste de la rencontre. Au courant de cela, le Parisien souhaite progresser dans sa concentration. « Il me faut encore progresser au niveau de la concentration, même si j’ai beaucoup mûri depuis que j’ai quitté la France. Avant j’étais dans l’individualité, aujourd’hui je pense plus à l’équipe. Et je m’emporte moins sur le terrain, notamment contre les arbitres. Je suis une autre personne ».

    Après une saison difficile à l’AS Roma, notamment en raison du conflit avec Vincenzo Montella, Jérémy Menez tente de se justifier en indiquant que les gens devraient apprendre à le connaitre avant de le juger. « Un caractère difficile ? C’est faux ! Je trouve ça dommage. J’aimerais que les gens me connaissent avant de parler de moi. Il y a des trucs faux qui circulent à mon sujet. Peut-être que mon ancienne réputation me poursuit aussi. Ici, j’espère m’ouvrir aux gens, et que tout cela va changer. Pour le reste, les gens ne regardent pas beaucoup le championnat d’Italie. La saison dernière, j’ai réalisé une belle saison sauf quand l’entraîneur Vincenzo Montella est arrivé et qu’il m’a mis un peu de côté. D’ailleurs, si je suis venu à Paris, c’est aussi pour gagner en visibilité ».

    Publie le 06/08/2011 a 17:21

    Menez : «J’espère m’ouvrir aux gens»

    A quelques heures de la première rencontre de la saison face aux Merlus, le milieu de terrain parisien Jérémy Menez, indique que l’équipe n’est pas à 100% et qu’il ne faudra pas se mettre de pression inutile. « Il ne faut pas trop se mettre de pression sur ce premier match. On a vu qu’il y a des joueurs qui sont arrivés tardivement comme moi. Donc le groupe n’est pas à 100 %. Il ne faudra pas tout jeter à l’eau si ça venait à se passer mal, mais il est vrai qu’on joue à domicile et une première victoire serait importante. Sur un premier match, les automatismes n’ont pas trop d’importance. Je pense que c’est l’état d’esprit qui va être déterminant. Si tout le monde tire dans le même sens, il y aura quelque chose de positif à la fin ».

    L’objectif de la saison est de terminer au moins dans les trois premiers afin d’accrocher une place en Ligue des Champions. Annoncé comme favori, l’ancien Romain ne le cache pas, le potentiel pour être champion est bien là. « On ne va pas se cacher, on a le potentiel pour être champions. Après c’est bien beau de l’affirmer au début du mois d’août. Ce sont les ingrédients qu’on mettra qui décideront de notre classement. Et si on termine deuxièmes, ce sera une bonne saison ».

    L’international tricolore est réputé pour jouer seulement des bouts de matchs, en réalisant de belles choses pendant dix minutes, avant de se montrer transparent le reste de la rencontre. Au courant de cela, le Parisien souhaite progresser dans sa concentration. « Il me faut encore progresser au niveau de la concentration, même si j’ai beaucoup mûri depuis que j’ai quitté la France. Avant j’étais dans l’individualité, aujourd’hui je pense plus à l’équipe. Et je m’emporte moins sur le terrain, notamment contre les arbitres. Je suis une autre personne ».

    Après une saison difficile à l’AS Roma, notamment en raison du conflit avec Vincenzo Montella, Jérémy Menez tente de se justifier en indiquant que les gens devraient apprendre à le connaitre avant de le juger. « Un caractère difficile ? C’est faux ! Je trouve ça dommage. J’aimerais que les gens me connaissent avant de parler de moi. Il y a des trucs faux qui circulent à mon sujet. Peut-être que mon ancienne réputation me poursuit aussi. Ici, j’espère m’ouvrir aux gens, et que tout cela va changer. Pour le reste, les gens ne regardent pas beaucoup le championnat d’Italie. La saison dernière, j’ai réalisé une belle saison sauf quand l’entraîneur Vincenzo Montella est arrivé et qu’il m’a mis un peu de côté. D’ailleurs, si je suis venu à Paris, c’est aussi pour gagner en visibilité ».




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    23 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    24 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Menez : «J’espère m’ouvrir aux gens»

    <Club , Interviews , Ligue 1

    A quelques heures de la première rencontre de la saison face aux Merlus, le milieu de terrain parisien Jérémy Menez, indique que l’équipe n’est pas à 100% et qu’il ne faudra pas se mettre de pression inutile. « Il ne faut pas trop se mettre de pression sur ce premier match. On a vu qu’il y a des joueurs qui sont arrivés tardivement comme moi. Donc le groupe n’est pas à 100 %. Il ne faudra pas tout jeter à l’eau si ça venait à se passer mal, mais il est vrai qu’on joue à domicile et une première victoire serait importante. Sur un premier match, les automatismes n’ont pas trop d’importance. Je pense que c’est l’état d’esprit qui va être déterminant. Si tout le monde tire dans le même sens, il y aura quelque chose de positif à la fin ».

    L’objectif de la saison est de terminer au moins dans les trois premiers afin d’accrocher une place en Ligue des Champions. Annoncé comme favori, l’ancien Romain ne le cache pas, le potentiel pour être champion est bien là. « On ne va pas se cacher, on a le potentiel pour être champions. Après c’est bien beau de l’affirmer au début du mois d’août. Ce sont les ingrédients qu’on mettra qui décideront de notre classement. Et si on termine deuxièmes, ce sera une bonne saison ».

    L’international tricolore est réputé pour jouer seulement des bouts de matchs, en réalisant de belles choses pendant dix minutes, avant de se montrer transparent le reste de la rencontre. Au courant de cela, le Parisien souhaite progresser dans sa concentration. « Il me faut encore progresser au niveau de la concentration, même si j’ai beaucoup mûri depuis que j’ai quitté la France. Avant j’étais dans l’individualité, aujourd’hui je pense plus à l’équipe. Et je m’emporte moins sur le terrain, notamment contre les arbitres. Je suis une autre personne ».

    Après une saison difficile à l’AS Roma, notamment en raison du conflit avec Vincenzo Montella, Jérémy Menez tente de se justifier en indiquant que les gens devraient apprendre à le connaitre avant de le juger. « Un caractère difficile ? C’est faux ! Je trouve ça dommage. J’aimerais que les gens me connaissent avant de parler de moi. Il y a des trucs faux qui circulent à mon sujet. Peut-être que mon ancienne réputation me poursuit aussi. Ici, j’espère m’ouvrir aux gens, et que tout cela va changer. Pour le reste, les gens ne regardent pas beaucoup le championnat d’Italie. La saison dernière, j’ai réalisé une belle saison sauf quand l’entraîneur Vincenzo Montella est arrivé et qu’il m’a mis un peu de côté. D’ailleurs, si je suis venu à Paris, c’est aussi pour gagner en visibilité ».

    By
    @
    OTER ?>