Restez connectés avec nous

Club

Ménez : « Je n’aime pas parler de moi »

Peu bavard lorsqu’il s’agit de parler de lui-même, Jérémy Ménez s’est livré au quotidien L’Equipe afin que ses détracteurs comprennent un peu mieux sa personnalité. Le N°7 parisien sait qu’il peut paraître froid mais assure qu’il s’agit tout simplement de son côté réservé.

« Je pense que les gens m’ont plus souvent jugé sur mon image que sur mes performances. On me dit arrogant, nonchalant, alors que je suis tout le contraire. J’ai toujours eu un côté un peu fermé, un peu timide. Mais c’est aussi ce qui m’a permis de réussir dans le monde du foot, notamment quand je suis passé en Italie. (…) C’est toujours bien de se sentir aimé, mais on ne peut obliger les gens à nous aimer. Notre façon d’être peu déplaire, mais je ne suis pas non plus du genre à faire de grands discours démagos juste pour me rendre populaire. Je ne suis pas quelqu’un de faux. C’est juste que je n’aime pas parler de moi. J’ai été éduqué d’une façon très simple et je préfère passer incognito, a expliqué l’international français, avant d’avouer qu’il doutait parfois malgré son caractère un peu « je-m’en-foutiste ». Si, ça m’arrive, attention ! Après, il y a des gens qui vont le montrer et d’autres non. Moi, je ne le montre pas, et je ne doute jamais très longtemps. Il faut être très discret dans ses attitudes. En match, si tu as un doute, il ne faut pas le montrer, sinon l’adversaire va le voir et va appuyer là où ça fait mal. Cacher mes doutes ne me demande pas un effort particulier : je suis très heureux dans ma vie mais je ne souris pas, c’est ma nature. Les gens pensent que je suis froid. C’est juste que je n’ai pas ce besoin de montrer mon bonheur sur mon visage. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club